Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
  le blog alain Barré

le blog alain Barré

Un peu de poésie dans ce monde de brutes, un peu de réalité dans la poésie !

Publié le par alain BARRE
Publié dans : #PORNIC
un bateau pêche la civelle dans le vieux port

un bateau pêche la civelle dans le vieux port

La nuit tous les chats sont gris, mais tous les bâtiments sont jaunes ! cette couleur iodée est due au type de lampes choisies pour l'éclairage.

Un aperçu de mon parcours (en dessin numérique d'après photos de nuit) :

- un bateau de pêche à la civelle dans le vieux port

- le quai Leray vu du pont de bois au pied du château

- une maison place du Petit Nice

- La rue du milieu, près du casino, et le clocher en arrière plan

- la minoterie Baguépi à travers les cordages du Saint-Michel II (réplique du bateau de Jules Verne

- l'hôtel Saint Gilles et le clocher...

Balade de nuit dans le vieux Pornic (suite 02/02)
Balade de nuit dans le vieux Pornic (suite 02/02)
Balade de nuit dans le vieux Pornic (suite 02/02)
Balade de nuit dans le vieux Pornic (suite 02/02)
Balade de nuit dans le vieux Pornic (suite 02/02)
Balade de nuit dans le vieux Pornic (suite 02/02)

Voir les commentaires

Publié le par alain BARRE
Publié dans : #PORNIC

La nuit cache parfois des détails inesthétiques et en met d’autres plus intéressants en valeur. Un éclairage judicieusement placé vient encore accentuer cet effet. Voici un petit tour dans le vieux Pornic (dessins numériques réalisés d’après photos ) :
 

balade de nuit dans le vieux Pornic (01/02)
balade de nuit dans le vieux Pornic (01/02)
balade de nuit dans le vieux Pornic (01/02)
balade de nuit dans le vieux Pornic (01/02)
balade de nuit dans le vieux Pornic (01/02)
balade de nuit dans le vieux Pornic (01/02)
balade de nuit dans le vieux Pornic (01/02)
balade de nuit dans le vieux Pornic (01/02)
balade de nuit dans le vieux Pornic (01/02)

- les halles construites en 1609

- une villa sur la place du château

- le haut de l’escalier Fouquet….
- une vue de la vieille tour du château

- la tour qui donne sur le port
- l’entrée du port

- une villa sur la rive gauche de la ria

Voir les commentaires

Publié le par alainbarresfr@sfr.fr
Publié dans : #Lectures - cinéma - citations -...

 Jean COTTRAUX est un psychiatre réputé (il a introduit les psychothérapies cognitives en France). Il s'intéresse, en marge de son oeuvre, au cinéma et à la littérature. Il fait paraître, aux éditions Odile Jacob, un excellent ouvrage : " A chacun sa créativité" où il s'attarde sur le cas de l'écrivain Céline, écrivain génial mais dont l'antisémitisme est répugnant.

celine.JPG

Jean COTTRAUX émet l'hypothèse que les troubles paranoïaques de CÉLINE "résultent d'un stress post-traumatique chronique, combiné avec la culture du complot judéo-maçonnique chère à une partie de la petite bourgeoisie française de cette époque."

Il rappelle que CELINE a été blessé à deux reprises pendant la guerre 14-18 et qu'il a développé une peur de la mort envahissante. Cette peur fait l'objet des cent premières pages du "Voyage au bout de la nuit".  Il fait également un parallèle avec cet autre blessé de la "grande guerre" Adolf HITLER qui a subi lui aussi, un lourd épisode de stress post-traumatique suivi de manifestations psychotiques. Le docteur FORSTER qui a traité celui qui n'était encore qu'un malheureux soldat, pour une "cécité hystérique au combat" l'avait diagnostiqué comme hystérique. C'est en sortant de cette cécité que les troubles d'Adolf HITLER se sont structurés sous une forme paranoïaque.

Jean COTTRAUX commente : "La paranoïa, chez Céline (paranoïa = présence d'idées délirantes systématisées et permanentes, surtout à thème de persécution) comme chez Hitler, sert à compenser un schéma d'infériorité et de vulnérabilité, acquis lors de circonstances traumatiques.Les sentiments dominants chez Céline sont l'effroi devant la mort, la haine de soi et des autres dont le flot émotionnel se déverse dans l'écriture..."

L'analyse menée par COTTRAUX apporte un éclairage passionnant et original sur l'homme Céline et sur son oeuvre, mais il oriente également le projecteur sur les recoins obscurs de la créativité personnelle de chacun. Il n'y a pas que des Einstein ou Mozart dans la vie. la culture est le résultat de la créativité des millions d'individus qui osent dépasser la routine du quotidien !... Vous trouverez cet excellent ouvrage des éditions Odile Jacob :"A chacun sa créativité" chez votre libraire préféré ou sur internet... bonne lecture !

Voir les commentaires

Publié le par alain BARRE
Publié dans : #La playmouette du dimanche

Derniers rayons du soleil d'hiver sur le vieux port de Pornic presque à sec à marée basse...

Les mouettes regardent le filet d'eau couler mais s'activent encore un peu avant de regagner leur dortoir....

S'il y avait encore une petite miette à picorer avant de faire sa toilette et d'aller sous la couette, ça serait chouette semblent-elles se dire ?... Voilà ce qui donne envie de se mouiller les pattes et de patauger dans la boue encore une fois avant de s'envoler....

Bonne nuit les mouettes !

Playmouette du soir.....
Playmouette du soir.....
Playmouette du soir.....
Playmouette du soir.....
Playmouette du soir.....
Playmouette du soir.....
Playmouette du soir.....
Playmouette du soir.....
Playmouette du soir.....
Playmouette du soir.....

Voir les commentaires

Publié le par alainbarresfr@sfr.fr
Publié dans : #Lectures - cinéma - citations -...

 Les pamphlets antisémites de Céline ne sont pas interdits en France, mais n'ont pas été réédités depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. L'écrivain lui-même puis sa veuve, Lucette Destouches, âgée de 105 ans, s'y opposaient. Elle a dernièrement autorisé leur réédition, mais celle-ci vient de nouveau d'âtre interdite. Il faut savoir que si l'écrivain est un génie de la littérature française, l'homme est détestable ! Nous parlerons dans une autre chronique des ressorts psychologiques de ce personnage. Son chef d'oeuvre antinationaliste, anticapitaliste, anticolonialiste, antiidéaliste et anarchiste : "Voyage au bout de la nuit" a reçu le prix Renaudot en 1932. Voici le début de ce roman qui commence avec la guerre 14-18 qui a profondément traumatisé le narrateur.

~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ 

 " Ça a débuté comme ça. Moi, j'avais jamais rien dit. Rien. C'est Arthur Ganate qui m'a fait parler. Arthur, un étudiant, un carabin lui aussi, un camarade. 0n se rencontre donc place Clichy. C'était après le déjeuner. Il veut me parler. Je l'écoute. “Restons pas dehors ! qu'il me dit. Rentrons ! ” Je rentre avec lui. Voilà. “ Cette terrasse, qu'il commence, c'est pour les oeufs à la coque ! Viens par ici ! ” Alors, on remarque encore qu'il n'y avait personne dans les rues, à cause de la chaleur ; pas de voitures, rien. Quand il fait très froid, non plus, il n'y a personne dans les rues ; c'est lui, même que je m'en souviens, qui m'avait dit à ce propos : “ Les gens de Paris ont l'air toujours d'être occupés, mais, en fait, ils se promènent du matin au soir ; la preuve, c'est que lorsqu'il ne fait pas bon à se promener, trop froid ou trop chaud, on ne les voit plus ; ils sont tous dedans à prendre des cafés-crèmes et des bocks.

(…) Après, la conversation est revenue sur le président Poincaré qui s'en allait inaugurer, justement ce matin-là , une exposition de petits chiens ; et puis, de fil en aiguille, sur Le Temps où c'était écrit. “Tiens voilà un maître journal, Le Temps !” qu'il me taquine Arthur Ganate, à ce propos. “Y'en a pas deux comme lui pour défendre la race française ! - Elle en a bien besoin la race française, vu qu'elle n'existe pas !” que j 'ai répondu moi pour montrer que j 'étais documenté, et du tac au tac.

 - Si donc ! Qu'il y en a une ! Et une belle de race ! qu'il insistait lui, et même que c'est la plus belle race du monde, et bien cocu qui s'en dédit ! Et puis le voilà parti à m'engueuler. J'ai tenu ferme bien entendu.

 - C'est pas vrai ! La race, ce que t'appelles comme ça, c'est seulement ce grand ramassis de miteux dans mon genre, chassieux, puceux, transis, qui ont échoué ici poursuivis par la faim, la peste, les tumeurs et le froid, venus vaincus des qautre coins du monde. Ils ne pouvaient pas aller plus loin à cause de la mer. C'est ça la France et puis c'est ça les français.

 - Bardamu, qu'il me fait alors gravement et un peu triste, nos pères nous valaient bien, n'en dis pas de mal !...

- T'as raison, Arthur, pour ça t'as raison ! (…) On est tous les mignons du roi Misère. C'est lui qui nous possède ! (…) C'est pas une vie...

Il y a l'amour, Bardamu !

Arthur, l'amour c'est l'infini mis à la portée des caniches..."


voyage 2

Parler de Céline, l'auteur du Voyage au bout de la nuit, n'est pas simple ! Autant on peut admirer l'inventeur d'un style nouveau, truculent, populiste, imaginatif qui a bouleversé la littérature en son temps (1932), autant on peut être choqué par l'antisémitisme viscéral de l'homme.

Il tourne en dérision la guerre (il a été blessé pendant la guerre 14-18), la recherche de la gloire au combat, le colonialisme...

voyage.jpg

Il se met en scène souvent dans ses livres où il se montre souvent ridicule, couard, persécuté. En somme il pratique également la dérision envers lui-même ! Il se montre persécuté tout en étant persécuteur (des juifs en particulier). C'est une tactique habile destinée à lui attirer la sympathie des lecteurs.

voyage-bout-nuit-celine-tardi2.jpg

Il a eu de nombreux imitateurs et admirateurs. Des écrivains américains célèbres : BUKOVSKI et MILLER... Des écrivains français Frédéric DARD (auteur de romans policiers, San Antonio,...) et AUDIARD, le scénariste de nombreux grands (et petits ) films populaires (Les tontons flingueurs). Ces derniers ont gardé ce qu'il y avait de meilleur dans Céline, le style.

La dérision populiste est devenue également très à la mode sur les ondes avec toute une lignée de comiques, COLUCHE en tête. Celui-ci a su pratiquer la dérision mais aussi l'autodérision, ce qui n'a pas été le cas de soi-disant humoristes qui savaient se moquer des autres (leurs ennemis de préférence ou les handicapés...), mais pas d'eux-mêmes !

L'héritage de Céline ainsi que son oeuvre sont donc très ambigüs ! Le meilleur et le pire s'y cotoient... Le voyage au bout de la nuit est peut-être l'ouvrage qui se lit le mieux aujourd'hui ?...On peut le commencer par n'importe quel bout et n'en lire que des passages. C'est le style qui marque plus que l'intrigue... A signaler une édition de luxe illustrée par le dessinateur TARDY (dont j'ai utilisé deux croquis, ci-dessus, dans cette chronique).

Voir les commentaires

Publié le par alain BARRE
Publié dans : #Récits
tous myope !

Etes-vous myope ? Patience, si vous ne l’êtes pas encore vous allez le devenir !... Une “épidémie” de myopie frappe le monde. Quelle en est la cause ?
Ma grand-mère avait-elle raison quand elle me grondait : “arrête-donc de lire, tu vas t'abimer les yeux !” ? C’est ce que les chercheurs ont pensé dans un premier temps. D’autres ont surenchérit en proclamant doctement que les tablettes et les ordinateurs étaient en cause…
Les chercheurs ont dû faire un certain nombre d’études contradictoires pour sortir de leur myopie au sujet de la myopie. Alors, quelles sont leurs conclusions ? Ni les livres (ouf !), ni les tablettes (ouf !), ni les ordinateurs (re-ouf !) ne sont en cause, mais le fait que les yeux ne bénéficient pas assez de la lumière du jour en extérieur !
Donc le remède est simple : ne pas rester en continu les yeux fixés sur son livre, sur sa tablette, sur son ordi, sur son tricot, sur son bureau,... de temps à autres faire une pause et regarder au loin, la vraie lumière du jour. 
Si vous n’avez aucune d’idée, je vous invite à faire bouger vos yeux et vos pieds en même temps en venant vous balader sur les sentiers côtiers du côté de Pornic !....

 

tous myope !
tous myope !

Voir les commentaires

Publié le par alain BARRE
Publié dans : #ppp (Petite Psychologie de Poche

“On ne peut pas être heureux tout le temps” comme l’écrivait Françoise Giroud, mais on peut apprendre à être malheureux moins souvent ! C’est ce que pensent les initiateurs de la psychologie positive : Martin Seligman et Mihaly Csikszentmihalyi.
Dans le chaos de la deuxième guerre mondiale, le jeune Mihaly constatent que certaines personnes partent à la dérive et que d’autres résistent et affirment leur personnalité. Lors de vacances familiales il rencontre un autre psychologue, Seligman, dont les travaux sur la dépression et “l’impuissance apprise” qui en est l’une des causes, sont célèbres. Ils unissent leurs efforts pour développer une psychologie qui ne se contente pas de réparer ce qui va mal, mais qui essaie de faire de la prévention des problèmes psychologiques et renforcer le fonctionnement des personnes, des groupes et des institutions qui vont bien.

psychologie du bonheur
psychologie du bonheur

De cette rencontre va naître la 3ème vague des thérapies cognitives dans laquelle nous sommes aujourd’hui !

psychologie du bonheur

Ce ne sont pas des philosophes, mais des scientifiques et comme tous les scientifiques, ils font des hypothèses et ils les testent. Bonne nouvelle , le bonheur est à la portée de tous même si, au départ, les chances ne sont pas égales pour tout le monde !

psychologie du bonheur

- Deux livres de Mihaly Csikszentmihalyi :  Vivre, la psychologie du bonheur (Pocket, 2005), et Mieux vivre en maîtrisant votre énergie vitale (Pocket, 2006) 


- Un livre de Seligman : S’épanouir

- En France, cette psychologie est popularisée, en particulier, par le psychiatre Christophe André auteur de nombreux livres comme "3 minutes à méditer"

Voir les commentaires

Publié le par alain BARRE
Publié dans : #Lectures - cinéma - citations -...
portrait de Diderot peint par Louis-Michel van Loo en 1767 (musée du Louvre)

portrait de Diderot peint par Louis-Michel van Loo en 1767 (musée du Louvre)

Quand avez-vous acheté les vêtements que vous portez sur vous ? Aujourd'hui on achète deux fois plus de vêtements qu'il y a quelques dizaines d'années !...Est-ce à dire que c'est un gaspillage absolu ? Pas tout à fait car ils sont recyclés dans les pays en voie de développement. Ainsi on peut voir en Afrique des tee-shirt à l'effigie d'une équipe de foot du Pays de Retz !...
Le philosophe Denis Diderot (1713-1784) nous dit avec humour ce qu'il en pense. En son âge mûr, il reçoit en cadeau une belle robe de chambre et du mobilier tout neuf. On peut imaginer qu'il est content. Pas du tout! C'est l'occasion pour le philosophe d'une réflexion ironique et décalée sur la fatuité d'une vie dans le luxe. Diderot fait son HanShan et regrette sa vieille robe de chambre ! Diderot, un philosophe comme je les aime !....
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - 
"Pourquoi ne l'avoir pas gardée ? Elle était faite à moi ; j’étais fait à elle. Elle moulait tous les plis de mon corps sans le gêner ; j'étais pittoresque et beau. L'autre, raide, empesée, me mannequine. Il n'y avait aucun besoin auquel sa complaisance ne se prêtât ; car l'indigence est presque toujours officieuse. Un livre était-il couvert de poussière, un de ses pans s'offrait à l'essuyer. L'encre épaissie refusait-elle de couler de ma plume, elle présentait le flanc. On y voyait tracés en longues raies noires les fréquents services qu'elle m'avait rendus. Ces longues raies annonçaient le littérateur, l'écrivain, l'homme qui travaille. A présent, j'ai l'air d'un riche fainéant ; on ne sait qui je suis.
Sous son abri, je ne redoutais ni la maladresse d'un valet, ni la mienne, ni les éclats du feu, ni la chute de l'eau. J'étais le maître absolu de ma vieille robe de chambre ; je suis devenu l'esclave de la nouvelle....."
DIDEROT

On peut trouver ce texte gratuitement sur internet :

http://fr.feedbooks.com/book/5187/regrets-sur-ma-vieille-robe-de-chambre

Voir les commentaires

Publié le par alain BARRE
Publié dans : #PORNIC

Succès pour le concert du nouvel an à Pornic qui sera renouvelé l'an prochain ! Le pianiste François Dumont qui est devenu en quelques années l'un des maîtres de sa spécialité, a joué des morceaux de Chopin dans une première partie et dans une deuxième partie, accompagné la soprano Helen Kearns qui est sa femme à la ville ! Helen Kearns, une belle voix chaleureuse mais aussi, sur scène une expressivité digne d'une grande comédienne !

Pornic : concert du nouvel an
Pornic : concert du nouvel an
Pornic : concert du nouvel an
Pornic : concert du nouvel an
Pornic : concert du nouvel an
Pornic : concert du nouvel an
Pornic : concert du nouvel an
Pornic : concert du nouvel an
Pornic : concert du nouvel an

Voir les commentaires

Publié le par alain BARRE
Publié dans : #PORNIC
Pornic : voeux du maire
Pornic : voeux du maire
Pornic : voeux du maire

la tribune avait pris un sacré coup de jeune pour les voeux du maire ! L’idée était de mettre en valeur les jeunes talents issus de Pornic. pari réussi et ambiance assurée !...

Pornic : voeux du maire
Pornic : voeux du maire
Pornic : voeux du maire
Pornic : voeux du maire
Pornic : voeux du maire
Pornic : voeux du maire
Pornic : voeux du maire
Pornic : voeux du maire
Pornic : voeux du maire
Pornic : voeux du maire
Pornic : voeux du maire
Pornic : voeux du maire
Pornic : voeux du maire
Pornic : voeux du maire
Pornic : voeux du maire
Pornic : voeux du maire

Voir les commentaires

1 2 3 4 > >>

Archives

Articles récents

Hébergé par Overblog