Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
  le blog alain Barré

le blog alain Barré

Un peu de poésie dans ce monde de brutes, un peu de réalité dans la poésie !

vietnam

Publié le par alainbarresfr@sfr.fr
Publié dans : #VIETNAM
Les feuilles de bananier, en transparence, ont gardé la trace de quelques gouttes de pluie de la dernière averse. Leur vert éclatant, teinté de jaune est à l'image de cette nature luxuriante ou le vert domine

__P1150062b.jpg

__P1150064b.jpg

__P1150057.jpg

__P1150056b.jpg
Des cabosses de cacaoyer...

__P1150113.jpg
...D'autres fleurs éclatantes...

__P1150107.jpg

__P1150116.jpg

 

 Et des fruits, dont le curieux fruit du dragon avec sa peau rose et sa chair blanche teintée de noir, plus beau à regarder que bon à manger....

__P1150122.jpg__P1150120.jpg__P1150121.jpg__P1150123.jpg
La visite se termine par une leçon de Taï Chi -gymnastique chinoise- donnée par un grand maître, notre guide Antoine !...
__P1150124.jpg 

Voir les commentaires

Publié le par alainbarresfr@sfr.fr
Publié dans : #VIETNAM

Comme on le sait, le charme des croisières tient surtout à l'intérêt des escales ! Nous nous arrêtons sur l'un des multiples îlot du Mékong. Le prétexte est la découverte d'une confiserie artisanale qui fabrique des bonbons à la noix de coco et au gingembre...

__P1150051.jpg

C'est surtout l'occasion de découvrir des plantes, des fleurs, des fruits exotiques aux couleurs vives...

 __P1150049.jpg

__P1150068.jpg__P1150070.jpg__P1150078.jpg

__P1150085.jpg

Pour faire frémir le touriste, un employé de la fabrique de bonbons, quitte momentanément sa tâche pour exhiber un boa...P1150086

 


 

Voir les commentaires

Publié le par alainbarresfr@sfr.fr
Publié dans : #VIETNAM
Le delta du Mékong est traversé par de grandes rivières, mais il a été domestiqué également grâce à de nombreux canaux qui isolent des zones habitées.
On y circule en barque tirée à la rame. Remarquez la rameuse, assise d'une façon instable sur ses talons et qui tire avec habileté sur un pesant aviron !...

__P1150220.jpg

  L'eau est jaune et boueuse, les rives sont bordées d'une végétation dense, de cocotiers en particulier...

__P1150207.jpgP1150208

__P1150209.jpg
Sur les rives, on découvre quelques animaux : un boeuf ou zébu ?...

__P1150182.jpg

des poules domestiques, un héron cendré...

__P1150180b.jpg

tout à coup, l'éclair multicolore d'un martin pêcheur qui passe et se pose....

P1150229


   A midi, pose pour déjeuner dans une gargotte aménagée. Au menu, du poisson évidemment !.... 

__P1150197.jpg

 

Voir les commentaires

Publié le par alainbarresfr@sfr.fr
Publié dans : #VIETNAM

Le Mékong (4500 Km de long) prend sa source sur les hauteurs du Tibet et ne traverse qu’une petite partie du Vietnam dans l’extrême sud, où il se divise en bras et canaux formant un vaste delta. Nous irons sur la rivière TIEN, à moins de 100 Km de HCM/Saïgon.

carte-vietnam-HCMville_delta.jpg

Le Vietnam a les pieds dans l’eau sur les 1500 Km qui séparent ses deux deltas, celui du Mékong au Sud et celui du fleuve rouge au nord. L’air est partout saturé d’humidité. Chaud et humide au sud même en dehors de la période de mousson (mousson d’avril à novembre), humide et brumeux au nord, on ne trouve une température modérée et un air un peu plus sec que sur les montagnes du Nord Ouest où vivent les minorités. Les vietnamiens semblent s’être habitués à ce climat . Pour un français, la meilleure période pour voyager, se situe autour du mois de février, sachant que les différences entre le nord et le sud sont considérables.

Un pont, construit par les japonais, très présents au Vietnam, relie les deux rives.
__P1150019.jpg
Des bons gros bateaux de pêche sont à l’ancre dans un port...
__P1150017.jpg
La rivière est sillonnée par une flotille hétéroclite de barques, de péniches, d'embarcations de toutes tailles et de toutes formes…
__P1150145.jpgP1150172P1150176P1150150P1150154
Beaucoup sont habitées et l’on voit souvent le linge sécher –ou plutôt s’égoutter- à l’arrière de l’embarcation.P1150153

 

Les gros yeux rouges peints sur les bateaux sont censés protéger le navigateur des crocodiles qui hantaient autrefois le fleuve…
P1150166 

D’immenses filets à crevettes barrent en partie le fleuve…
__P1150171.jpg 

Le poisson n’est pas seulement pêché dans le fleuve, il y est peut-être encore plus élevé. Les élevages sommaires -mais d'un bon rapport si la maladie ne s'installe pas dans les grandes nasses grouillantes d'alevins- s’égrainent le long des rives….P1150024P1150026

Voir les commentaires

Publié le par alainbarresfr@sfr.fr
Publié dans : #VIETNAM

La France n’a pas laissé que des mauvais souvenirs au Vietnam. L’abandon des caractères chinois au profit  de l’écriture latine, par exemple, est due à un jésuite français. Dans le centre ville de HCM/Saïgon quelques monuments témoignent de la présence française : la cathédrale Notre-Dame, l’opéra, la poste,…
      

__NDame_P1140968.jpg

__NDame_P1140957.jpg__Opera_P1140980.jpg__Poste_P1140964.jpg

Au début, l’objectif de la France n’était pas tellement le Vietnam lui-même mais plutôt l’accès à la Chine que les grandes puissances européennes convoitaient toutes ! Mais après avoir défait les troupes de la dynastie des Nguyen, la France proclama la création de sa nouvelle colonie, l’INDOCHINE, composée du TONKIN au nord (Hanoï), de l’ANNAM au centre (Hué), de la COCHINCHINE au sud (Saïgon) qui forment aujourd’hui, l’actuel Vietnam, auxquels s’ajoutaient le LAOS et le CAMBODGE.
 

indochine.jpg

Il est fort probable que le rêve de cette grande INDOCHINE a marqué durablement les combattants pour l’indépendance car lorsque les vietnamiens ont envahis le Cambodge en 1979. Ils y sont restés bien au-delà de ce qui était nécessaire (dix ans) comme s’ils voyaient, à porter de leurs mains, la réalisation d’un « grand Vietnam » !...

Contrairement à l’Algérie, l’Indochine n’a pas été une colonie de peuplement mais une colonie d’ exploitation. 30 000 colons ont exploités le thé, le café, le charbon et le caoutchouc (introduction de la culture de l’hévéa). Cela n’a pas empêché la répression d’être féroce (10 000 prisonniers au milieu des années 1930) et la guerre, meurtrière.

La Victoire de Dien Bien Phu est venue clore le chapitre colonial français. Cette victoire des troupes du général GIAP ne s’est pas faite avec les seules forces (courageuses et bien commandées) du Vietminh. On sait aujourd’hui que l’aide russe et chinoise pour l’artillerie a été déterminante.

Aujourd’hui le Vietnam fait partie de la francophonie, mais le français y est de plus en plus supplanté par l’anglais et les nouveaux modèles ne sont pas occidentaux mais chinois (capitalisme sur le plan économique et dictature du parti communiste sur le plan politique), mais aussi Taïwanais…
 

__P1140999.jpg

Curieusement, un souvenir très apprécié de la présence française reste la « baguette » de pain. On la trouve en vente un peu partout !....

Voir les commentaires

Publié le par alainbarresfr@sfr.fr
Publié dans : #VIETNAM
Pas de visite de HCM/Saïgon sans passage par le "Musée des témoignages de guerre". Il est installé dans les locaux de l'ancien "US Information Service" et est largement orienté vers l'ennemi le plus détesté, les USA ! Il n'oublie pas pour autant quelques couplets sur les horreurs commises par les français : les geôles et le bagne qui enfermèrent jusqu'à 10 000 prisonniers dans les années 1933

__P1140947.jpg

et sur la guillotine !

__P1140948.jpg

Les chinois qui sont le véritable ennemi héréditaire des vietnamiens, ont droit aussi à leur couplet d'atrocité pour la petite guerre punitive qu'ils organisèrent aux frontières, en 1979, pour châtier les Vietnamiens de leur invasion du Cambodge !
Mais l'ennemi, le vrai, que l'on retrouve partout omniprésent dans tous les documents, photos, armes, char grandeur nature et avion, c'est l'américain !

__P1140934.jpg

__P1140935.jpg

Il est décrit comme un monstre assoiffé de sang et martyrisant les enfants et les populations innocentes.

__P1140940.jpg

Les enfants des écoles sont invités à visiter ce musée et ils disposent d'une salle pédagogique où ils peuvent écouter des témoignages, voir des films, dessiner,...

__P1140943.jpg

Un tel musée est utile mais il suscite un certain malaise par son manque d'objectivité. Il fait semblant de croire que la guerre du Vietnam ("guerre américaine" comme dit notre guide) n'est qu'une guerre d'indépendance. Cela a été, en grande partie, le cas contre le colonisateur français et, à cette époque, Roosevelt, le président des USA, a aidé le Vietminh contre la France et lui a fourni des armes !...Ensuite, après la partition du Vietnam en deux, la guerre est devenue une guerre civile du Nord contre le Sud, et après la défaite de la France à Dien Bien Phu, la guerre est devenue une guerre du bloc communiste contre le bloc capitaliste dans laquelle Hô Chi Minh (formé pendant deux ans par le Komintern en URSS) s'est rangée totalement dans le bloc communiste. Il avait en vue non seulement l'indépendance mais la création d'un état communiste.
Enfin on peut parler d'une
guerre des communistes contre le peuple vietnamien quand la collectivisation, la famine qui s'en suivit et la répression, chassèrent de leur pays plusieurs millions de personnes (3 millions ?) dont près de un demi million trouvèrent la mort !... Au vietnam, les atrocités sont le fait des français, un peu, des américains beaucoup, et du parti communiste vietnamien également beaucoup !... Les chinois ne sont pas en reste non plus !...
Aujourd'hui, le
temps de la réconciliation est venu, les anciens boat people sont les bienvenus (surtout s'ils sont fortunés) et l'on fait dessiner aux enfants des rondes de la paix.

__P1140928.jpg

Ne reste plus que le PC Vietnamien à ne pas avoir fait son autocritique !... mais cela supposerait qu'il accepte la démocratie et la remise en question de son pouvoir sans partage !... 

Voir les commentaires

Publié le par alainbarresfr@sfr.fr
Publié dans : #VIETNAM
Le marché Binh Tay est essentiellement un marché de produits alimentaires, mais on y trouve aussi des tissus, des médicaments, des casseroles et autres ustensiles. Les commerçants sont regroupés par spécialités : ici, une allée de légumes, là, de poissons séchés, de viande, d'épices, de thé, etc...Cette disposition est courante sur tous les marchés d'Asie et s'apparente à celle des souks de l'Afrique du Nord et du Moyen-Orient. Depuis peu, l'allée des couvre-chefs s'est enrichie d'un article supplémentaire : le casque pour deux roues.

__P1140909.jpg

L'amende coûtant exactement le prix du casque de base, tous les conducteurs de deux roues motorisés en portent un ! Beaucoup sont d'une qualité tellement médiocre qu'ils ne protègent pas vraiment en cas d'accident ....
Nul engin ne peut passer entre ces allées étroites et surchargées d'objets de toutes sortes, encore moins dans les escaliers...Tout est porté à dos d'homme : énormes ballots sur de frêles épaules ! Parfois on ne voit plus que les paquets qui semblent avancer tout seuls...

__P1140917.jpg

__P1140918.jpg__P1140922.jpg
L'entrée de ce temple de la consommation à la mode asiatique est mis sous la protection de Budai, le Bouddha riant, censé apporter richesses et prospérité

__P1140915.jpg

  une autre élégante petite statuette de Bouddha veille...

__P1140916b.jpg

et quelques arbustes en fleur décorent l'entrée....

__P1140924.jpg


 

Voir les commentaires

Publié le par alainbarresfr@sfr.fr
Publié dans : #VIETNAM
La pagode Giac Lam est célèbre à HCM/Saïgon.... _1140822b.jpg
A l'entrée, un tigre en faïence veille, redressant ses jolies moustaches et montrant ses jolis crocs... __P1140810.JPG
Un Bouddha blanc, un sourire de Joconde aux lèvres, médite sur le temps qui passe et la vanité des choses humaines...

__P1140811b.jpg

   A l'intérieur, un employé refait une beauté aux vénérables ancêtres statufiés...

__P1140814b.jpg

   Et une jeune fille, tout de blanc vêtu (symbole de pureté), élégante dans son Ao Dai traditionnel -dont le port cède massivement le pas aux jeans et autres modes internationales nettement moins élégante- se prosterne devant Bouddha...

__P1140816b.jpg

   Un chien gratte ses puces...(oui, on peut en attraper au Vietnam...)

__P1140830.JPG

   Mais....Oh, surprise... à la droite de Bouddha, une statue dont le guide ne parle pas, et pourtant une statue qui donne tout son intérêt à la visite.... Toute de dorures et de bronze, une nouvelle divinité s'est ajoutée au panthéon de la célèbre  pagode Giac Lam : le buste de l'oncle Hô

__1140823b.jpg

Le culte de la personnalité poussée à sa limite extrême : le grand dirigeant ne se contente pas d'être vénéré sur terre, il l'est aussi dans les cieux !... Je me rendrai compte, par la suite, que de nombreux temples ont leur statue de l'oncle Hô. Je vous laisse réfléchir à la signification profonde de ce culte religieux rendu à un dirigeant communiste athée ! En effet, cela vaut la peine d'être souligné, Hô Chi Minh était ouvertement athée !

A la sortie de la pagode, un convoi mortuaire défile sous la pluie.  

__P1140839.JPG

On ne s'en va pas dans la discrétion au Vietnam : un char en or et des pleureuses !....

__P1140841.JPG

 Nous verrons dans les campagnes que les ancêtres font installer leurs tombeaux au milieu des rizières, juste pour rappeler aux descendants qu'on ne brade pas la terre (la rizière) des ancêtres, où, alors il faudrait le faire au prix d'un sacrilège en vendant l'ancêtre lui-même !.... 

Voir les commentaires

Publié le par alainbarresfr@sfr.fr
Publié dans : #VIETNAM
Rien de tel, quand il pleut, qu'une visite de temple ou de pagode pour se mettre à l'abri !... HCM/Saïgon n'en manque pas.

__P1140853.JPG

Le culte des ancêtres et des génies divers fédère un grand nombre des 87 millions de vietnamiens des villes et surtout des campagnes.
Le bouddhisme regrouperait 10 millions de fidèles, le catholicisme, 7 millions, le caodaïsme, 2 millions. 
Le temple de la Dame Céleste (ou temple de Thien Hau) attire les fidèles qui déposent leurs offrandes de nourriture mais surtout d'encens.

__P1140874b.jpg__P1140887c.jpg__P1140891b.jpg

Les voyageurs y viennent pour une sollicitation particulière : la réussite de leur voyage. pour cela, la recette est simple : vous achetez un interminable tortillon d'encens que vous faites accrocher au plafond par un préposé aux tortillons. N'oubliez pas votre obole et la liste -écrite sur un joli papier jaune- des participants au périple !

__P1150788copie.jpg

Vous voilà protégé pour une semaine ou pour un mois...tant que votre tortillon fume ! Il n'en faut pas moins pour affronter la périlleuse circulation des routes et des rues du Vietnam !....
Ne restez pas tout le temps prosterné ou le nez baissé dans le temple : Le haut des murs est décoré de jolies scènes sculptées dans un style concret, vif et joyeux.... __P1140857.jpg__P1140858.jpg

Voir les commentaires

Publié le par alainbarresfr@sfr.fr
Publié dans : #VIETNAM
Arrivée à Hô Chi Minh ville après 13 H d'avion. Première surprise : L'ancien nom de Saïgon semble autant sinon plus utilisé que le nom imposé par les "libérateurs" du Nord, Hô Chi Minh ville ! Saïgon a-t-elle été libérée ou "récupérée", comme me dira un Saïgonnais ?...Le reste du voyage permettra peut-être de répondre à cette question.

HCM saigon


Deuxième surprise : malgré la saison dite "sèche", il pleut. __P1140807.jpg
 A vrai dire c'est une demie surprise : le Vietnam, deuxième exportateur de riz au monde (après la Thaïlande) a les pieds dans l'eau....Alors, il faut bien que la tête y soit aussi de temps à autre, même en plein mois de janvier !...La pluie nous accompagnera pendant la première partie du voyage, contribuant, avec le voile de brume quasi permanent (dû à un très fort taux d'humidité), à donner une atmosphère grise aux photos. Il pleut et de temps à autre, la pluie s'arrête, mais l'air reste humide, un peu poisseux, cela n'empêche pas le thermomètre de monter à 26-27°...
Troisième surprise : le flux ininterrompu des cyclos et des motos à essence !

P1140989

Humidité et fumées des pots d'échappement = pernicieux cocktail pour les bronches, que les Saïgonnais combattent en se couvrant de masques (les femmes en particulier pour protéger leur teint - un teint clair étant plus prisé qu'un teint foncé-). Contrairement aux chinois qu'ils copient pour beaucoup de choses (en particulier leur système politique), les vietnamiens n'on pas adoptés les deux-roues électriques, ce qui diminue de beaucoup l'intérêt des ballades en ville !
Quatrième surprise :  les chapeaux coniques ont presque disparus, remplacés par d'affreux casques de motos que les vietnamiens portent partout, même quand ils ne sont plus sur leur engin ! Seuls les cyclistes conservent la tradition !...

__P1140997.jpg

Cinquième surprise, qui n'est pas à proprement parlé une surprise : la moto ou le scooter ne sont pas des moyens de transport individuels. On y voit souvent deux, trois ou quatre personnes, exceptionnellement, cinq ! P1140958
 On frémit quand on se fait doubler par un couple tenant un bébé de moins d'un an, debout entre les deux parents !...

__P1150307.jpg

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7

Archives

Articles récents

Hébergé par Overblog