Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
  le blog alain Barré

le blog alain Barré

Un peu de poésie dans ce monde de brutes, un peu de réalité dans la poésie !

vietnam

Publié le par alainbarresfr@sfr.fr
Publié dans : #VIETNAM
Le Vietnam est un pays qui a les pieds dans l'eau. la vieille cité de Hoi An ne dément pas cet adage. Elle est située sur l'estuaire de la rivière Thubon dans un entrelacs de bras et de plans d'eau.
thubon.jpg 
Le vieux port s'est envasé et le trafic maritime a été dérouté sur DàNang, à une vingtaine de Km au Nord. 
L'un des endroits des plus remarquables est certainement le pont couvert qui relie le quartier japonais au quartier chinois.
Chaque extrémité est ornée de statues de chiens et de singes rappelant l'année de début et de fin des travaux (donc année du chien, année du singe !)

__P1150609.jpg__P1150838.jpg__P1150845.jpg

Plusieurs maisons anciennes, temples, pagodes font preuve du bon goût des occupants qui ont su marier le style de leur pays d'origine au style propre du Vietnam. Les vietnamiens sont souples et ils intègrent  en douceur les influences étrangères...
Le temple de Quan Cong est consacré à un valeureux général chinois épargné par la tempête lors d'une traversée périlleuse. Il recèle plusieurs tableaux en relief dans un style concret, coloré et naïf ainsi que des statues

__1150758.jpg__P1150754.jpg__P1150782.jpg__P1150783.jpg__P1150821.jpg

Pas de temples chinois sans poissons rouges, et autres lampions...

__P1150812.jpg__P1150837.jpg__P1150813.jpg


 

Voir les commentaires

Publié le par alainbarresfr@sfr.fr
Publié dans : #VIETNAM

Le port de Dà Nang n’a pris de l’importance qu’après le déclin de celui de Hoi An situé en amont sur la rivière Thubon.  Hoi An est une petite ville calme qui a gardé de son passé de nombreuses demeures, temples et ponts dont le style évoque la culture de ses différents occupants, chinois, japonais, portugais, français. Cela lui a valu un classement UNESCO.

Cette visite est marquée par la pluie.

__1150883.jpg

Au cours de la matinée, il a plu de plus en plus et je dois dire qu’on finit  par s’y habituer, en définitive, cette pluie me plaît. Cela fait le troisième imperméable ou parapluie que j’achète et que j’oublie aussitôt l’éclaircie revenue !...

P1150866

__P1150863.jpg

Elle est également l'occasion de rencontres intéressantes, comme ici, sous le pont japonnais - qui est couvert - avec des étudiants saïgonnais d'une école de tourisme. Je leur distribue des photos de la France et nous papotons sous la pluie comme de vieux amis !...

__P1150869.jpg

Dans une ruelle en travaux de la vieille cité, des passants encapuchonnés se hâtent sans s’affoler, à l’abri sous leurs chapeaux coniques et les pieds chaussés par de légères tongs. Pluie du matin, n’arrête pas le vietnamien !...

__P1150877.jpg

Encore plus que le chapeau conique et que l’ao dai (la robe longue fendue sur le côté), si je devais symboliser le Vietnam, je le ferais par ces fameuses sandales en plastique ! L’industrie de la chaussure est l’une des plus importantes du pays, mais le meilleur de la production est réservé à l’exportation et les vietnamiens se contentent du minimum, la petite semelle à bride que l’on passe entre les orteils. Dans les campagnes, il n’est pas rare de voir les gens marcher pieds nus !....

Tout à coup, instant magique !... Du haut de la fenêtre du restaurant où je suis posté, je vois apparaître une jeune femme, éblouissante dans sa robe de mariée. Elle relève sa robe avec un geste élégant, laissant découvrir des chaussures à talon haut, certainement moins adaptées au sol défoncé de la rue que des tongs, mais cérémonie oblige !...

__P1150891.jpgP1150895

Elle est tout sourire... Suivie de près par son mari, elle court se réfugier sous un porche…

__P1150909.jpg

Il ne me reste plus qu’à leur souhaiter une longue vie de bonheur et des enfants…deux, pas plus, selon les recommandations du parti !

Voir les commentaires

Publié le par alainbarresfr@sfr.fr
Publié dans : #VIETNAM
Pour ceux qui ont vu le film "Good morning Vietnam", le port de Dà Nang évoquera certainement quelque chose, les américains en avaient fait une base aéronavale très importante. Les férus d'histoire se souviendront aussi que, du temps de la colonisation française, il portait le nom de Tourane.
__P1160003.jpg
 Bien placé, au centre du pays, à proximité du Laos et de la Thaïlande, il est appelé à se développer. Des grues pour le déchargement des containers ont été installés il y a peu et l'on voit les containers s'aligner sur les quais.
__P1160005.jpg
Au premier plan, on peut remarquer la barque typique des pêcheurs vietnamiens, avec ses deux grandes perches sur lesquelles
les filets.sont accrochées.
Pour se rendre à leurs bateaux, les pêcheurs utilisent de curieuses nacelles....
__P1160007.jpg
Dà Nang est un port relativement bien abrité, mais cela ne l'a pas empêché de subir une tempête tropicale, il y a quelques mois, qui a drossé sur la côte un navire marchand, toujours à l'échouage. Il est en passe de devenir une attraction touristique à moins que l'éqipe française qui est sur l'affaire réussisse à le dégager ?....
__P1160016.jpg

Voir les commentaires

Publié le par alainbarresfr@sfr.fr
Publié dans : #VIETNAM

Le musée Cham de Dà Nang rassemble les plus belles statues de My Son et de Po Nagar, capitales des royaumes Champa dont l’apogée se situe du VIIIe au XIe siècle.

carte vietnam my son

On sent l’influence khmère et surtout indienne. Les dieux et déesses de la religion hindoue sont sculptés avec talent dans une pierre grise légèrement granuleuse.

On trouve VISHNOU, le dieu protecteur de la trinité hindoue (Brahma le créateur, Vishnou le protecteur et SHIVA le destructeur)

__vishnou.jpg

SHIVA est représentée avec ses 4 paires de bras et ses seins opulents, sous l’appellation de UMA

__uma.jpg

BRAHMA, le créateur est représenté avec les 3 têtes de la trinité hindouiste

__brahma.jpg

Ganesh, le dieu éléphant, l’un des dieux des plus populaires en Inde, est présent également

__ganesh.jpg

On trouve également dans ce musée une superbe statuette en bronze de Boddhisattva Tàrà, déesse qui renonce au nirvana pour exercer la compassion sur terre, d’une époque sans doute un peu plus tardive.

__bodhisattva-tara.jpg

D'autres statues intéressantes, mais moins identifiées

__P1150953.jpg__P1150955.jpg__P1150961.jpg__P1150963b.jpg__P1150965.jpg__P1150969.jpg

Voir les commentaires

Publié le par alainbarresfr@sfr.fr
Publié dans : #VIETNAM
Pour donner un peu de vie aux ruines bien dégradées de My Son, un spectacle de danse est proposé près des temples. Des danseuses, aux traits khmères superbes, parfois un peu grassouillettes, prennent des postures élégantes, faites de déhanchements subtils et de mouvements dyssimétriques...
__P1150508.jpg__P1150449.jpg__1150479b.jpg
 Dans ce genre de danse tout le corps a son importance jusqu'aux bout des doigts étonnemment recourbés en arrière !....
__P1150447.jpg__P1150448.jpg__P1150483.jpg__P1150484.jpgA tant de grâce sur les visages et sur les corps...
__P1150500.jpg__P1150506.jpgs'oppose le grotesque de certaines statues
__1150410.jpg

Voir les commentaires

Publié le par alainbarresfr@sfr.fr
Publié dans : #VIETNAM
Le site de My Son ressemble à celui d'Angkor. Il est plus modeste mais rassemble tout de même près de 70 sanctuaires. Il ne reste aujourd'hui qu'une quinzaine de ruines qui prennent un air fantômatique sous le ciel gris et pluvieux de cette journée de janvier.
La verdure envahit tout et les ruines émergent comme des grosses masses sombres dans le paysage...
__P1150368.jpg__1150434.jpg
Le gardien n'est pas gèné par la pluie, c'est un habitué. Il attend, flegmatique sous son petit parapluie vert !...__P1150400.jpg
La pluie n'enlève pas, non plus, son sourire à cette visiteuse qui joue les statues !...
1150426b
Il reste peu de statues sur le site même, nous pourrons les voir au musée de DANANG
__P1150403.jpg
My Son présente de l'intérê surtout par l'ambiance qui s'en dégage et l'omniprésence de la pierre parmi la verdure et de la verdure parmi les pierres...
__P1150362.jpg__1150419b.jpg__1150428b.jpg__1150416b.jpg

Voir les commentaires

Publié le par alainbarresfr@sfr.fr
Publié dans : #VIETNAM
My SON est le haut lieu de la civilisation CHAM qui s'est développée dans le centre du Vietnam du VIIe au XIIIe siècle
carte-vietnam-my-son.jpg
La matinée est pluvieuse et grise. De vastes étendues couvertes de rizières défilent sous nos yeux
__1150527b.jpg
Nous croisons des cyclistes, manifestement habituées à la pluie, encapuchonnées sous des imperméables multicolores
__1150523.jpg
Avant d'arriver sur le site nous faisons halte dans une auberge le long de la route. Un panneau défraîchi annonce fièrement "Local restaurant My Son" et un "Free Parking Mô Tô" encourage les touristes à s'arrêter
__P1150343.jpg__P1150346-copie-1.jpg
Nous ne regretterons pas notre arrêt, c'est une petite auberge qui vaut le détour !... Les toilettes, - vers lesquelles, tout le monde se précipite à chaque arrêt - sont situées dans le fond du jardin, une petite cabane brinqueballante défendue par des coqs...Y arriver est déjà un exploit sur ce terrain imbibé d'eau. Une fois dedans, c'est également périlleux !...
__P1150342.jpg
Le café, vaut, lui aussi le détour. C'est un robusta local (le Vietnam est un grand producteur de robusta). Il est filtré à l'ancienne dans un petit récipient en alu tout cabossé et son goût est vraiment... robuste !...
__P1150350b.jpg
C'est à regret que je quitte cette auberge sur la route de My Son. Elle était peut-être déjà là à l'époque Cham et je vous la recommande !....

Voir les commentaires

Publié le par alainbarresfr@sfr.fr
Publié dans : #VIETNAM

Après un vol matinal de HCM/Saïgon vers Danang, au milieu du pays, nous prenons le bus pour le site de My Son où se trouvent les vestiges de la civilisation Cham. En route nous traversons de nombreuses rizières.

__P1170020.jpgLe riz est l’aliment de base au Vietnam. Depuis la décollectivisation et l’introduction de techniques modernes de culture (nouvelles semences et un peu d’engrais chimique), fin des années 1980, la production a fait un bond spectaculaire. Non seulement la famine est disparue mais le Vietnam est devenu exportateur de riz, le deuxième au monde après son proche voisin la Thaïlande.

__P1170013.jpgLe riz ne se cultive pas tout à fait de la même façon du sud au nord. C’est dans le delta du Mékong au Sud que les récoltes sont les plus nombreuses et les plus abondantes. Au nord, la culture est un peu plus tardive, dans les montagnes du Nord Ouest, les conditions sont encore plus difficiles et c’est là que l’on voit de spectaculaires aménagements de terrasse ! Dans le centre, la région de Hué, Danang, le climat est intermédiaire, et l’on en est à la phase de repiquage. Les paysannes arrachent les jeunes pousses des semis, en font des bottes.Chaque brin va être ensuite repiqué pour la récolte définitive.

__P1170025.jpg

Bien d’autres opérations seront nécessaires, en particulier le désherbage manuel. Tout cela devra être terminé pour la fête du Têt (12 février cette année), pendant laquelle on pourra s’accorder un peu de repos et attendre que le riz pousse.

__P1150569.jpgLe riz demande beaucoup de main d’œuvre et l’on peut remarquer que cette main d’œuvre est essentiellement féminine.

__P1150541.jpgCette obligation pour les femmes de travailler à l’extérieur semble avoir joué un rôle important sur la façon dont elles sont considérées en Asie. Elles ne sont pas calfeutrées à la maison ni voilées.

__P1150576.jpgIl est remarquable, par exemple, que dans un pays proche, la Thaïlande, grand producteur de riz lui aussi (premier exportateur mondial), il y ait plus de femmes chefs d’entreprises que d’hommes ! Ce taux serait de 20% au Vietnam.

Voir les commentaires

Publié le par alainbarresfr@sfr.fr
Publié dans : #VIETNAM
Contrairement à mon dernier voyage en Chine où seuls les hôtels étaient retenus et la liberté relativement importante, il s'agit, ici, au Vietnam, d'un cirduit où tout est organisé. Cela présente des inconvénients mais aussi des avantages. En particulier, le programme est bien rempli et les visites sont intéressantes. Les repas sont prévus souvent dans des lieux remarquables par leur site ou leurs animations.
__P1150308.jpg
Ce soir, dîner-spectacle sur un bateau dans le port de HCM/Saïgon.
Le bateau se déplace lentement et fait le tour du port ce qui permet de se rendre compte que, malgré sa situation à l'intérieur des terres, il peut accueillir des bateaux relativement important, jusqu'à 30 000 Tonnes !
__P1150316.jpg
L'air est tiède, bien que l'on soit au mois de janvier, mois le plus frais de l'année, et il fait bon flâner sur le pont....
__P1150317.jpg
Un orchestre joue pour les passagers. La musique parvient jusqu'à moi, en particulier celle d'un curieux instruments qui étire les sons d'une façon mélodieuse.
__P1150322.jpg
Il s'agit d'une cithare monocorde, le dàn bâu, dont on fait varier la tonalité en agissant sur une tige en corne. Une conque située à la base de la corde, amplifie les sons. On trouve cet instrument du nord au sud du vietnam.

 

 


Voir les commentaires

Publié le par alainbarresfr@sfr.fr
Publié dans : #VIETNAM
Le Vietnam s'enorgueillit, à juste titre, d'une technique originale de laque poncée obtenue à partir de la résine d'un arbre de la province de Phu tho, l'arbre à laque ou sumac. Une dizaine de couches est nécessaire, chacune étant séparée par une semaine de séchage. Entre chaque couche, on ponce et on polit. Un travail de fourmi !

__P1150267.jpg

La laque noire est utilisée depuis longtemps dans les temples, mais ce n'est que depuis les années 1930 que les artistes ont inventé d'autres applications. L'une des plus curieuses est la technique de la coquille d'oeuf. Des coquilles sont brunies et cassées en morceaux plus ou moins fins.

__P1150274.jpg

__P1150276.jpg

Elles sont incorporées à la laque noire par de savants compartimentages...

__P1150278.jpg

L'ensemble est poncé et poli minutieusement et offre des tableaux du plus bel effet.

__P1150282.jpg

La palette des peintres modernes s'est enrichie de jaune, de vert, de rouge et, aujourd'hui, toutes les fantaisies de l'imaginaire artistique sont possible.

__P1150284.jpg

Souvent les artistes vietnamiens se contentent de copier des modèles anciens ou font des copies sur demande, à partir d'une photo ou d'une vague reproduction...Rien ne les arrête et souvent la qualité (sans le prix) est au rendez-vous ! 

__P1150295.jpg

__P1150297.jpg

__P1150298.jpg


Intéressante émission, hier soir, sur les "musulmans de France" qui m'a rappelé bien des souvenirs, y compris de luttes auxquelles j'ai participé ! Pas d'accord, par contre pour le titre "musulmans". Les immigrés et fils d'immigrés d'Afrique du Nord et d'Afrique subsaharienne qui sont en France, ne peuvent pas être regroupés sous l'étiquette "musulmans". Beaucoup ne sont pas intéressés par la religion ou sont athées et c'est pervertir la réalité que de tous les nommés ainsi et c'est faire le jeu de l'islamisme qui est une vaste manipulation et un détournement de l'islam lui-même !

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 > >>

Archives

Articles récents

Hébergé par Overblog