Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
  le blog alain Barré

le blog alain Barré

Un peu de poésie dans ce monde de brutes, un peu de réalité dans la poésie !

poemes

Publié le par alain BARRE
Publié dans : #Poèmes
Mimosa

Les grands mimosas 
agitent dans le vent
Leurs longs bras

chatoyants comme des rubans de soie
et répandent leur odeur
qui captive les passants...

 

Mimosa

Voir les commentaires

Publié le par alain BARRE
Publié dans : #Poèmes

Il a abattu le vieux prunier
Planté par le père de son père
L'a fait sécher et l'a sculpté.
L'œuvre polie et terminée
L'a posé sur une marche de l'escalier
Et quand il monte se coucher
Une lumière chaleureuse luit
C'est le sourire amical de ses aïeux...
(Atelier du sculpteur Michel Vibert)

Voir les commentaires

Publié le par alain BARRE
Publié dans : #Poèmes
bignone

La bignone m’étonne
Il faut dire que c’est une sacrée luronne
depuis l’été jusqu’à l'automne
elle claironne, elle claironne
elle illumine murs et jardins
avec ses fleurs en forme
de trompette, de saxophone
ou de vieux klaxon
Vraiment la bignone m’étonne !

bignone
bignone
bignone

Voir les commentaires

Publié le par alain BARRE
Publié dans : #Poèmes

C'est magique ! le bonheur tout simplement !...
(un père et son enfant devant le paysage du vieux port de Pornic)

Moment de bonheur

Voir les commentaires

Publié le par alain BARRE
Publié dans : #Poèmes

La période de confinement se prolonge. Elle est l’occasion d’aller fouiller dans la boîte à souvenirs. Dans la mienne j’ai retrouvé des poèmes de jeunesse. Ils parlent d’amour évidemment. Je les ai limés, polis et je vous les livre. Imaginez que vous avez 18 ans et qu’ils vous sont destinés !...Un poème d’amour est un message personnel envoyé à tout le monde. j’espère qu’en ces temps emplis de gravité  il vous mettra un peu de baume au cœur !...

poème

Dans mes rêves les plus fous
Entre mes bras tu t’abandonnes
Et je sens fondre mon cœur
Entre mes bras tu frissonnes


Envahie d’une secrète pudeur 
Tendrement tu me souris
Je me sens fort et protecteur
Et je sens fondre mon cœur


Entre tes bras je m’abandonne
Dieu, comment cela est-il possible
Connaîtrait-elle le secret du bonheur ?
L’amour c’est simple déclare-t-elle


Croire en l’autre au-delà des querelles
Et sans se perdre savoir un peu s’oublier
Laisser la magie opérer
Et l’on peut même assure-t-elle
Lui voir alors pousser des ailes !...

Voir les commentaires

Publié le par alain BARRE
Publié dans : #Poèmes
Les vrais trésors

Les vrais trésors
Sont offerts à tout le monde
Pas besoin d'argent
Un vrai trésor
ça ne s’achète ni ne se vend !…


Les vrais trésors
Sont offerts à tout le monde
On peut les garder égoïstement
Alors les sourires dépérissent
et le mal se répand


on peut les partager tout simplement
et souvent ils guérissent !...
Les vrais trésors 
que sont la peine et le temps
Ils les partagent sans compter avec les patients
Un grand bravo à tous les soignants !...

Voir les commentaires

Publié le par alain BARRE
Publié dans : #Poèmes
chênes centenaires ou pins majestueux...

Même pendant la rude saison d’hiver
Les grands arbres restent fiers
Et quand on passe au milieu d’eux
Ils nous envoeint leurs bonnes ondes.
Chênes centenaires ou pins majestueux
Leur compagnie élève notre âme
Leur dynamisme prodigieux
Tout simplement nous rend heureux !

 

Voir les commentaires

Publié le par alain BARRE
Publié dans : #Poèmes

Sur le vieux poteau en bois
la nature a repris ses droits
sous forme d’un chapeau moussu
et par coquetterie une feuille morte
s’est posée dessus
La nature est toujours la plus forte

Sur le vieux poteau en bois...

Voir les commentaires

Publié le par alain BARRE
Publié dans : #Poèmes
la mer est immense...

Voir les commentaires

Publié le par alain BARRE
Publié dans : #Poèmes
Et reste le parfum des roses...
Et reste le parfum des roses...

C’est une maison abandonnée
Depuis des années
Les volets pendent aux gonds rouillés
Ils ont la même couleur passée
que les pantalons du vieux pépé
qui habitait là autrefois

cela a dû être un arrachement
pour ce vieil homme resté
sa vie durant dans ce coin de nature

au milieu de rien
sans confort ni voiture

Restent dans ce fouillis de verdure

un vélo rouillé, un jardin envahi par les herbes
un poulailler, une cabane un peu déglinguée
et des rosiers, des rosiers, des rosiers !...

 

Et reste le parfum des roses...
Et reste le parfum des roses...

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>

Archives

Articles récents

Hébergé par Overblog