Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
  le blog alain Barré

le blog alain Barré

Un peu de poésie dans ce monde de brutes, un peu de réalité dans la poésie !

Publié le par alainbarresfr@sfr.fr
Publié dans : #PePoPo (Petite Politique de Poche)

Le sommet de Copenhague est l’occasion de faire le point sur les changements climatiques. Il n’est pas simple de se faire une opinion, car la recherche scientifique sur le sujet est obscurcie par des intérêts politiques contradictoires, des allégations sans fondement de certains extrémistes de l’écologie et la mauvaise foi de lobbys industriels qui ont beaucoup à perdre.  Certains points semblent toutefois se dégager.

1-      Refroidissement dû aux poussières et particules.

Ce refroidissement est variable suivant les endroits de la planète. Il peut atteindre jusqu’à 20% en certaines zones. Il est dû à l’émission intense des fumées et particules qui obscurcissent le ciel. Cela est très visible quand on arrive en avion au-dessus de certaines villes (Athènes par exemple, ou Pékin). Ce refroidissement est de même nature que celui occasionné par les éruptions volcaniques majeures. Les particules en suspension empêchent partiellement le rayonnement solaire.  Heureusement ce phénomène est réversible.

 2-      Le réchauffement dû aux gaz à effet de serre. Le gaz principal est le CO2, mais il n’est pas le seul. Il est produit essentiellement par l’homme. Le plus grand émetteur de C02 actuellement est la Chine. Si l’on calcule la production de CO2 par habitant, le plus grand émetteur est les USA. Ce réchauffement est partiellement compensé par le refroidissement dû aux particules. Il est donc vraisemblable que les calculs sous-estiment  l’ampleur du réchauffement ?

Quels remèdes ? En premier lieu, diminuer la production de gaz à effet de serre en agissant sur les principales sources de pollution : le charbon et le pétrole ! Chine, USA (et l'Inde dans une moindre mesure) sont de grands consommateurs de charbon. Par quoi le remplacer ?

-          Par des économies d’énergie

-          Par des énergies naturelles moins polluantes

-          Par le nucléaire, c’est ce qu’a fait la France et c’est ce que s’apprête à faire la Chine. A signaler que l’Inde qui possède peu d’uranium étudie une autre technologie nucléaire prometteuse  http://fr.wikipedia.org/wiki/Thorium .

Pour le pétrole, le problème va se résoudre progressivement dans les quelques dizaines d'années à venir du fait de sa raréfaction et de l'augmentation du prix (ce n'est pas le cas du charbon pour lequel les réserves peuvent durer encore plusieurs siècles).

3-      Une autre incertitude est à prendre en compte, celle des modèles choisis et des calculs. L’ingénierie informatique utilisée pour la prévision des changements climatiques est du même type que celle utilisée par le système financier. On a vu dernièrement quelle était sa fiabilité !!!! La prévision est un art difficile (surtout quand il s’agit de l’avenir comme aurait dit Pierre DAC), elle l’est d’autant plus lorsque les modèles sont approximatifs et que les données sont parfois suspectes (voir article du Nouvel Obs, semaine du 3 au 9 décembre, « du rififi chez les chercheurs, p 22)

4-      Une donnée dont on parle peu car elle est politiquement très incorrecte : A partir de quel nombre peut-on considérer qu’il y a surpopulation sur la planète ? Que se passera-t-il si le style de vie des Occidentaux est adopté par tous les pays ?  Est-il imaginable que les Indiens, les Chinois aient autant de voitures par famille que les Occidentaux et mangent autant de viande ?... A titre d'exemple, on immatricule 1500 nouvelles voitures tous les jours à Pékin !...

Voici des questions qui ont de quoi échauffer les esprits autant que le climat et qui peuvent être source de nombreux conflits entre personnes et surtout entre pays. La solution est un peu à Copenhague mais encore plus dans l’immense effort de compréhension des autres et de leurs cultures, de justice et de solidarité entre les états dont le niveau de développement est différent et de recherche de nouvelles solutions techniques. La mondialisation des moyens de communication et du commerce nous impose également une mondialisation des problèmes et des solutions! Dans les conflits futurs, l’ennemi sera moins notre voisin que ce qui nous menace tous. Il faudra déployer beaucoup d’intelligence et de cœur pour trouver des solutions. Vaste et passionnant chantier pour les générations à venir !

Commenter cet article

alainB 13/12/2009 20:44


Du point de vue de la population, nous ne pourrons sûrement pas continuer indéfiniment !...
ab


nathalie1962 13/12/2009 19:39


Vaste sujet ! Il est vrai que nous sommes de véritables envahisseurs et que notre expansion ne pourra pas être infinie
Bonne soirée


alainB 09/12/2009 17:34


Le premier problème écologique est celui de l'envahissement de la planète par l'espèce humaine au détriment des autres espèces. La politique de limitation des naissances pratiquée en Chine,
actuellement, est très mal supportée par la population. Elle a été mal supportée en Inde également à l'époque d'indira Ghandi.
Deux conditions à la baisse de la natalité : l'augmentation du niveau de vie et une contraception facile et peu coûteuse.
ab


jean-luc saint-marc 09/12/2009 16:27


Une politique nataliste est un embranchement rare dans les programmes écologistes ...




Archives

Articles récents

Hébergé par Overblog