Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
  le blog alain Barré

le blog alain Barré

Un peu de poésie dans ce monde de brutes, un peu de réalité dans la poésie !

Publié le par alainbarresfr@sfr.fr
Publié dans : #PePoPo (Petite Politique de Poche)

Il y a-t-il un lien entre les deux idéologies les plus meurtrières du XXe siècle, le nazisme et le communisme ?

- Toutes les deux ont été la cause de dizaines de millions de victimes et malgré des différences leurs bases philosophiques ont beaucoup de points communs.

- Hitler a lu Marx attentivement quand il était  à Münich en 1913 et il est probable qu’il lui ait emprunté l’idée que l’histoire met en scène la lutte de groupes humains (la lutte des classes pour Marx, la lutte de la race pure contres les races impures, pour Hitler) et que le progrès de l’humanité passe par la victoire de l’un sur l’autre.

- Pour les nazis, le progrès devait passer par la victoire des Aryens, pour les communistes, par la victoire des prolétaires.

- Pour les 2 idéologies, leur victoire suppose la destruction de l’autre jugé comme indigne et inférieur, les juifs pour les nazis, les koulaks pour les soviets, les intellectuels et les bourgeois pour les maoïstes, les non-paysans pour les communistes cambodgiens,…

fruitsrouges.jpg

- Dans les deux cas, ces idéologies refusent d’admettre qu’il y ait une nature humaine, imparfaite certes, mais commune à tous les hommes. Les nazis, parce qu’ils soutenaient que la nature des Aryens était supérieure à celle des juifs et les communistes parce qu’ils niaient que les humains naissent, avec en eux, des caractéristiques innées bonnes et mauvaises. Pour eux l’homme était le résultat de son milieu et de la lutte des classes. Toute particularité et toute différence (les inégalités sociales et intellectuelles sont des différences) devait donc être éliminée et la meilleure façon d’éliminer les différences étaient d’éliminer les personnes différentes !...

L’échec sanglant de ces deux idéologies du XXe siècle devrait nous inciter à plus de prudence et plus de modestie envers la nature humaine. Nous ne sommes ni des bons sauvages ni des loups, mais nous pouvons être les deux !... En ces temps de promesses électorales, il faut se méfier de ceux qui promettent de résoudre tous les problèmes du pays ou de la planète. Ce sont des menteurs ! 

Commenter cet article

alain BARRE 02/10/2011 15:08



Superbe commentaire quii vaut une chronique à lui tout seul !


Oui, complètement d'accord, l'inperfection nous pousse à continuer et à ne pas se congtenter d'appliquer les recettes d'une religion ou d'une idéologie. On sait aujourd'hui que ces recettes
peuvent contribuer à faire des plats empoisonnés !


ab



yves demonfoutoir 02/10/2011 14:19



Dans les deux cas on ne sait quelle prétention à la finitude, l'indépassable. Absolus.   Refus du doute, du "Mouais....", du "peut-être" qui laisserait la place à tant
d'ouverture;..Oui, ces "mouais" peuvent vous freiner en des rien-faires..


Dans les deux cas des maîtres à penser, demi-dieux...Eux savent..


L'imperfection :  Cette voie toute bête, cette porte ouverte qui invite à pister, chercher, explorer, tâcher de faire mieux, s'ouvrir au possible.. L'imperfection porte cette qualité : Nous
démanger.. Nous inviter à poursuivre le chemin. Tous... Pas uniquement le maître qui en sait plus long que vous.. Apprendre à lire, nous aussi, pour ne pas dépendre uniquement de celui-là qui
détiendrait le manuscrit...


Si elle n'était point nous ne serions guère que toupies.. Ne doutons point que ces toupies tournent à la perfection une fois lancée, ça oui... Mais pas dans la boue, et qu'il arrive une bosse sur
le terrain... et le frottement, et l'usure...et franchement, ça finit par devenir lassant.


La perfection : L'achevé, le terminé.. La mort ?.. Rien au delà.  Nous voilà arrivé en gare... En tout cas on ne sait quel vouloir...le barrière refermée... Manque de bol voilà le TGV qui
arrive pour vous mettre en vouloir...vouloir...pièce. Erreur sur les horaires.


Absolus et idéaux n'ont que cet intérêt : Essayer de montrer des chemins.. Des voies. Pancartes sur des raccourcis..Des possibles. Voilà pour les défendre.. Pour se dépétrer du "je tourne en
rond"...


Mais surtout ne pas les prendre pour argent comptant...Il se pourrait bien qu'un troupeau de gnous s'en vienne à se précipiter sur l'autoroute que la mer aura envahie un peu plus loin..


----------


Ces derniers temps les physiciens commencent à nous dire que peut-être bien telle particule pourrait aller plus vite que la lumière et on s'en vient à se dire que le E=**** pourrait bien se voir.
...  En matière de politique, de morale.... les remises en doute.........Ce n'est pas à l'ordre du jour. Mais parfois les scientifiques ont eux aussi tendance à se vouloir indépassables.


Hé, monsieur de monfoutoir, je te rappelle qu'il est question d'histoire et re  pas de physique des particules... Il faudrait peut-être revenir au sujet, banane!!!


Quand la science oublie qu'elle est outillage et rien que ça pour donner quelque explications et peut-être nous simplifier la vie en ces explications elle tombe dans les mêmes travers que
politique et religion qui sont peut-être bien  deux des multiples face d'un même fonctionnement humain, à tenter de survivre...


Bon, ai-je bien pris mon tientoitrankil ?



Archives

Articles récents

Hébergé par Overblog