Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
  le blog alain Barré

le blog alain Barré

Un peu de poésie dans ce monde de brutes, un peu de réalité dans la poésie !

Publié le par alainbarresfr@sfr.fr
Publié dans : #PePoPo (Petite Politique de Poche)

Que dire sur la situation politique ? Elle ne mérite pas beaucoup de commentaires. Le pire de ce qui était envisagé s’est réalisé ! La dernière étape à laquelle nous avons encore une chance d’échapper –la dégradation de la note de la France – n’est pas encore survenue. Nous y échapperons peut-être ?

Comme d’habitude, les politiciens font la plupart du temps assaut de mauvaise foi et les médias, la plupart du temps, ne relaient que ce qui fait monter l’audimat (on voit par là que nous sommes leurs complices !). Tout ce petit monde nombriliste parle des « affaires » de sexe ou de pouvoir ou des deux, des luttes d’égo, enfin de tout ce qui permet d’éviter d'évoquer l’essentiel : les efforts à faire pour s’en sortir ! Il est vrai que ce n'est pas très sexy !

__DSC01253.jpg

- La droite évite le sujet au maximum pour ne pas faire fuir les électeurs avant les présidentielles.

- La gauche continue d’aligner des promesses qu’elle ne pourra pas tenir et ferme les yeux sur l’abîme du déficit que ses projets vont contribuer à creuser !

- L’extrême droite et l’extrême gauche cumulent les défauts des deux grands partis en les caricaturant dans la démagogie.

- Les écologistes continuent de montrer que leurs avis sont souvent indispensables, mais qu’ils ne sont pas qualifiés pour diriger un pays surtout quand celui-ci se trouve en pleine tempête ! L’écologie est-elle de droite, est-elle de gauche ? Il me semble qu’elle est surtout dans le camp opposé à ceux qui gouvernent quelle que soit leur étiquette !...

Les mesures excessivement coûteuses prises en 2008, pour amortir la crise n’ont fait que retarder l’échéance et creuser encore plus le déficit. Nous sommes rendus au bout du bout des expédients et pour éviter le sort de la Grèce, du Portugal, de l’Espagne, de l’Italie, il nous faut apurer les comptes !

Les pays d’Asie, le Brésil et même un certain nombre de pays africains continuent de progresser. Ils ont besoin d’une Europe qui se porte bien pour acheter leurs productions et leurs classes moyennes, qui se comptent maintenant par centaines de millions (y compris en Afrique) aspirent à consommer des produits dont nous avons encore le monopole. C’est évidemment un point très positif, mais le travail est tellement surchargé de taxes en France que cela ne nous bénéficie pas beaucoup, en tout cas pas assez (cela profite aux USA, aux Allemands et à quelques pays européens en particulier). Dans une telle situation, on fait surtout payer les classes moyennes, y compris le niveau inférieur des classes moyennes.

Si vous êtes très riches, vous paierez, certes, mais cela ne vous mettra pas sur la paille. Si vous êtes très pauvres, on vous fournira des aides, juste  ce qu’il faut pour vous maintenir le bec hors de l’eau. Si vous êtes entre les deux attendez-vous à payer -d’une façon subtile ou brutale suivant le style du gouvernement - mais vous paierez, c’est vous la vache à lait !

Commenter cet article

Louis-Paul 02/10/2011 22:14



Pas reès réjouissante cette Note mais j'en partage de grandes lignes...


Amitié.



Archives

Articles récents

Hébergé par Overblog