Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
  le blog alain Barré

le blog alain Barré

Un peu de poésie dans ce monde de brutes, un peu de réalité dans la poésie !

Publié le par alainbarresfr@sfr.fr
Publié dans : #Récits

 Tout n'est pas rose dans la vie sauf les baigneurs Petitcollin ! Quand on en retrouve un au fond d'un coffre avec tous ses habits soigneusement rangés, c'est une bouffée de nostalgie qui vous remonte au visage !

_1290188b.jpg

La maison Petitcollin de la bonne ville d'Etain, n'était pas prédestinée à être une couveuse à bébés. C'est après un incendie que la société en question s'est lancée dans la fabrique industrielle de baigneurs. La publicité précise : "Dès 1912, Petitcollin a démocratisé la poupée grâce aux baigneurs en celluloïd lavable et incassable". 

_1290193b.jpg

Si vous avez de tels baigneurs, ne les jetez pas au feu, premièrement, ils brûlent (d'où leur interdiction aujourd'hui), deuxièmement, ce sont des objets de collection qui raviront plus d'une/d'un amatrice/amateur !

C'est encore mieux quand on trouve les habits qui vont avec !

_1290200b.jpg_1290203b.jpg

Après le celluloïd, les baigneurs furent moulés en acéloïd, puis, aujourd'hui, en "extrusion soufflage de polyéthylène", mais je crains qu'ils aient acquis entretemps les yeux bridés et un petit air chinois !

P1290212b.jpgP1290217b.jpg

Commenter cet article

alain BARRE 16/02/2011 20:31



émouvante histoire ! et quel réconfort d'avoir un tel père lors de cette dramatique p&riode !


ab



La Fanchon 15/02/2011 18:04



Petite fille réfugiée en Vendée, j'ai vu mon Père arriver (péniblement de Nantes) avec une boîte qui me paraissait immense et à l'intérieur une superbe poupée dont la tête était le sosie de ce
baigneur ci-dessus mais dont le corps (à l'exception du visage et des mains) était en chiffon : elle était superbe, elle fermait les yeux… Qu'est-elle devenue ? Je pense l'avoir donnée.


Merci pour ce billet.



Archives

Articles récents

Hébergé par Overblog