Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
  le blog alain Barré

le blog alain Barré

Un peu de poésie dans ce monde de brutes, un peu de réalité dans la poésie !

Publié le par alainbarresfr@sfr.fr
Publié dans : #Ateliers d'artistes...

 Les roms, manouches, romanos, romanichels, gitans, tsiganes, tziganes, bohémiens,... ont commencé à venir en Europe il y a environ un millénaire. Un tableau de Le CARAVAGE, daté de 1597, atteste de leur présence ancienne : La diseuse de bonne aventure.

Ce tableau a une histoire. Il illustre la révolution apportée à la peinture de la renaissance par un peintre génial : Le Caravage. A son époque (1571-1610), le style maniériste et l'idéalisme dominaient la peinture italienne. CARAVAGE refusa d'embellir artificiellement ses sujets. Il voulait peindre les gens de son époque, sans fard et sans artifice. pour lui, ce qui compte, c'est plus la manière de peindre que le sujet lui-même. Ainsi, au grand scandale de ses commanditaires, qui étaient en général de hauts dignitaires de l'Eglise, prend-t-il comme modèle pour "La mort de la vierge", une prostituée, noyée et repêchée dans le Tibre !

 

Un écrivain, contemporain du peintre (Bellori), rapporte cette anecdote : Un jour que l'on montrait à Caravage les statues les plus fameuses de Phidias et de Clycon, afin qu'il tournât vers elles son étude, pour toute réponse il étendit la main vers la foule des hommes : il signifiait par ce geste que la nature l'avait suffisamment pourvu de maîtres. Et pour donner plus d'autorité à son geste, il appela une gitane qui passait par hasard dans la rue, la fit monter dans son auberge et la peignit prédisant l'avenir."

 Le_Caravage-Diseuse_bonne_aventure.jpg

   "La diseuse de bonne aventure" et  une autre oeuvre du même genre, "Les tricheurs" sont deux peintures qui seront souvent reprises par les artitste qui succèderont à Caravage.

A signaler : Que fait "la diseuse de bonne aventure" ? Un biographe, contemporain de Caravage, précise : " La bohémienne démontre son outrecuidance en esquissant un sourire alors même qu'elle enlève la bague de la main du jeune homme pendant que ce dernier, tout à sa libidineuse attention, ne quitte pas des yeux la belle." Déjà à cette époque les roms avaient la réputation, plus ou moins exagérée, de vivre de larcins. Caravage ne s'en plaint pas. Il admire la beauté "naturelle" et l'habileté de la fille et la naïveté du gentilhomme !

Pour en savoir plus sur les Roms, voir ma chronique d'hier.

Commenter cet article

alain BARRE 30/08/2010 14:21



Erreur ! le thème de cette chronique est bien la révolution apportée par le Caravage : faut-il peindre des êtres idéalisés ou des personnes de la vraie vie. La vraie vie
qui passait par là, au moment où le Caravage se posait cette question était une diseuse de bonne aventure... Il l'honore ainsi en la choisissant comme modèle, mais en même temps
il lui fait commettre un habile larçin. Si l'on replace cette oeuvre dans son époque où un peintre ne peignait que sur commande et, avant tout pour des scènes religieuses, on comprend l'audace
dont a fait preuve cet artiste. pour faire accepter cette audace il fallait un subterfuge, une "scène de genre" comportant une petite intrigue susceptible d'intéresser le public, mais
Caravage, à mon avis, ne porte pas de jugement moral négatif sur la "diseuse de bonne aventure". Bien au contraire, il lui rend hommage, comme à tous les simples
gens qu'il a mis à l'honneur dans ses tableaux. On ne se rend pas compte aujourd'hui du scandale que cette élévation de gens ordinaires au rang de modèles
affichés dans les lieux les plus prestigieux de l'époque -églises, palais- a pu représenter !


Quand aux lamentables péripéties politiciennes d'aujourd'hui, j'ai dit ce que j'en pensais dans la chronique du samedi 28 août - entre autres par la voix extraordinaire de la chanteuse DALIDA -
et par une réponse au commentaire de Sido


ab


 



Hélène 30/08/2010 09:45



Tu en remets une couche, hier les terrains sales et les factures non payées, aujourd'hui les larcins et demain?...


Hélène


 


 



Archives

Articles récents

Hébergé par Overblog