Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
  le blog alain Barré

le blog alain Barré

Un peu de poésie dans ce monde de brutes, un peu de réalité dans la poésie !

Publié le par alainbarresfr@sfr.fr
Publié dans : #Récits

Après son échec aux élections présidentielles de 1920, CLEMENCEAU se réfugie dans une petite chaumière au bord de la mer, en Vendée. Il rêve d’y construire un jardin comme celui de son ami MONET. Le terrain est bien mauvais fait de sable impropre à la culture. Rien n’arrête le « Père la victoire ». Il en a vu d’autres et ce n'est pas de creuser quelques tranchées de plus qui lui fait peur ! Au bout de 3 ans d’amendements obstinés, miracle, des fleurs commencent à pousser !...

photo-32-9565.JPG

CLEMENCEAU à hâte de faire partager son enthousiasme de jardinier débutant à cet autre grand amateur de jardin qu’est MONET. Il lui envoie lettre sur lettre pour l’inviter, mais il n’est pas facile de faire bouger MONET. Il n’a plus quitté Giverny depuis sa grande campagne de peinture à Venise et ce n’est qu’en 1921 qu’il cède aux insistants arguments de son ami. Celui-ci lui écrit avec humour :

« La mer ici m’enchante. Je tâcherai de vous faire partager mes joies. Je ne serais pas surpris que vous gagniez ici le goût de la peinture. Il y a des bleus et des verts sur la palette du ciel et de la mer. On en ferait des tableaux. Arrivez bien vite… »

photo-32-9531-copie-1.JPG

Et MONET arrive. Il reste du 4 au 11 octobre dans la chaumière de CLEMENCEAU. Les deux amis passent leur temps à regarder la mer, à discuter de bulbes, de plants, d’amendements….CLEMENCEAU s’enquiert de l’avancement de l’immense tableau des nymphéas auquel s'est attelé MONET. Il fait goûter les plats locaux à son ami…. Le bonheur, le bonheur tout simplement !

photo-32-9532.JPG

MONET s’en retourne dans son jardin de Giverny plein d’énergie et CLEMENCEAU se remet avec ardeur à sa table de travail.

La mort emportera MONET 5 ans plus tard, en 1926. CLEMENCEAU lui survivra encore 3 ans. Il décèdera le 24 novembre 1929. On trouvera, à côté de lui, sur sa table de chevet, le livre de René Grousset « Sur les traces de bouddha ».

Il est loin ce temps où CLEMENCEAU bataillait sur tous les fronts et se battait en duel pour un oui pour un non.

duel_Deroulede-Clemenceau_1893.jpg

Adieu le tigre, que la paix soit avec toi !

photo-32-9547.JPGphoto-32-9560.JPG

Commenter cet article

Pascale de Lepelaere 06/10/2014 20:05

Monsieur , Merci beaucoup pour cet article accessible à tous . Je découvre votre blog !

alain BARRE 06/10/2014 21:09

Heureux de vous voir sur ce blog, Pascale !
ab

noelle 06/10/2014 10:31

Un très joli billet ! merci Alain

Archives

Articles récents

Hébergé par Overblog