Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
  le blog alain Barré

le blog alain Barré

Un peu de poésie dans ce monde de brutes, un peu de réalité dans la poésie !

Publié le par alainbarresfr@sfr.fr
Publié dans : #CARAVAGE - génie imparfait
Le succès amène de nouvelles commandes. Le trésorier général du pape passe commande de 2 tableaux pour une chapelle qui lui appartient, une conversion de Saül (saint Paul) et une Crucifixion de saint Pierre.
  Pour la première version de la conversion de Saül, Caravage est tenu de se conformer à l’ébauche approuvée par le commanditaire. Le tableau est superbement réalisé mais assez confus et conventionnel.
1601-conversion-saul.jpg
(Conversion de Saul, 1ère version)
Pour la deuxième version, Caravage n’est pas soumis aux mêmes contraintes et laisse parler son audace et son génie. Il supprime tous les éléments superflus : soldat, ange et Christ et se concentre sur l’essentiel : la lumière qui vient toucher Saül. Le cheval, immense, rend encore plus démonstratif la révélation de Saül. 1601-conversion-de-st-paul-2e-version.jpg
Celui-ci est représenté, tombé à la renverse, les bras écartés, comme pour se retenir, et les yeux fermés pour rappeler qu’il est resté aveugle pendant 3 jours !
Clarté et obscurité, lumière et ténèbres deviennent les acteurs principaux des peintures de Caravage ! La lumière oriente le regard, désigne ce qui est essentiel et laisse dans la pénombre ce qui est accessoire. Le clair-obscur n’est pas qu’une technique picturale, c’est aussi et encore plus, un discours !
1601-conversion-saul-detail.jpg
Commenter cet article

Archives

Articles récents

Hébergé par Overblog