Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
  le blog alain Barré

le blog alain Barré

Un peu de poésie dans ce monde de brutes, un peu de réalité dans la poésie !

Publié le par alain BARRE
Publié dans : #PePoPo (Petite Politique de Poche)

Il en va du bonheur comme de la température : le bonheur ressenti est différent du bonheur réel ! On sait que pour la météo, le vent, l’humidité changent la perception et font d’une température affichée qui devrait être agréable, un froid glacial ou une étuve étouffante.

Le bonheur dépend de ce que l'on a (entre autres)  et encore plus de ce qui nous manque, du manque ressenti  plutôt que du manque réel. la jalousie et l'envie sont des sentiments profondément humains. Pas moyen d’être heureux si ma vieille voiture - qui roule mais ne paye pas de mine - n’a pas l’éclat de celle de mon voisin ! Pas de satisfaction dans ma modeste maison et son jardinet si le voisin possède une superbe villa et une piscine ! Comment se contenter d’un « vieux » téléphone portable qui ne connaît même pas le T9 si mon voisin a un Smartphone dernier cri qui prend des photos en 8M de pixels et reçoit plus de cinquante chaînes de télé ! La liste est ainsi sans fin y compris pour des besoins plus vitaux et beaucoup moins futiles pour lesquels le manque ressenti est renforcé par un irrésistible sentiment d'injustice…

On peut comprendre l’indignation de cet économiste chinois à qui l’on réclamait une aide financière pour sauver l’Europe. « Vous n’avez pas honte, vous les nantis, de nous demander une aide pour financer vos retraites à 60 ans et vos semaines de 35 heures alors que nous ne connaissons pas les vacances et que nous travaillons dur ! »

Il a, bien sûr, raison ! Nous ne connaissons pas notre bonheur, même ceux que l’on dit « au-dessous du seuil de pauvreté » sont riches par rapport au reste de la population mondiale et le sont incroyablement plus que nous l’étions après-guerre ! Faut-il rappeler que beaucoup d’entre nous ont vécu avec peu, presque rien. Un toit et deux pièces pour 6 par exemple, pas de chauffage l’hiver, pas d’eau courante, pas de livres, l’électricité tardivement… Étions-nous heureux ? Oui si nous avions des parents aimants ! A vrai dire nous ne pouvions nous comparer à mieux, rien à envier, si ce n’est le « bonheur » inaccessible de quelques nobliaux de province. Aujourd’hui, la situation dans laquelle nous avons vécue serait considérée comme de la maltraitance !!!

 En France, on dit que le nombre de personnes vivant au-dessous du « seuil de pauvreté » est de 8 millions. Ces personnes sont à protéger plus que les autres dans l’effort qui devra être fait pour redresser notre pays, mais l’effort devra être fait et fait par tous !

roses-epines.jpg

Voici quelques conseils adressés à M Hollande et à M Ayrault pour y parvenir :

- Il est nécessaire de faire payer « les riches » mais encore plus indispensable de développer la richesse,

- On peut essayer d’empêcher les licenciements, mais la solution de fond consiste à favoriser le développement de nouvelles entreprises qui procurent des emplois et des salaires.

- On peut augmenter les impôts des classes riches (on le clame très fort) et des classes moyennes (on le prépare mais on en parle peu) , mais il est encore mieux de réduire les dépenses de l'Etat.

-  On peut créer de nouveaux emplois de fonctionnaires mais l’emploi qui produit de la richesse sans coûter à l'Etat n’est pas  décrété par un gouvernement quel qu’il soit, mais par les entrepreneurs quand ils rencontrent une situation favorable et prévisible à moyen et long terme.

-  On peut essayer de sauver des entreprises qui ne sont pas rentables mais l'essentiel est de développer la recherche source d'innovation qui permet la création de nouvelles entreprises.

-  On peut élever artificiellement le montant du SMIC, au-delà du pourcentage de l’inflation, mais dans les conditions de la crise actuelle cette augmentation favorisera ceux qui ont un travail et empêchera l’embauche de ceux qui sont au chômage, en particulier des jeunes de moins de 25 ans (22,5% de chômeurs).

Voilà les terribles équations auxquelles sera confronté le prochain gouvernement issu des élections. Elles seront particulièrement difficiles à surmonter et Hollande devra se méfier autant et sans doute plus, de sa gauche populiste que de sa droite. Cela résulte, en partie, d’une injustice électorale qui va envoyer une dizaine de députés d’extrême gauche à la chambre pour un score de 7% et aucun du Front national, pour un score qui fera au moins le double ! Un peu plus de proportionnelle ne serait pas un luxe et diminuerait la tentation d'une alliance de la droite avec l'extrême droite !

Malgré de grossières erreurs la précédente équipe dirigée par Sarkozy, n’a pas démérité autant que l’affirme la gauche. Bientôt elle ne pourra plus servir d'excuse et de repoussoir. C’est maintenant à la nouvelle équipe de faire ses preuves et de montrer qu’elle est capable de faire mieux. Aura-t-elle le courage d'attaquer les "privilèges" de la classe moyenne qui l'a élue ?

Elle va bientôt avoir tous les leviers en main et ne manque pas de femmes et d’hommes de valeur. Elle sera jugée sur un critère essentiel : le chômage, et en particulier le chômage des jeunes. L'Europe est entrée dans une zone de coups de vent et de tempête. Le capitaine HOLLANDE et son second AYRAULT sauront-ils piloter le bateau FRANCE dans cette zone de grande turbulence ?...

Commenter cet article

pyrausta 21/06/2012 10:53


Plutot d'accord avec toi.C'est une situation à hauts risques, pour l'Europe, pour la France et les Français.Esperons que Monsieur Hollande ne sera pas  "mou"face à ceux qui lui demanderont
des efforts qui satisferont à un temps T le plus grand nombre mais se retournera contre le peuple plus tard.Pas têtu aussi,  ne braquons pas l'Allemagne contre nous. 


Je regarde, j'attends, j'espere...

Archives

Articles récents

Hébergé par Overblog