Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
  le blog alain Barré

le blog alain Barré

Un peu de poésie dans ce monde de brutes, un peu de réalité dans la poésie !

Publié le par alain barré
Publié dans : #ppp (Petite Psychologie de Poche

La première réponse qui vient à l’esprit est : pour se protéger du froid ! Mais alors pourquoi continue-ton à s’habiller quand il fait chaud ? pourquoi le fait-on sous les tropiques et sous l’équateur ?... Et pourquoi, lorsqu’il fait chaud, garde-ton certains vêtements et pas d’autres ?

La réponse est bien connue : la pudeur. Mais on ne cache pas n’importe quoi. Le Tartuffe de Molière le dit très bien « Madame, cachez ce sein que je ne saurais voir ! »

On cache essentiellement ce qui a trait au sexe et, secondairement, aux fonctions excrétoires. Le développement extraordinaire de la promiscuité depuis l’apparition des villes (il y a dix mille ans environ), alors que pendant 99% de son temps notre espèce n’avait vécu que dans de petits groupes familiaux de quelques dizaines de membres, a exacerbé la stimulation sexuelle et les risques de violence. Retirer de la vue les zones sexuelles est le moyen le plus simple que l’on ait trouvé pour réduire cette surstimulation. Cela explique que les habits (au minimum un pagne) existent pratiquement dans toutes les cultures et que sur nos plages on se couvre rarement la tête (ce qui serait pourtant utile) mais plutôt le sexe et les seins (souvent) !

Les habits servent à cacher (y compris les imperfections en gommant les défauts) et à séduire, mais ils servent aussi à montrer. Ils montrent un rang social, une hiérarchie, la richesse, une supériorité, l’appartenance à une classe sociale…. Sortir habillé en Prada, "c'est classe" et ce n’est pas la même chose que sortir habillé en Tati ! Même sur une plage, les quelques centimètres carrés d’un maillot de bain vous renseignent sur l’appartenance sociale de son (sa) propriétaire !

Les habits servent à cacher et à montrer, à séduire, à tromper et, éventuellement… à protéger. Ceux qui ont côtoyés le monde de la mode savent parfaitement cela. Ils savent aussi que le jeu de jupes est souvent un jeu de dupes !...

Commenter cet article

alain BARRE 24/07/2007 20:01

Merci à Henry pour son beau poème et à Sido pour son témoignage !AB

lasidonie 24/07/2007 15:12

Ne  sont renseignés sur le rang social que ceux qui ont le regard attentif à ce genre de choses, du moins si ce n'est pas du" St Laurent, " mais le St laurent reste dans un univers où tout un chacun porte du "St Laurent"donc peu "voyant" pour le commun des mortels ! J'avoue que, tout en étant, comme toute femme, soucieuse de mon apparence, je me contrefiche du Tati, de la Redoute, de Prada, ou de telle ou telle marque. L'essentiel est de se sentir bien, de ne pas être ridicule, ni négligée, et d'être plaisante. Bises.
Sido.

henry canaan papy 24/07/2007 11:41

bonjour, un p'tit coucou du papy qui te dit, "apparences, trompeuses, charmeuses, équivoques, ou qui invoquent ? "
MA FEE
 


 

Quand je t’imagine portant ces bijoux,
 

Je vois dans tes yeux l’éclat d’une perle ;
 

Ta beauté rayonne tel le rubis,
 

Ton élégance est celle du diamant ;
 

Tous ces regards tournés vers toi tu en joues,
 

Comme de cette envie qui déferle ;
 

D’approcher cette personne si jolie,
 

Et devenir ainsi son prince charmant ;
 

Mais voilà pour toucher ce très joli cou,
 

Il faut savoir lire en cette perle ;
 

Pour espérer entrer dans son paradis,
 

Et devenir ainsi ton prince aimant.
 


 

Henry CANAAN
 


 

 

Archives

Articles récents

Hébergé par Overblog