Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
  le blog alain Barré

le blog alain Barré

Un peu de poésie dans ce monde de brutes, un peu de réalité dans la poésie !

Publié le par alain barré
Publié dans : #ppp (Petite Psychologie de Poche

L’estime de soi est un bien précieux. Nous avons tous de nous-mêmes une image dans notre tête à laquelle nous nous comparons. Cette image est souvent surestimée. Ce n’est pas mauvais signe. Bien au contraire ! Cela signifie que nous sommes en bonne santé mentale, pas déprimé, raisonnablement gai et optimiste. Cet optimisme naturel est nécessaire pour vivre. Nous en avons besoin pour affronter les difficultés de la journée et de la vie en général. Celle-ci, il faut bien l’avouer se termine « mal » dans le sens où l’on finit tous par mourir un jour ! Mais, quand on se sent « bien dans sa tête », on ne pense pas à tout cela et, comme le dit La Fontaine dans l’une de ses fable, l’on plante des arbres à 90 ans passés, même si on ne les verra jamais pousser !


Quand on compare cette image, un peu embellie,  que l’on a de nous-mêmes a la réalité, à une vraie photo par exemple, souvent on est un peu (beaucoup) déçu. Au point que certains ne veulent surtout pas qu’on leur tire le portrait !


Mais dans la vie réelle, pour la plupart d’entre nous, on se compare aux autres qui sont parfois mieux ou moins bien lotis, et l’on trouve une place qui nous convient à peu près. Il n’en va pas de même dans la vie rêvée, celle que l’on vit par procuration, dans les romans, les films et surtout à la télévision. Les personnages que l’on voit sont presque toujours beaux, jeunes, bien-portant, riches ou célèbres !...

Résultat : on se forge, inconsciemment une image de soi, d’une qualité bien supérieure à celle qui résulte de la fréquentation des personnes réelles et…. notre estime de nous-mêmes en prend alors un sale coup ! C’est ce que vient de confirmer une étude psychologique récente. Les personne qui regardent le plus la télévision on les résultats les plus médiocres aux tests d’estime de soi !


 Talleyrand, le ministre des affaires étrangères de Napoléon, n’avait pas tort quand il disait : « Quand je me vois, je me désole, quand je me compare, je me console ! », mais encore faut-il se comparer à ses semblables et non pas à une image artificiellement embellie de la réalité !

Commenter cet article

yves le flâneur 20/07/2007 19:28

Ouf! me voilà rassuré, je peux gonfler la poitrine..
Plus je vieusis et moins je regarde la téloche.. Allez, avoue, un peu quand même, d'un oeil distrait.. Ou bien quelquefois, après avoir bien épluché le télérama de la semaine précédente... ou de la semaine prochaine..
Bah! pozzzzzzzzzitivons.. la télé nous sert aussi de repoussoir. A voir ces top-models nous n'en voulons guère. Qu'est ce qu'un modèle.. Un standard, un moule, rien de bien original pour nous aguicher..
Leurs sourires nous font rire. de dérision.

Archives

Articles récents

Hébergé par Overblog