Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
  le blog alain Barré

le blog alain Barré

Un peu de poésie dans ce monde de brutes, un peu de réalité dans la poésie !

Publié le par alain barré
Publié dans : #Autres VOYAGES
 CADOU est un poète qui écrit en mots simples sur des sentiments et des émotions que tout le monde peut partager. Influencé à ses débuts par la poèsie de Reverdy et par le surréalisme, il se crée rapidement un style personnel, tout de tendresse, de sentiments délicats, en harmonie avec la nature qui l'entoure... La nostalgie et une certaine tristesse affleurent souvent dans ses textes. Il faut dire que le sort ne l'a pas épargné : il est mort d'un cancer à l'âge de 31 ans, dans le petit village de Louisfert, près de Châteaubriant, où il était instituteur. Sa femme, Hélène, est toujours en vie. Elle a cultivé sa mémoire soutenue en cela par de nombreux amis. Depuis 1993, l'école où il a enseigné, est devenue un musée et, à Nantes, un centre de recherches René-Guy Cadou a été ouvert.


" Comme un fleuve s'est mis

A aimer son voyage

Un jour tu t'es trouvée

Dévêtue dans mes bras


Et je n'ai plus songé

Qu'à te couvrir de feuilles

De mains nues et de feuilles

Pour que tu n'aies point froid


(....)


Je t'attendais ainsi qu'on attend les navires

Dans les années de sécheresse quand le blé

Ne monte pas plus haut qu'une oreille dans l'herbe

Qui écoute apeurée la grande voix du temps


(...)


Tu venais de si loin derrière ton visage

Que je ne savais plus à chaque battement

Si mon coeur durerait jusqu'au temps de toi-même

Où tu serais en moi plus forte que mon sang."


(Extraits de « Quatre poèmes d'amour à Hélène », 1945)

Commenter cet article

alain 09/04/2007 15:41

Voici l'adresse du site d'Henry CANAAN
http://henry.canaan.free.fr/
ab

lasidonie 09/04/2007 10:21

p.s le site d'H.papy est inaccessible ( page introuvable ), je ne peux donc lui laisser de comm. suite au sien. Il verra peut-être ceci ici. Merci à lui pour son poème.

lasidonie 09/04/2007 10:16

 
C'est beau, ces lignes tout en tendresse, je ne connaissais pas. J'aime tout particulièrement le 3eme extrait. Peu de poèmes sur ce thème sont empreints de sérénité excepté quelques uns d'Aragon ou d'Eluard ( d'ailleurs ce passage m'y a fait pensé). Bonne journée, Alain.
Le poème d'Henry est un autre ex...

alain 09/04/2007 09:25

merci pour ce superbe poème Henry !
alain

henry canaan papy 09/04/2007 08:57

 
’ANNONCE

A mon réveil, ce matin tu es là !
Allongée tendrement à mes côtés ;
Tu t’éveilles, ho ! Comme une fleur,
Qui va illuminer toute ma vie !
Ho ! Pour la toute première fois,
Nous deux au lit on pourra déjeuner ;
Comment, ne pas chanter ce vrai bonheur,
Qui prends une allure infinie !
D’un regard, on s’épouse toi et moi,
Et, nos larmes se mettent à couler !
Enfin, doucement mais avec ardeur,
Te serrant contre moi, tu me dis, oui !

Henry CANAAN

Archives

Articles récents

Hébergé par Overblog