Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
  le blog alain Barré

le blog alain Barré

Un peu de poésie dans ce monde de brutes, un peu de réalité dans la poésie !

Publié le par alain barré
Publié dans : #Autres VOYAGES

En sortant de l’Orangerie on découvre deux façons de s’accorder un moment de détente : celle de RODIN et de son célèbre "baiser" (à gauche sur la photo)

et celle des quidams harassés, manifestement moins fougueux, affalés sur un banc  public (quoique Brassens chante le contraire !...).

Faites demi tour à 180° et prenez la direction du LOUVRE. Il n’est pas nécessaire de se presser, vous allez trouver beaucoup de belles choses en chemin. Laissez la Concorde derrière vous avec son magnifique crayon et sa pointe dorée bien affûtée.

D’un petit signe de la main saluez la tour Eiffel, cette bergère qui ne se lasse pas de veiller sur les moutons de Paris (dixit Apollinaire : "Bergère ô tour Eiffel le troupeau des ponts bêle ce matin..." : http://www.bacdefrancais.net/zone.php).

Tirez une révérence à l’Assemblée nationale où la première réunion s’est tenue le 21 janvier 1798 sous la présidence de Bonaparte (Lucien, le frère de l’autre). Vous pouvez en profiter pour vérifier si votre député remplit correctement ses fonctions… entrée libre…ou presque !

Prenez le temps de vous reposer un instant autour du magnifique bassin situé à mi-parcours.

 Mais si, mais si… les chaises sont gratuites et vous êtes sûr d’en trouver, tout du moins quand il pleut  ou qu’il fait moins 10° !...

Si vous avez des enfants, le loueur de bateaux radiocommandés se fera un plaisir de leur mettre en main une superbe embarcation.

Dans le fond se profile l’Arc de triomphe du Carrousel. Il était orné lors de sa création par les célèbres Chevaux de St Marc, volés par Bonaparte aux vénitiens, qui les avaient eux-mêmes volés aux byzantins en 1204, à l’hippodrome de Constantinople, qui les avaient  eux-mêmes volés aux Romains de la Rome antique…

Enfin, des chevaux qui, même transformés en bronze, n’ont pas arrêtés de courir !...

Avant d’arriver au Louvre vous aurez peut-être, comme moi, la chance de résoudre une énigme qui a causé beaucoup de soucis aux gardiens du parc. Le malotru qui saccageait les sacs-poubelles est enfin démasqué : c’est un grand corbeau noir saisi ici, si l’on peut dire… la main dans le sac !

Commenter cet article

jean-luc 23/03/2007 15:52

 
Oui, le renard urbain a subi de longues enquêtes et de longues heures de filmage chez nos cousins britons et helvètes.
 
A Paname, il est présent dans le bois de Vincennes, il a été vu dans Paris intra-muros où il s'est reproduit dans la station de tromé "République" !!
jean-luc
francilien d'acclimatation ;-)

alain barré 23/03/2007 07:50

Merci Jean-Luc pour cette précision. Ces grandes corneilles sont effectivement très à l'aise. Elles font preuve également d'une belle intelligence adaptative en détournant les objets inventés par notre civilisation. Il me semble avoir entendu également que les renards sont de grands récupérateurs de poubelles ?
cordialement
alain

jean-luc 22/03/2007 18:34

 
Salutre!
de retour et en visite sur les blogues des copains!!
Sympa cette balade au travers de Paname, telles que je les apprécie en bon francilien d'acclimation...
 
Par contre, Alain, juste une petite remarque qui ne se veut bien entendu pas désobligeante et au risque que tu me trouves un peu... gonflant. Le "grand corbeau noir " en question est une Corneille noire, Corvus corone.
Ces splendides animaux sont très à l'aise en milieu urbain où la répression est moindre qu'à la campagne. Il est de la même famille que le Corbeau freux, le Grand corbeau, voire la Pie bavarde ou le Geai des chênes, à savoir: les corvidés.
 
bonne continuation

alain barré 22/03/2007 17:41

Tant mieux Sido si je t'ai fait rire un peu !... Et pour les visites classiques il y a plein de bons bouquins. Et puis... les à-côtés, les gens et... même les corbeaux^m'intéressent parfois autant que les bâtiments !...
AB

lasidonie 22/03/2007 16:52

Si vous avez besoin d'un guide, Visitez Paris avec Alain Barré,à coup sûr  vous verrez l'essentiel, Il vous demandera d'avoir l'oeil très mobile pour capter les bancs, les chaises, les chevaux ,les corbeaux, les bâteaux et ...les sacs poubelles, en somme voir  le "Gai Paris-che", et même ses mystères.  Entre temps on aura quand même jeté l'oeil qui reste sur quelques édifices.
J'ai bcp RI...!!! Merci Alain de ce moment de "french humour"...

Archives

Articles récents

Hébergé par Overblog