Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
  le blog alain Barré

le blog alain Barré

Un peu de poésie dans ce monde de brutes, un peu de réalité dans la poésie !

Publié le par alain barré
Publié dans : #THAILANDE

Pattaya est une grande station balnéaire, lancée, pendant la guerre du Vietnam, par les GI’s américains dans les années 60.

DSCN5546.jpg

C’est devenu une grande ville réputée pour ses loisirs en tout genre, mais surtout tout ce qui tourne autour du commerce du sexe.

DSCN5559-copie-1.jpg

Après les campagnes d’opinion contre le tourisme pédophile, les autorités thaïlandaises semblent avoir mis un peu d’ordre. On ne remarque plus de prostitués enfants. On me dit que ce commerce se serait déplacé vers les pays voisins. Par contre, le soir venu, les rues chaudes de Pattaya sont remplies de prostitué(e)s, hommes et femmes qui vous attendent en se trémoussant vaguement dans les « gogo-bars ». Oui, c’est le terme… gogo-bars où les gogo-girls et les gogo-boys font tout pour attirer le client.

DSCN5563.jpg

Elles (ils) se contentent parfois de l’inciter à consommer le plus possible mais surtout de se diriger vers un petit hôtel « short time » pour une passe. Au passage, le gogo-bar prend sa commission, l’hôtel également et le ou la prostitué(e) empoche le reste. Tout cela semble bien roder, avec quelques arnaques et coups fourrés à la clef ! Les temps évoluent et les rues chaudes de Pattaya semblent s’assagir un peu. Certains gogo-bars se reconvertissent en lieu de spectacle sexy, genre « crazy horse », d’autres mettent en avant des spectacles de boxe thaï. Mais l’essentiel était , il y a quelques années, l’industrie du sexe.

DSCN5557.jpg

On y trouve également un peu partout des salons de massage, vrais massages « médicaux » mais surtout des massages plus ou moins spéciaux. Pour améliorer leur réputation, les thaïlandais proposent de plus en plus des massages « antistress » :  massages des pieds, du visage,… 

DSCN5560.jpg

Les prostitué(e)s viennent des régions les plus pauvres du pays (près des frontières du Laos et du Cambodge). Leurs gains permettent de faire vivre la famille restée au village. Il est fort probable que leur sort soit entre les mains de réseaux plus ou moins maffieux !

 DSCN5562b-copie-1.jpg

Il n’y a pas que le sexe à Pattaya. Pour ma part j’ai été très impressionné par les ateliers de copie d’œuvres d’art. Des peintres vous reproduisent un Goya, un Van Gogh ou tout simplement peignent votre portrait à partir d’une photo, en une nuit, pour une somme dérisoire ! 

Notre hôtel était situé à Jomtien, une des grandes plages de Pattaya. Plage étroite, adossée à la route, bruyante, une eau douteuse… tout ce que je déteste ! Elle est éclairée la nuit. Elle prend alors des couleurs irréelles.

DSCN5568.jpg 

Heureusement, on peut prendre le bateau pour une île de corail. Ce sera pour demain…

Commenter cet article

Hécate 14/09/2012 11:53


Le plus surprenant est cette facilité à reproduire des tableaux célèbres !!!...


Le commerce du sexe semble florissant, depuis toujours...Plus ou moins sordide selon les lieux, les époques.


Bien amicalement.

Archives

Articles récents

Hébergé par Overblog