Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
  le blog alain Barré

le blog alain Barré

Un peu de poésie dans ce monde de brutes, un peu de réalité dans la poésie !

Publié le par alain barré
Publié dans : #Autres VOYAGES

Au pays Basque, quand on parle du BAB tout le monde comprend qu'il s'agit de la voie rapide qui relie les 3 villes si proches et si différentes : BIARRITZ, ANGLET et BAYONNE. On les aime en été et peut-être encore plus en automne (la saison dont Pierre LOTI dit qu'elle est la plus belle au pays Basque), mais elles font preuve encore de beaucoup de charme à la "mauvaise" saison : en hiver. Les brouillards sont denses, les coups de vent violents mais il ya également de belles journées ensoleillées avec des couchers de soleil magnifiques !...

 

Biarritz est la capitale du surf pour ce qui est de la France, même en hiver ! Les jeunes et les moins jeunes se précipitent bravement à l'assaut des vagues, revêtus d'une combinaison assez légère, pieds, mains et visages nus ! Ils ne craignent pas le froid (qui a été très piquant en cette fin d'année) car ils sont très actifs. Par contre le problème devient crucial quand ils sortent de l'eau. Le corps se refroidit alors très vite et c'est à ce moment-là que les accidents peuvent arriver ! Il faut qu'ils puissent se rhabiller le plus vite possible ! La pluie du matin n'arrête pas le pèlerin et ce n'est pas le brouillard qui mettra le surfeur en retard !

Pour profiter du spectacle, point n'est besoin d'accomplir des exploits. Vous pouvez vous installer à la terrasse du casino sur la grande plage, ou mieux encore, derrière la vitre, à droite de la porte d'entrée, dans le café (vous pouvez demander de ma part, j'y ai ma place réservée...) et vous pouvez regarder tout à votre aise en vous régalant d'un bon chocolat chaud épais au point que la cuillère tient toute seule dedans (grande spécialité de Bayonne !). Si vous êtes vraiment frileux, vous pouvez prendre les photos directement à travers les vitres du bistrot et si vous êtes un peu plus courageux, installez votre monopode et votre appareil muni d'un zoom de 300 mm, sur la plage (attention les vagues peuvent vous surprendre et ne pas se contenter de vous lécher les pieds !).

 

Voici le résultat en quelques photos. À vous de deviner si elles ont été prises devant une tasse de chocolat ou face aux déferlantes de l'océan !

 

A demain pour la suite ...

Commenter cet article

alain 04/01/2007 10:50

Erreur Sido, J\\\'ai pris courageusement ces photos, de la plage, au 300 mm (ouverture 2.8). Mais je recommande pour les amateurs de venir avec un 500 mm avec la plus grande ouverture possible et un monopode (ou un trépied pour les sportifs ). Le chocolat chaud n\\\'a été que la récompense de cet effort bien minime au vue des exploits des surfers !

alain 04/01/2007 10:50

Erreur Sido, J'ai pris courageusement ces photos, de la plage, au 300 mm (ouverture 2.8). Mais je recommande pour les amateurs de venir avec un 500 mm avec la plus grande ouverture possible et un monopode (ou un trépied pour les sportifs ). Le chocolat chaud n'a été que la récompense de cet effort bien minime au vue des exploits des surfers !

lasidonie 03/01/2007 18:32

J'espère que ta bestiole est bien morte et qu'elle ne traversera pas l'espace pour venir lezarder au soleil du midi...j'ai donc pu lire la suite de ton article et voir ces photos prises, on le devine,  bien calé devant un bon grog...

alain 03/01/2007 16:04

A vrai dire Sido, ce ne sont pas les bulles du réveillon qui m'ont fait ajouter dix ou vingt fois le même texte, mais un "bug" informatqiue ! Pour ceux qui ont déjà pratiqué l'informatique, ils savent que ce petit animal ("bug" en anglais veut dire "bestiole") a tendance à mettre un peu de désordre dans les lignes de codes normalement  parfaitement rangée de l'odinateur ! La petite bestiole est maintenant sortie de la machine et tout semble rentré dans l'ordre !
A demain !

lasidonie 03/01/2007 13:38

Ouh ! Alain ! Que se passe-t-il ? Un peu trop de Bulles encore aprés le réveillon ? Tes doigts ont-ils glissés sur le clavier, ou un genie malfaisant t'a empéché de finir ton texte ? ou bien  un Tsunami à Biarritz a recouvert la fin du récit , 6 tentatives laquelle est la bonne ?
J'ai eu le souffle coupé le jour où j'ai découvert cette plage, c'est somptueux pour la méditerranéenne que je suis...

Archives

Articles récents

Hébergé par Overblog