Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
  le blog alain Barré

le blog alain Barré

Un peu de poésie dans ce monde de brutes, un peu de réalité dans la poésie !

Publié le par alain barré
Publié dans : #ITALIE

Les sites grandioses, les monuments chargés d’émotions et d’histoire, les évènements tant et tant attendus, nous mettent parfois dans un état de tension propices aux grandes effusions. On se souvient des baisers échangés par milliers lors de la libération de Paris.

baiser-liberation.jpg

Un simple but marqué par une coupe du monde et l’on voit également les supporters, ceux qui se connaissent mais aussi ceux qui ne se connaissent pas, s’embrasser à tout va, et pour ce qui est des joueurs, leurs embrassades tournent à la frénésie... Alors que dire du baiser de la grande soeur lorsque le petit frère devient lui aussi champion olympique !...

BAISER manaudou

Tout se passe comme s’il fallait que le surplus d’émotion se décharge et soit partagé, avec l’approbation de tous, car tous les spectateurs, même les plus craintifs participent à l’émotion du moment.

Ce qui est monnaie courante sur les stades est toutefois plus rare lors de la contemplation des grands spectacles naturels ou des constructions humaines. Je ne sais pas ce qu'il en est pour vous, mais pour ma part, je ne voudrais pas mourir sans avoir embrassé ma bien aimée, entre autres, devant les chutes du Niagara, ou les chutes Victoria au Zimbabwe qui, me dit-on, sont encore plus belles que celles du Niagara, en survolant, à partir de la nacelle d'un ballon, les cheminées de fées de la Cappadoce, en franchissant le vieux pont de Mostar en Bosnie, minutieusement reconstruit en 2004, après la guerre et symbole de la paix retrouvée http://www.linternaute.com/voyager/unesco/europe/bosnie/pont-mostar/pont-mostar.shtml, et j'en passe et des meilleurs !...

Baiser-a19666489

BAISER cartierbresson q latin

En bien d’autres lieux encore, comme beaucoup d'entre vous je crois, j’aimerais sceller en mon cœur et dans ma mémoire la beauté du monde par un baiser. Et bien, deux amoureux anonymes l’ont fait devant moi, dans les ruines de la Rome antique. Devant ces ruines porteuses d’une histoire conquérante et glorieuse, une jeune fille s’est tournée brusquement vers son compagnon et lui a donné un fougueux baiser.

2006-08-bestof-italie149.jpg

Celui-ci n’a pas eu le temps de réagir ni de l’enlacer, il s’est laissé embrasser, certainement foudroyé par une flèche imparable de l’amour. Il y avait sûrement dans les environs, dans un temple dédié à Vénus, un petit Cupidon qui devait rigoler en remisant ses flèches et son carquois !

La scène est authentique et c’est un instantané (le photographe impénitent a toujours son appareil prêt à déclencher), elle est plutôt belle et attendrissante, mais pour préserver l’anonymat j’ai un peu transformé les visages et je les ai « floutés » (opération qui consiste à rendre plus ou moins flou tout ou partie d’une photo).  

baiser doisneau

Oui mais, me diront les photographes puristes, d’autres ont déjà pris de telles photos ! C’est vrai, à commencer par DOISNEAU et son célébrissime « baiser de l’hôtel de ville ». Sait-on que ce baiser n’a rien de spontané ? Doisneau a demandé a deux élèves du cours Simon, qui lui paraissaient être amoureux, de jouer la scène. Il s’agissait d’une commande d’un grand hebdomadaire américain, LIFE. Le couple n’a tenu que quelques mois, mais la photo a fait, et continue toujours de faire, le tour du monde… http://www.rfi.fr/actufr/articles/064/article_35775.asp

PS : Pour déguster cette chronique, vous pouvez l'accompagner de la chanson de Souchon : le baiser, tout en embrassant votre bien aimé(e).

Commenter cet article

Hécate 25/09/2012 16:15


Un billet illustré bien doux....


Un amical baiser. C'est de circonstance !

Louis-Paul 21/09/2012 17:04


En ces temps de désamour où l'on se tue pour un  prphète, ces baisers et cet amour me réjouit. Amitiés Alain. Belles photos.

sido 21/09/2012 10:01


Tient, j'avais raté cette chronique ! l'émotion devant le beau est amplifié par le partage, pas toujours  avec un baiser, ce peut-être un simple regard, une main serrée, ou tout simplement
l'écho du ressenti.


Le baiser dans cet exemple est un élan dans une situation particulière, pas forcemment parce que le cadre l'y invite ...Mais on peut l'imaginer.

Archives

Articles récents

Hébergé par Overblog