Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
  le blog alain Barré

le blog alain Barré

Un peu de poésie dans ce monde de brutes, un peu de réalité dans la poésie !

Publié le par alain barré
Publié dans : #alain barré

Lors d’une discussion, un ami qui s’occupe d’une association d’aide aux pays du tiers-monde, m’a indiqué les points qui lui semblaient essentiels pour leur développement. Ses propos m’ont paru particulièrement pertinents et à même de susciter la réflexion. Je pense qu’ils peuvent intéresser les lecteurs de ce blog et je vous les communique, avec son accord.

 « Il me semble important de souligner que les petites associations comme la vôtre et bien d'autres apportent beaucoup mais ne peuvent  résoudre des problèmes essentiels pour le développement des pays  sous-développés :
 - Nécessité du développement des infrastructures : transports ferroviaires, routes, 
télécommunications, transport aérien avec en particulier des entrepôts réfrigérés pour l'export du maraîchage et des avions cargos, énergie  (électricité) ainsi que le secteur bancaire permettant les  investissements , le crédit et les échanges internationaux.
 - Nécessité de modifier les conditions du commerce international avec l'arrêt des subventions des produits agricoles des pays développés et plus d'équité ( exemple du coton africain face au coton américain ou chinois, voir le livre de E.Orsenna "Voyage aux pays du coton : Petit  précis de mondialisation" 
<
http://www.amazon.fr/exec/obidos/ASIN/2213625271/sr=1-1/qid=1154107347/ref=sr_1_1/403-1133650-7739664?%5Fencoding=UTF8&s=books&v=glance>) 
- Lutte contre la corruption, et développement d'une administration efficace et moins corrompue (donc rémunérée correctement et régulièrement),
 -  Lutte contre l'évasion fiscale (qui prive ces états des quelques ressources budgétaires)
 - Et enfin la FORMATION tant générale que technique et le retour au bercail des compétences pillées par les pays développés (médecins, scientifiques, ingénieurs,…)

 Ces points me semblent être les clés des problèmes !
 Pour la santé, je pense après pas mal d'années de confrontation au  terrain et de réflexions partagées avec des médecins africains, que  les actions de sensibilisation et de prévention de santé publique sont plus importantes que la construction de "dispensaires" à moins que ces établissements et leur personnel ( formé sérieusement et accrédité )  s'intègrent dans le cadre d'un programme en réseau avec une carte sanitaire et participent activement à ces actions de santé publique.
 Pour ces pays, les enjeux de santé publique élémentaires sont les plus  importants :
 - Prévention du palu (le principal fléau : 2 millions de morts par an  principalement en Afrique chez les femmes et les enfants),
 - Prévention des infections liées à l'eau (problème de l'accès à l'eau  potable),
 - Des MST
 - Et des grossesses précoces et trop nombreuses (contraception, statut  de la femme ...).

 Je crois que chaque petite association qui mène une action, souvent  basique mais importante, à petite échelle, devrait toujours essayer de la resituer dans ce cadre et en accord avec ces besoins généraux fondamentaux, sinon on continuera indéfiniment à coller des rustines  de plus en plus nombreuses mais de moins en moins efficaces avec le découragement, la désillusion et la démobilisation générale à la clé.  Il faut aussi exiger de nos gouvernants qu'ils respectent les engagements de coopération qu'ils ont pris en notre nom (pour la France, on est toujours à peine à 0,35 % du PIB alors qu’on s'étaient engagés à plus de 0,70 % ! avec même un recul sous Jospin !!! ).
 Ce dont ces populations ont le plus besoin c'est d'argent (pas de nos vieilles machines ou chaussures ! ), de compétences et de pertinence.  La bonne volonté, le caritatif ne servent que notre bonne conscience !
 Voilà, ce n'est qu'un point de vue qui vaut ce qu'il vaut, mais je crois que l'aide au développement est un sujet complexe qui nécessite beaucoup de réflexion, de professionnalisme et d'humilité. »

 Merci pour cette contribution qui nous rappelle la nécessité d'aborder le problème du sous-développement d’une façon complexe, à la fois par la base, avec des micro-actions mais aussi d’une façon plus large, macro économique et politique.

Je signale également aux lecteurs de ce blog qui cherchent à mieux comprendre les raisons du conflit au LIBAN, un article passionnant sur le blog de Guy SORMAN. Vous pouvez y accéder en cliquant sur le lien "le blog de Guy SORMAN", en fin de liste ou en suivant ce lien :  http://gsorman.typepad.com/

Commenter cet article

Archives

Articles récents

Hébergé par Overblog