Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
  le blog alain Barré

le blog alain Barré

Un peu de poésie dans ce monde de brutes, un peu de réalité dans la poésie !

Publié le par alain barré
Publié dans : #ITALIE

Je l’avoue humblement, quand j’étais très jeune enfant je voulais être pape ! C’est du moins ce que rapporte la tradition familiale. J’aurais donné cette réponse au curé venu à l’école faire de nouvelles recrues.

2006-08-bestof-italie259.jpg

J’ai échappé au séminaire en raison de ma réponse à la deuxième partie de sa question :

2006-08-bestof-italie261.jpg

- Pourquoi veux-tu être pape ? 

- Pour raccourcir la messe, je la trouve trop longue !

Toute velléité de m’expédier faire une carrière religieuse s’est arrêtée là !


Quelques années plus tard mes parents nous ont envoyés, mon frère et moi (c’était plus facile de faire un lot groupé), au lycée public, ce qui a été l’occasion d’un sermon, en chaire, cruellement dénonciateur et imbécile de la part du curé, ce qui a retiré à ma mère l’envie d’aller à la messe, pendant de nombreuses semaines ! (Je pense qu’un certain nombre d’imams doivent avoir cette attitude tyrannique et rétrograde aujourd’hui). Nous en reparlerons un autre jour si vous le souhaitez.

 

A l’occasion d’un voyage en Italie je ne pouvais donc pas laisser passer l’occasion d’aller visiter ce qui aurait pu être mes appartements ! La place St Pierre était encombrée de bancs, de sonos, de labyrinthes pour filtrer la foule, de flics contrôlant les sacs comme dans les aéroports, de scanners bipant pour le moindre brumisateur d’eau rafraîchissante… Enfin, un véritable cauchemar ! Rien qui vous fasse regretter de ne pas être devenu pape !

2006-08-bestof-italie269.jpg

Par contre je suis allé faire un petit tour du côté de sa résidence d’été, CASTEL GANDOLFO,alors là, chapeau (ou mitre ou tiare si vous préférez !) : Une merveille !

2006-08-bestof-italie272.jpg

Imaginez un charmant petit village à l’italienne, avec des vieilles maisons aux volets mi-clos surplombant un extraordinaire lac de cratère aux eaux vertes, fascinantes, dans lesquelles se reflètent les ombres capricieuses des nuages ! Pas de statues grandioses, une simple église de style baroque, des ruelles où pendent les lessives de la famille comme dans n’importe quel quartier populaire de Naples, des Italiens qui parlent avec leurs mains mais aussi avec leur cœur. Le bonheur !

2006-08-bestof-italie260.jpg

 2006-08-bestof-italie268.jpg

2006-08-bestof-italie267.jpg

Même si je peux le regretter je ne pourrai donc pas non plus venir en villégiature dans le castel du pape, au sommet du village !

2006 08 bestof italie273

Je me suis consolé en dégustant un énorme melon avec des tranches de jambon de Parme, sur une terrasse dominant le site. Dans le lointain, accroché sur le flanc opposé du volcan, on voyait un village (une ville m’a précisé la serveuse !). Un pic dominait à plusieurs centaines de mètres au-dessus du lac. 

2006-08-bestof-italie258-copie-1.jpg

Les parois étaient entièrement recouvertes de forêts d’un vert sombre, intense (à part les échancrures découpées par les villages). Ensuite je suis descendu jusqu’au lac par un sentier laborieux et j’ai trempé mes pieds dans l’eau du volcan. Elle était chaude, le sable, composé de cendres volcaniques et par l’usure des roches était noir. Une vraie journée bénie !

Commenter cet article

Claudio 17/09/2012 07:34


Je m'aperçois que je ne m'étais jamais posé une seule question sur Castel Gandolfo. C'était le Brégançon du Pape et puis c'est tout. C'est charmant et ça donne envie.


Plus modeste que toi, enfant je voulais être curé. Pour moi, le rêve s'arrêta quand on m'expliqua que la première des conditions pour y parvenir était de croire en Dieu. Du coup, ça se
compliquait beaucoup. ;-)

baba 21/11/2010 09:29



Ahhhhhhhhhhhhh Gastelgandolfo ! .Dans les années 60 et quand le pape y résidait,l'accès ne pouvait s'y faire qu'à pieds. La bénédiction papale de l'aprés midi ( Pie XII à l'époque) était une
cérémonie superbe et l'occasion de faire bénir toutes les breloques religieuses achetées et que je redistribuais en rentrant chez moi à la famille et aux amis.


Mais ce village reste pour moi le souvenir d'un bon bain dans le lac ,et d' un repas rustique italien arrosé d'un bon vin blanc.!


J'y suis retourné deux fois mais je n'y ai jamais plus retrouvé l'ambiance de ma première visite.



henry canaan (papyrus) 09/08/2006 16:24

L'INTROSPECTION
Toi l'homme qui est mon frère
Toi la femme qui est ma soeur
Regardz cette église
Sans paradis et sans enfer
Mais qui vit et qui croît dans nos coeurs
Pour la vie quelle baptise
Alors pourquoi se défaire
Du sentiment de vrai bonheur
Par des actes qui incisent;
Nous humains sommes nous pères
Dans ce monde où la douleur
Se targue d'être assise.
       Henry CANAAN

Archives

Articles récents

Hébergé par Overblog