Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
  le blog alain Barré

le blog alain Barré

Un peu de poésie dans ce monde de brutes, un peu de réalité dans la poésie !

Publié le par alain barré
Publié dans : #alain barré

Laurent FIGNON a gagné 2 tours de France et il est peut-être encore plus célèbre pour en avoir perdu un troisième pour 8 malheureuses secondes lors de la dernière étape, une étape contre la montre, sur les champs élysées en 1989 ! Aujourd’hui, presque 20 ans après et quelques dizaines de kilos en plus, il commente le tour, avec intelligence, sur la 2ème chaîne. Son commentaire de l’étape d’hier qui incluait la montée du Tourmalet, était passionnant. Il s’appuie sur une connaissance parfaite du parcours, il prend en compte les pourcentages de côte, le vent, la météo mais surtout il vit de l’intérieur, les espoirs, les tentatives, les alliances, les petits soucis et les grands malheurs du peloton. Il annonce les attaques avant qu’elles ne soient lancées, il suspecte les défaillances au moindre signe, il évalue les chances d’une échappée avec une lucidité qui étonne… À vrai dire si l’on se souvient de son entrée fracassante dans la grande boucle, on est un peu moins surpris : il débute sa carrière professionnelle en 1982 et il gagne son premier tour de France en 1983, le second suivra en 1984 ! Ses commentaires sont d’autant plus passionnants que le tour, cette année, est ouvert : pas de grands leaders qui écrasent la course éliminant tout suspens, grande lessive des tricheurs qui ramène tous les concurrents à la valeur de leurs jambes ! Les roues du vélo ne tournent pas qu’à la force du mollet, le « mental », joue un grand rôle quand il s’agit de faire la différence ! Laurent Fignon le sait bien et quand il nous décrit le calvaire d’un coureur à la dérive on perçoit un drame qui serait peut-être passé inaperçu sans cela. Il décrypte les tactiques, élucide les stratégies, annonce les enjeux au fur et à mesure du parcours… du grand, du très grand reportage. Un Laurent le Magnifique à ne manquer !

 

Commenter cet article

cão 24/08/2006 17:22

 
J'avions pas tout suivi de ce tour de France (raté le début pour cause d'escapade irlandaise), mais j'ai suivi quelques étapes devant ma tévé, une fois à la catiche.
Le père Laurent m'a également bien plus; j'ai aimé la personnalité du coureur, j'ai également apprécié l'analyste...
Les échanges entre Jalabert et Fignon ne manquaient pas de sel; la paire et ses quatre yeux, est excellente...
Mise à jour  (mais je te taquine): un tricheur a parcouru les trois milles bornes pour se faire choper à l'arrivée. Le con !
 
jl

Archives

Articles récents

Hébergé par Overblog