Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
  le blog alain Barré

le blog alain Barré

Un peu de poésie dans ce monde de brutes, un peu de réalité dans la poésie !

Publié le par alain barré
Publié dans : #INDE

Le soir, avec une autre personne du groupe, je me balade dans les rues de Mandvi. La ville ne respire pas l'opulence malgré le succès des chantiers navals qui construisent et réparent les bateaux pour des prix défiants toute concurrence. Les rues sont sombres, des gens dorment sur des châlits dehors. Les rickshaws commencent à se faire rares.. Nous nous arrêtons dans un petit restaurant pour prendre un tchaï. Très vite, la discussion s'enclenche avec les personnes présentes, grâce à un jeune qui maîtrise suffisamment l'anglais. Pas moyen de payer quoique ce soit... le tchaï nous est offert, les cigarettes aussi, et nous avons toutes les peines du monde à refuser le repas !

L'attroupement grossi rapidement et, bientôt, nous voici invité à aller dans une famille ! Nous nous tassons à 7 dans un rickshaw...

Nous quittons le centre de la ville et nous arrivons devant une cour fermée par un portail. Dans le fond, on distingue une petite maison basse, prolongée, sur le côté, par un préau. Le maître et la maîtresse de maison habitent là  avec l'un des jeunes hommes qui nous a amené. Bientôt leurs autres enfants et petits enfants, puis des voisins se joignent à nous...

Pendant les présentations, nous prenons le traditionnel verre d'eau puis le tchaï... La conversation est cependant un peu limitée du fait de la barrière de la langue. Je me dis que si la parole est difficile on peut, par contre, peut-être utilisé la musique ? Nous commençons à chanter des chansons populaires françaises...frère Jacques a un gros succès (à cause du dig-ding-dong aisé à répéter et à mimer).

Les enfants ensuite nous régalent de chansons indiennes qu'ils interprètent en dansant !...

Tout le monde s'y met...

Là-dessus, le maître de maison décide qu'il faut manger quelque chose et il se lance dans la cuisson de beignets....

Tout le monde chante, danse, rigole, papote,... l'ambiance fait chaud au cœur !...

La maîtresse de maison à remarqué que ma collègue a la même taille qu'elle. Elle lui propose d'essayer ses habits de cérémonie....

Nous nous retrouvons à danser sous le préau ...

Nous échangeons nos adresses...

Il est tard, la nuit est douce...on entend dans le lointain les pétards et la musique d'une noce... On voudrait prolonger encore ces moments de complicité au-delà des différences de langues, de coutumes, mais il est temps de rentrer...

Le retour se fait à 3, sur une petite moto, en essayant d'éviter les nids-de-poule. Comme on dit à la télé française : Sacrée soirée !


NB : 13 de mes photos sont exposées dans la galerie marchande du magasin Leclerc de Pornic, chez MarcoMiga (du côté de l'Espace Culturel), sous l'intitulé "Sourires des Enfants de l'Inde". Elles resteront exposées jusqu'au 8 février. 
Commenter cet article

iriis 01/02/2009 12:16

formidable c'est ca la maniere facon de voyagerbizz / iris

Sido 27/01/2009 13:48

Magnifique Alain, Quelle richesse de contacts ! De quoi vraiment t'envier d'avoir pu détourner le traditionnel voyage organisé.

nadine 27/01/2009 08:15

Trés sympatique cette famille, quel accueil et beaucoup de simpliicté!Je te fais confiance et modifier la citation de Christian Bobin.Merci de ta visite.nadine.

Archives

Articles récents

Hébergé par Overblog