Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
  le blog alain Barré

le blog alain Barré

Un peu de poésie dans ce monde de brutes, un peu de réalité dans la poésie !

Publié le par alain barré
Publié dans : #INDE

Nous rentrons dans une petite rue encombrée, comme d'habitude, de rickshaws, de vaches et de quelques détritus....

J'achète des friandises à une vieille dame qui tient un minuscule commerce : des petits pois sec salés...

Les enfants radinent de toutes parts...

Ils se bousculent, ils chahutent, c'est quasiment l'émeute quand je distribue les petits pois salés !

Les adultes ne tardent pas à arriver eux aussi... et très vite nous sommes suivis, accompagnés, entourés par une cohorte de 30 à 40 personnes.

Un jeune homme insiste pour nous inviter dans sa maison.... C'est tout petit...pas ou peu de mobilier, comme souvent en Inde, des charpoïs (châlits) et des étagères où sont rangées de nombreux récipients en inox léger, en alu ou en plastique.

Nous nous entassons dans la pièce minuscule...

Je prends des photos du fils de la maison, fier de nous accueillir dans sa demeure...

Le chef de famille et sa femme nous proposent le tchaï. Mais d'abord, il faut boire un grand verre d'eau. On commence toujours ainsi quand on est invité dans une famille...le temps de préparer le tchaï, la politesse exige que l'invité boive quelque chose ! De l'eau, ça ne se refuse pas ! J'accepte tout en me disant « pourvu qu'il n'y ait pas de méchantes bactéries auxquelles un fragile estomac occidental ne résiste pas ! » En fin de compte, il faudra attendre le dernier jour pour que je succombe à une gastro qui demandera 2 jours avant de céder ! Ce sont de petits inconvénients que le touriste pardonne !

Ce n'est pas la première ni la dernière fois que je serai l'objet de cette touchante hospitalité indienne. Elle était moins prononcée au Rajasthan et je ne sais pas si elle a cours ainsi dans toute l'Inde, mais, une chose est certaine, c'est qu'elle fait le charme de cette région du GUJARAT, située un peu à l'écart des circuits touristiques.


Commenter cet article

Yvon 25/01/2009 20:55

si, cette traditiona lieu partout en Inde et c'est le cas de conscience que nous, occidentaux, avons toujours en pareil cas, boire de l'eau et risquer la tourista, voire plus car il y a 4 ans, j'ai ramené une amibiase qui s'est déclarée 15 j après mon retour; mais ça se soigne bien.C'est aussi ça,l'Inde même si le pays a fait beaucoup de progrès.

alain BARRE 24/01/2009 19:56

En réalité le Gujarat est un état "riche". Beaucoup d'industries dans la ville d'Amadabad (avec ses 4,5 millions d'habitants, par exemple ! Mais je suis allé dans les zones tribales, la zone semi désertique du Kutch, et dans les quartiers populaires des grandes villes. Les gens que j'ai rencontré étaient souvent pauvres, parfois très pauvres. Il y a vait aussi des gens dans la misère, sans toit ni biens. De la pauvreté souvent, de la misère parfois, mais de la dignité et de la gentillesse, toujours. Cela a été pour moi une révélation, une vraie découverte et un vrai plaisir...ab

Sido 24/01/2009 19:18

Tu as sans doute raison, Alain ; Je n'ai pas vu cette spontanéité au Rajashtan : de la gentillesse, des sourires oui mais pas cette "soif" de communication, les photos je les aies tjrs eu "monnayées" ( ce ne fut pas un  pb) et sur ma demande, jamais de façon aussi naturelle. Le tourisme commence ainsi à générer d'autres comportements. Cette région est encore un peu "préservée", mais le revers c'est une mise en retrait aussi du progrés économique .Bises.

yves de reze 24/01/2009 14:09

Il nous reste bien des efforts à faire pour accueillir notre prochain...Yves

Pivoine 24/01/2009 12:25

Vous dites " et quelques détritus ..."  et bien je trouve que malgré leur pauvreté , toutes ces personnes sont d'une extrème propreté , et les ruelles je les trouve bien moins pourries et dégueul..... que dans certains quartiers de nos grandes villes ! ce que je retiens et qui me met de si bonne humeur le matin en vous lisant c'est leur sourire malgré leur extrème pauvreté ,ca change des tetes d'enterrement qui nous entourent. Ils se réjouissent du fait qu'un étranger les prenne en photos et s'intéresse à eux quelques instants. Ils sont si dignes qu'on ne peut avoir que de la sympathie pour eux.

teresa 24/01/2009 09:36

Je pars en Inde bientot... la lecture de ton article me donne envie de partir.. maintenant !!!

Archives

Articles récents

Hébergé par Overblog