Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
  le blog alain Barré

le blog alain Barré

Un peu de poésie dans ce monde de brutes, un peu de réalité dans la poésie !

Publié le par alain barré
Publié dans : #alain barré

J'étais hier à la crémation d'une proche (on ne dit pas enterrement dans ce cas là). A quoi fait-on appel quand la mort se passe de la religion ? A la poésie ! Son langage, plus solennel que la prose, plus prenant et plus mystérieux trouve sa place tout naturellement comme aux temps antiques, dans ce genre de cérémonie.

René-Guy CADOU est l'un des plus grands poètes français du XXème siècle. Il est né le 15 février 1920 à Ste Reine de Bretagne. Il meurt d’un cancer, dans la nuit du 20 mars 1951, dans le petit village de Louisfert où il était instit. Il est l’auteur d’une poésie sensible, romantique, lyrique, souvent marquée par le pessimisme qu’explique peut-être sa mort prématurée, à 31 ans. Il a écrit ses plus beaux poèmes pour sa femme Hélène, toujours en vie aujourd’hui et qui entretient la flamme envers son prestigieux mari.

Voici un extrait.

 

 

 

Toute ma vie et c’est bien peu si l’on regarde

Toute ma vie pour te comprendre et pour t’aimer

Comme on se couche à la renverse dans les blés

En essayant de retrouver dans le silence

L’alphabet maladroit d’un vieux livre d’enfance

Je m’entoure de toi comme un enfant frileux

Je pars je suis en route depuis des siècles je

T’arrive un matin beau comme un matin de chasse

Tu ne sais pas que je suis là et je me place

Tout contre toi comme une porte mal fermée

Qui boit son lait et qui respire doucement

Je te regarde et tu souris sans mouvement

D’un sourire venu de plus loin que toi-même

Qui fait que tu es belle et qui fait que je t’aime

 

 

 

René-Guy CADOU, l’aventure n’attend pas le destin, 1948

Commenter cet article

Archives

Articles récents

Hébergé par Overblog