Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
  le blog alain Barré

le blog alain Barré

Un peu de poésie dans ce monde de brutes, un peu de réalité dans la poésie !

Publié le par alain barré
Publié dans : #alain barré

Dans une petite ville de près de quinze mille habitants combien sommes nous à utiliser le vélo pour les petits déplacements ? Sur les parcs de stationnement des grands magasins, le mien est souvent unique, aux portes des petits commerces, itou. Au marché, je rencontre une cycliste, une paysanne qui vient vendre ce qu’elle récolte, deux trois bricoles qui tiennent sur son porte-bagages. A la médiathèque mon vélo est assez souvent entouré de VTT stylés et colorés, tout crottés ou flambant neuf, dont les propriétaires n’ont pas encore l’âge de conduire un scooter. Enfin, dans les rues de la ville il m’arrive parfois de croiser un cycliste (il n’a pas de voiture), une vielle dame (elle n’a pas de permis) et ma voisine qui, malgré des problèmes d’articulation, utilise, elle aussi son deux-roues, été comme hiver. C’est tout, je crois qu’on a fait le tour (si j’ose dire) ! L’écologie c’est beau mais pas quand il faut pédaler ! Comme je ne suis ni un écologiste forcené ni un sportif endurci j’utilise, depuis 8 ans, un vélo avec assistance électrique. Sans cela, les côtes nombreuses et assez raides m’auraient dissuadé d’utiliser un deux roues. Trois heures de recharge et vous voilà prêt pour 20 à 30 km. Je sais, je sais, il faut de l’électricité et qui dit électricité en France, dit centrale nucléaire. Et cela pour certains c’est un gros mot. Entre 2 gros maux : prendre l’auto ou consommer un peu d’électricité, je préfère le second. D’ailleurs il ne faut pas croire que l’on a rien à faire sur cet engin. Non, il faut pédaler, l’assistance électrique prend 50% des efforts à sa charge, juste ce qu’il faut pour se sentir soulager dans les montées ou par vent de face.

Enfer et damnation, je viens de voir dans un célèbre catalogue de vente par correspondance (célèbre chez les instits et les profs) une « réclame » pour un vélo tout électrique (sans pédale). En voilà qui n’ont rien compris !

 

Commenter cet article

blh_ika 30/04/2006 05:52

Décemment, on ne peut refuser les techniques actuelles; et vouloir s'éclairer à la bougie en défi du nucléaire est aussi utopique que de croire en la bonté naturelle de l'homme.Les ressources minieres et pétroliferes s'épuisent, Il est nécessaire d'en trouver d autres, de les inventer même.Ce qui n'est pas simple, avouons-le.Mais je reviendrai surement sur cette idée.Merci pour ton com, ne sachant pas comment tu as connu mon blog. :o)

Archives

Articles récents

Hébergé par Overblog