Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
  le blog alain Barré

le blog alain Barré

Un peu de poésie dans ce monde de brutes, un peu de réalité dans la poésie !

Publié le par alain barré
Publié dans : #alain barré

- Il y a la droite : elle adore la liberté, toute la liberté rien que la liberté, y compris celle « du renard libre dans un poulailler libre » !

- Il y a la gauche : « tout le monde il doit être égaux sinon on coupe la tête à toto ! »

En général, la droite et la gauche s’arrangent pour gouverner ensemble. Quand la  droite est au pouvoir, elle met tout le monde au boulot et remplit les caisses. Quand la gauche reprend les rênes, elle récupère le magot et le distribue, assez équitablement, à tout le monde. Tout a fonctionné pour le mieux dans le meilleur des mondes jusqu’à ce qu’arrivent les verts.

-         Les verts : leur devise « avant c’était toujours mieux, après ce sera toujours pire. Ah que la vie sur terre serait belle s’il n’y avait pas l’homme, ce pelé, ce galeux d’où nous vient tout le mal ! Si cet homme est blanc, conduit une voiture, mange de la nourriture achetée au supermarché, s'habille chinois ou indien et habite en Europe ou pire aux USA, on peut le considérer comme irrécupérable. Ses vrais amis : l’ours, le loup, la hulotte et la baleine.

-         Il y a les révolutionnaires, rouges et noirs : prêts à tout sacrifier à leurs rèves…surtout la vie des autres. Que pèse une vie par rapport à un rêve ?  Toujours trop lourd … une bombe par ci, un attentat par là ! Mais puisqu’on vous le dit madame, ces enfants explosés, ces hommes et ces femmes trucidés, c’est pour la bonne cause !

-         Les islamistes : au nom de dieu, prendre le pouvoir. Un vieux truc qui marche toujours bien auprès des imbéciles et auprès des opprimés aussi hélas. Quand ils n’ont plus d’autres « saints » à se vouer, les malheureux s’en remettent entre les mains des falsificateurs qui prétendent parler au nom de dieu ! mais les seuls pays du tiers monde qui développent bien leur économie sont précisément ceux qui laissent dieu tranquille, là où il est (ou n'est pas), et qui font appel à l’énergie et à la créativité des hommes.

Alors que faire ? Nous avons effectivement besoin de liberté, de partager équitablement, de préserver la nature, parfois aussi nous avons besoin d’être secoué mais tout cela doit se faire dans le respect de l’Autre, la dignité, enfin c’est ce que m’a répondu mon chien. En définitive, il ferait peut-être un bon politichien !

Commenter cet article

Archives

Articles récents

Hébergé par Overblog