Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
  le blog alain Barré

le blog alain Barré

Un peu de poésie dans ce monde de brutes, un peu de réalité dans la poésie !

Publié le par alain barré
Publié dans : #alain barré

Je reviens sur quelques règles utilisées aussi bien par les peintres que par les photographes.

 

 

Sur cette photo, la ligne d'horizon partage le ciel et la mer en deux moitiés à  peu près égales. Un bateau, au milieu, attire le regard. Cette composition est essentiellement symétrique. Le problème c'est que le regard, qui a été capté par l'élément central, ne le quitte plus. Le reste de la photo ne sera pas exploré ! Ce type de composition plaît, en général, aux enfants car il élimine toute ambiguïté. Il n'ont pas à se poser ce questions sur ce qu'il y a à regarder. les adultes l'apprécient parfois mais assez rapidement elle suscite l'ennui !

 

1/3 pour le ciel, 2/3 pour la mer et les bateaux décalés sur la droite. Ce type de composition est souvent appréciée par les adultes car elle introduit un déséquilibre qui amène le regard à parcourir l'image : Les bateaux, les nuages, la mer... L'ordre peut être différent, mais le regard bouge, le cerveau analyse et est satisfait de trouver des repères faciles à mémoriser.

 

 

1/3 pour la mer, 2/3 pour le ciel et les bateaux décalés. Cette composition est également intéressante pour les mêmes raisons que précédemment. L'importance de la mer, sur la deuxième photo, incite peut-être plus au rêve, alors que le ciel nuageux, sur la dernière photo, à tendance à écraser les bateaux ?

 

Quand je parle d'un retour au sensoriel, c'est de cela qu'il s'agit : s'appuyer sur quelques règles simples qui ont leurs prémisses dans le fonctionnement naturel du cerveau. On les retrouve ainsi dans toutes les cultures.

Commenter cet article

Archives

Articles récents

Hébergé par Overblog