Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
  le blog alain Barré

le blog alain Barré

Un peu de poésie dans ce monde de brutes, un peu de réalité dans la poésie !

Publié le par alain barré
Publié dans : #Autres VOYAGES

C’est dans le tumulus de Dissignac que les premières traces d’agriculture  ont été trouvées dans la région : du blé carbonisé de l’orge et des pois. Du croissant fertile (dans le proche orient) jusqu’à l’embouchure de la Loire, il aura fallu 5 millénaires pour que la découverte de l’agriculture et de l’élevage se répande.

Les dolmens de Dissignac témoignent d’une civilisation déjà bien organisée et structurée.  Le tumulus n’a pas été construit en une seule fois, il a été remanié à plusieurs reprises au cours des deux millénaires (au minimum) de son utilisation. Les couloirs ont été rallongés, la façade a été habillée par des murets de pierres sèches formant des gradins ce qui lui donne un air de parenté avec le tumulus des Mousseaux à Pornic bien qu’il ne soit pas transepté.

Le tumulus semble avoir servi de lieu de culte bien après la disparition de la civilisation néolithique. Les Celtes ont sans doute respecté et réutilisé certains de ces monuments. Les Romains ont interrompu le culte (mépris pour une religion qui leur paraissait obcurantiste ?) en obturant les deux portes d’entrée. Les fouilles n’ont été entreprises qu’à la fin du XIX ème siècle dans un but qui n’avait rien de scientifique,  il s’agissait bien sûr seulement de chasse au trésor ! Le dôme a été perforé et la dalle gravée s’est effondrée. Cela l’a préservé de plus grands dommages ! Les objets qui ont été trouvés, lors d’une fouille ultérieure, ont bien été répertoriés et même dessinés, mais ils ne sont jamais arrivés dans les musées auxquels ils étaient destinés !!  A côté de l’antique tumulus, un blockhaus est installé. Cette proximité n’est pas due au hasard. Nos ancêtres comme l’armée allemande ont recherché le lieu le plus élevé pour dominer les environs !....

Commenter cet article

sido 30/07/2008 20:00

Merci Alain pour cette promenade dans la préhistoire, avec ces notes toujours claires pour en apprécier le déroulement. Fantastiques ces dessins sur la paroi, j'ignorai qu'il y en eut en France ailleurs qu' en Dordogne...On a parfois des trésors tout près de soi, sans le savoir !

Archives

Articles récents

Hébergé par Overblog