Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
  le blog alain Barré

le blog alain Barré

Un peu de poésie dans ce monde de brutes, un peu de réalité dans la poésie !

Publié le par alain barré
Publié dans : #PORNIC

Au début du IVème millénaire avant JC le niveau de la mer était de 6 à 8 m au-dessous du niveau actuel. Il faut donc imaginer un rivage bien différent de celui que l’on voit aujourd’hui. La mer ne venait pas jusqu’au pied des falaises actuelles. Elle en était peut-être à 2 ou 3 Km ? Pornic n’était séparé de Noirmoutier (qui n’était pas une île) que par une petite étendue d’eau. On peut supposer que les villages étaient situés près de la mer, dans des zones, aujourd’hui recouvertes et que les habitants vivaient encore de la pèche, du ramassage des coquillages mais aussi de l’agriculture apportée par les migrants venus du Moyen-Orient.

Les monuments mégalithiques ont donc été construits, en retrait, sur les lieux élevés que représentent les falaises (aujourd’hui à une trentaine de m au-dessus du niveau de la mer). La petite rivière de la Haute-perche ne disposait pas d'un estuaire aussi important qu’aujourd’hui,  elle était nettement plus encaissée. L’ampleur de la ria actuelle est une conséquence de la remontée de la mer.

Les poteries, vases à fond rond, brûle-parfum,… que l’on a trouvé dans le tumulus des Mousseaux, permettent de le dater vers 3500 ans avant JC. Il est érigé précisément sur le point le plus élevé de Pornic.

Il est arrondi et formé d’un muret à 3 étages superposés qui s’élève jusqu’au niveau des grandes pierres plates de l’allée couverte.
Il est du type transepté, c'est-à-dire que l’allée principale est traversée par une ou plusieurs allées perpendiculaires qui forment des chambres. Il comporte deux entrées et deux allées couvertes transeptées.

Contrairement au tumulus de la Joselière, il n’est pas complètement symétrique... L’allée sud posséde 4 chambres disposées de chaque côté de l’allée couverte mais l’allée nord est dyssimétrique, en forme de F. Peut-être a-t-il été remanié au cours des temps ?

Beaucoup de dolmens présentent des pierres sculptées (c'est le cas du célèbre tumulus de Gavrinis, près de Locmaraiquer). Ce n'est pas le cas pour les dolmens de Pornic (les signes gravés ont peut-être succombées à l'usure du temps ?). Cependant des inscriptions apparaissent sur l'une des pierres, dans la lumière du flash (première pierre, à gauche). Elles sont l'oeuvre de taggeurs modernes qui ont retrouvé, sans le savoir, les gestes de leurs ancêtres....

Commenter cet article

La Fanchon 19/06/2008 18:33

Je ne connais pas ce tumulus ; ici à la Pointe de Kerpenhir nous avons les pierres plates ouvertes à tous ; certains motifs sont semblables à ceux de Gavrinis et de la Table des Marchands.Tu connais ?

Archives

Articles récents

Hébergé par Overblog