Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
  le blog alain Barré

le blog alain Barré

Un peu de poésie dans ce monde de brutes, un peu de réalité dans la poésie !

Publié le par alain barré
Publié dans : #alain barré
Je reçois des commentaires directement sur mon email. Je vous en remercie. Je vous rappelle aussi chers visiteurs du blog (on dirait le titre d'un film de Carné) que vous pouvez écrire directement vos commentaires en bas du texte du jour. D'autres personnes peuvent ainsi y répondre et.. on se remet, sans s'en rendre compte, en position d'écrire comme au bon vieux temps de madame de Sévigné !... Pour moi, c'est un peu l'intérêt que je vois aux blogs. Le téléphone nous avait enrichi grâce à sa rapidité et à l'interactivité de la communication mais, il faut bien l'avouer, il nous avait rendu un peu fainéant du côté de la plume. Enfin un média arrive, une NITC comme on dit (Nouvelle Technologie de l'Information et de la Communication) qui remet à l'honneur l'ancien plaisir épistolaire. Ceci dit cela ne condamne ni les SMS ni le téléphone, mais ce n'est pas la même chose, on ne joue pas sur le même registre bien qu'il s'agisse dans tous les cas de communication. Quand je me retrouve devant mon blog j'ai la même impression qu'il y a 40 ans lorsque je prenais ma plume sergent major et de l'encre de Chine, pour écrire à mes ami(e)s.
Voici donc une première réponse au petit questionnaire sur le bonheur. Elle est belle, accompagnée, en plus d'un superbe petit poème. Cela suffit à me donner du bonheur pour la journée !
"Alain,
 
des mots pour apaiser
atténuer les tourments
des mots pour continuer
et vivre pleinement
chaque instant.
 
c'est un vrai régal de consulter ton site...
 
- le bonheur est contagieux oh oui
- le bonheur en user et en abuser, et surtout le décider...
- les gens heureux, nombre à multiplier
 
bisous.
thérèse "
Et comme il n'y a rien de plus sérieux qu'un jeu, j'irai bientôt porter un exemplaire du livre de André Comte-Sponville à Thérèse : "Le bonheur désespérément"
Continuez à donner vos réponses, il reste encore 2 exemplaires en jeu !
Commenter cet article

grapheus tis 26/02/2006 23:29

Ben , tu vois, Alain ! J'aimais mieux Comte-Sponville avant qu'il ne vienne au Pianoc'ktail, quand il ne parlait pas du bonheur désespérément, mais avec plus de densité et peut-être plus obscurément quand il traitait du "désespoir et de la béatitude". Il philosophait alors et ne "prêchait point" la morale. C'était à la fin des années quatre-vingt ! Il venait, en 1989, de publier "Une éducation philosophique" ; c'était - si ce n'est pas épuisé, ce doit toujours l'être - un excellent guide de lecture philosophique. Il n'était alors, à l'instar de Onfray, ni médiatisé, ni instrumentalisé.

yves le flaneur 26/02/2006 17:03

..Oui écrire.. encore et toujours.  Nous avons inventé téléphones et sms pour pouvoir nous dire d'un bout à l'autre d'un même tram "T'es là'.. ben ouais..chchuis là. . Kesstu fais ??
Ecrire c'est tout autant se retrouver face à soi-même que face à autrui.. Bien plus honnêtement  que dans le direct. Prendre le temps de, s'autoriser la paresse, la lenteur. Reprendre le mot déposé, le retravailler. Eviter les pièges. Paradoxalement c'est bien plus honnête que je ne sais quelle "spontanéité" portée aux nues..
J'ai découvert moi aussi les blogs, retrouvé le plaisir de la correspondance, d'une correspondance élargie.. Le blog c'est ce paradoxe du journal intime qu'on donne à la face du monde. Evacuer ce qu'on a sur le coeur... et en même temps, s'ouvrir à l'autre, accepter son regard, lui donner quelque chose...Vous prenez si vous voulez, ou bien vous passez votre chemin. Peu me chaut.
Ces quelques mois d'existence de ce foutoir jeté à la face du monde, c'est cette découverte..
Yves,

Archives

Articles récents

Hébergé par Overblog