Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
  le blog alain Barré

le blog alain Barré

Un peu de poésie dans ce monde de brutes, un peu de réalité dans la poésie !

Publié le par alain barré
Publié dans : #TURQUIE

SIRINCE  est un petit village situé dans les montagnes, à proximité d’Ephèse. Il est exemplaire du conflit qui opposa et oppose toujours les Grecs et les Turcs.

Au début du XIX ème siècle, la Grèce était occupé par l’empire ottoman (comme une grande partie du bassin méditerranéen). De 1821 à 1830 elle mena sa guerre d’indépendance et profita du jeu des grandes puissances de l’époque (empire austro-hongrois, Russie, Angleterre, France,…) pour imposer son indépendance.

En 1919, après l’anéantissement de l’empire ottoman, la Grèce tire profit de la faiblesse du nouvel état Turc pour essayer d’annexer les côtes turques et de reconstituer ainsi la Grèce antique ! L’armée grecque s’empare de Smyrne (Izmir) et progresse rapidement vers l’intérieur des terres mais les turcs, menés par leur nouveau chef, Mustapha Kemal, se ressaisissent et reprennent Smyrne.

Des centaines de milliers de turcs et de grecs quittèrent alors le pays où ils vivaient depuis des générations et regagnèrent celui d’où étaient issus leurs ancêtres.

C’est lors des échanges de population, en 1923, que la population grecque et orthodoxe quitta la ville de Sirince. Elle fut remplacée par des réfugiés musulmans venus de Macédoine.

Aujourd’hui le village vit du tourisme et met en valeur son passé grec : Marchands de tissus, d’objets artisanaux, de bijoux,….

Comme d’habitude en Turquie, les chiens indifférents à toute cette agitation, roupillent du sommeil du juste (qui a souvent le ventre creux), dans l’indifférence générale, au milieu de la route….

Les Grecs et les Turcs ont toujours du mal à liquider le passé. En 1974, le conflit a été réactivé lors de l’affaire de Chypre. Les Grecs essayèrent d’annexer la toute nouvelle république indépendante de Chypre. Les Turcs ripostèrent. L’île fut partagée en deux et les populations séparées. Aujourd’hui une ligne de démarcation, placée sous la surveillance de l’ONU, sépare toujours les deux parties de l'île….

Les vieux conflits contaminent encore le présent !... Petite lueur d’espoir : en 1999, lors du dernier tremblement de terre d’Izmit en Turquie (19 000 morts, 30 000 disparus) les grecs ont proposé leur aide et celle-ci a été acceptée !... L’entré de la Turquie dans l’Union Européenne, à laquelle la Grèce participe déjà, pourrait mettre fin à ce conflit.

Commenter cet article

Sido 13/05/2008 18:48

Entrée tout de même inquiétante sous bien des aspects...

Archives

Articles récents

Hébergé par Overblog