Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
  le blog alain Barré

le blog alain Barré

Un peu de poésie dans ce monde de brutes, un peu de réalité dans la poésie !

Publié le par alain barré
Publié dans : #TURQUIE

Le palais de TOPKAPI (on prononce topkapeueu) date du XVème siècle. Il a été construit à l’initiative de Mehmet le conquérant sur l’acropole de Byzance.

Soliman le magnifique y a laissé son empreinte, en particulier en y installant le harem, célèbre pour les intrigues qui opposaient les maîtresses du sultan. La favorite faisant étrangler les enfants de ses concurrentes pour assurer à sa propre progéniture d’arriver au pouvoir suprême.

Hmm ! me direz-vous, voilà des pratiques bien barbares. Il faut les comparer à ce qui se passait ailleurs à la même époque. En France, la succession était assurée par la descendance directe du roi et de la reine en titre. Les mariages princiers étaient des alliances incluant le rattachement de vastes territoires. En cas de litiges, les guerres étaient sauvages, ruineuses pour le peuple et duraient des années (guerre de cent ans).

Pour éviter cela, le pouvoir ottoman a refusé l’option de l’alliance d’état et la constitution d'une famille de sang royal. Il a privilégié le système du harem avec des esclaves promues au rang de favorites. Les « grands » du royaume n’ont alors plus de motifs de contester une succession. La contestation ne peut venir que de l’intérieur, des autres enfants que le sultan a eu des favorites du harem. Il devient donc indispensable de les éliminer. La cruauté est limitée à l’intérieur du sérail. La règle en est connue et la pratique durera jusqu’au XIX ème siècle.

Topkapi comporte de superbes bâtiments : le harem, les cuisines, les salles du trésor (émeraudes remarquables),… mais son charme vient encore plus de sa situation (sur l'une des 7 collines de Constantinople où était située l'ancienne acropole). Il faut prendre le temps de flâner dans les jardins, s’arrêter sur les terrasses et contempler le paysage incroyable sur le Bosphore,…

Topkapi est un enchantement, un havre de paix et de silence dans cette ville bouillonnante, bourdonnante de bruits, d’agitation, de fumée, de lumière, de couleurs, d’odeurs….

Si vous sentez un petit creux, je vous recommande les terrasses du café-restaurant au-dessus des fortifications et du Bosphore…. Commandez ce que vous voulez, moi, je prends un çay sans sucre (le thé local, prononcez : "tchaye") servi dans un petit verre transparent ! Hm mm….un vrai bonheur !...

Commenter cet article

lasidonie 21/04/2008 08:46

Quel régal de lire ce récit de voyage, tu me donnes vraiment envie d'y aller.Quant à la cruauté, Hélas, elle est partout, autour de nous, au XXIem s !! ce n'est pas une justification bien entendu, tu expliques parfaitement la logique de ce pouvoir.Bises.

Archives

Articles récents

Hébergé par Overblog