Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
  le blog alain Barré

le blog alain Barré

Un peu de poésie dans ce monde de brutes, un peu de réalité dans la poésie !

Publié le par alain barré
Publié dans : #ppp (Petite Psychologie de Poche

Si vous avez visité les grottes de Lascaux ou d’autres grottes préhistoriques vous avez sans doute remarqué que les figures représentées sont essentiellement animales : des vaches, des bisons, des cerfs, des chevaux à Lascaux, des phoques, des pingouins à Cosquer situé au bord de la mer, des lionnes et des rhinocéros dans la grotte Chauvet située en Ardèche. Les représentations humaines sont extrêmement rares. Il faudra attendre le néolithique (-10 000 environ) et l’invention de l’agriculture (rendue possible par la fin d’une période glaciaire et le début d’une période de réchauffement climatique) pour voir apparaître des représentations humaines.

L’abondance des représentations animales dans la première période souligne évidemment l’importance de la chasse (Cela ne signifie pas que la chasse ait été la source principale de l’alimentation, elle était l’activité la plus prestigieuse mais pas celle qui apportait le plus de calories). Elle implique également une profonde harmonie avec la nature. L’homme se sentait un vivant parmi d’autres vivants aussi respectables que lui. On peut penser qu’avant de tuer un animal, nos ancêtres s’en excusaient auprès des forces de la vie comme on le voit faire à KHI, le chasseur-cueilleur Bushman, héros du merveilleux film : « Les dieux sont tombés sur la tête ».dieux-tomb-s.jpg

Pour nos ancêtres de cette époque, les religions du type de celles que nous connaissons aujourd’hui avec un chef (un « Seigneur ») suprême qui sait tout, qui voit tout comme un super imperator humain, n’avaient pas de sens. Ils n’avaient pas besoin d'inventer un ou des Dieu(x), la divinité était partout. La nature, les animaux étaient donc respectés comme étant une expression de la vie, des éléments privilégiés de la divinité...

Commenter cet article

alain BARRE 10/03/2008 23:32

Mon film préféré !... le N° 2 est moins profond mais il fourmille de gags, parfaitement réglés. Un régal à voir avec des enfants de 8 à 12 ans... On le trouve encore en vente sur internet, dans un package rassemblant les 2 films. Le héro, est mort, il y a 2 ans. On l'a retrouvé avec son arc et ses flèches sur son terrain de chasse, activité qu'il pratiquait encore pour le plaisir, pas pour des besoins de subsistance.AB

lasidonie 10/03/2008 22:17

Merveilleux ce film , maintes fois passé aux élèves comme une magnifique illustration de ce que peut être le dieu "progrés" au regard d'une civilisation basée sur le dieu " nature," Cela reste un symbole tout de même, le tout nature n'apportant pas que du bonheur aux civilisations éloignées du progrés !

Archives

Articles récents

Hébergé par Overblog