Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
  le blog alain Barré

le blog alain Barré

Un peu de poésie dans ce monde de brutes, un peu de réalité dans la poésie !

Publié le par alain barré
Publié dans : #PePoPo (Petite Politique de Poche)

Le « jeune » trader (pour une définition du mot « trader » : http://www.fimarkets.com/pages/metier_trader.htm ) qui a fait boire le bouillon à la Société Générale aurait fait cela pour l’argent et la gloire. En réussissant de gros coups il aurait ainsi pu toucher de grosses primes et gagner en renommée parmi ses collègues et dans le monde de la finance. Reste encore à expliquer comment sa hiérarchie l’a laissé faire et comment il est passé outre les contrôles ?

Ses avocats précisent qu’il aurait « réalisé au profit de la Société générale des bénéfices considérables, qui s'élevaient au 31 décembre 2007 à près d'1,5 milliard d'euros » et que celle-ci lui aurait octroyé une prime de 300 000 € pour le bon travail fait en 2007 ! Il est possible que la Société Générale n’ait pas tout dit de cette affaire.

Les revenus des grands patrons et des employés occupant des positions-clés sont disproportionnés par rapport à ceux du commun des travailleurs. Cet écart est scandaleux. Il est du même ordre que celui que l’on observe pour les joueurs de foot, les acteurs de cinémas, les chanteurs et vedettes de toutes sortes (pour lequel il n'est pas moins indécent).scarab--.jpg

Le talent, me semble-t-il, ne justifie pas de tels écarts.

Cela signifie-t-il qu’il faut tout niveler ? Non ! Tout travail est une contrainte et c’est cette contrainte que l’on paie. Certaines tâches sont plus difficiles que d’autres (pas seulement sur un plan physique) ou nécessitent des qualités rares. Il est normal d’en tenir compte.

Pour faire émerger les meilleurs on joue sur l’appât du gain et/ou de la gloire. D’autres solutions sont-elles possibles ? Les sociétés communistes qui ont essayé de trouver un autre modèle ont très vite fait apparaître en leur sein une classe privilégiée : la nomenklatura (http://fr.wikipedia.org/wiki/Nomenklatura ). La dernière expérience égalitaire est celle des Khmers rouges. (Pour en savoir plus sur le génocide déclenché par les intellectuels communistes khmers -dont les dirigeants ont été formé en France- lisez le témoignage de François BIZOT : le portail http://www.ambafrance-th.org/article.php3?id_article=647 )

Cela ne condamne pas les sociétés basées sur le marché comme voudrait nous le faire croire le titre du journal l’humanité qui s’étale sur cinq colonnes à la une : « Les dessous d’un système voyou ». Pourtant ce journal devrait être bien placé pour savoir que le marché, comme la démocratie, est le pire des systèmes mais à l’exclusion de tous les autres. Le sport a ses (nombreuses) affaires de dopage, le monde du spectacle, ses problèmes de toxicos et cela ne condamne ni le sport ni la musique. Cela nous rappelle, une fois de plus, qu’on ne peut faire confiance seulement à la loi du profit pour régler les affaires humaines. Plus de démocratie et la participation intelligente des citoyens  à la vie publique est la première réponse.

Commenter cet article

lasidonie 31/01/2008 14:23

Rien à ajouter, je te suis de bout en bout. L'iceberg est certainement plus ou aussi important à l'intérieur qu'à l'extérieur. Quant aux disproportions, que ceux qui en bénéficient pour ne pas les trouver scandaleuses !amicalement.Sido

Archives

Articles récents

Hébergé par Overblog