Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
  le blog alain Barré

le blog alain Barré

Un peu de poésie dans ce monde de brutes, un peu de réalité dans la poésie !

Publié le par alain barré
Publié dans : #Récits

Les jours se suivent et ne se ressemblent pas ! Hier, soleil éclatant, aujourd’hui brouillard et gelées…Entre Pornic et Nantes, il y a une cinquantaine de Km et la différence de température est de 8 degrés ! La mer a tenu son rôle modérateur et, fonctionnant comme un immense radiateur, elle a maintenu l’air a une température raisonnable.

Sur la côte le soleil a déjà traversé le brouillard mais, à une vingtaine de Km, il est toujours aussi épais et l’on distingue à peine les clochers entre les arbres dans la lumière jaune et rose du matin.undefined

Un peu plus loin, sur le canal de l’Achenau, des fantômes de barques attendent, attachées à des fantômes d’arbres…_gel--e02.jpg

Le brouillard simplifie les formes et supprime les couleurs ce qui donne l'illusion que les boules de gui se sont multipliées sur les peupliers…_gel--e02b.jpg

Personne pour tailler les vignes ce matin, les fagots de sarments resteront au pied des ceps…_gel--e03.jpg

À Nantes, il fait moins quatre ! Damned ! Il n’y a que les statues du passage Pommeraie pour rester déshabillées !_gel--e04.jpg

Commenter cet article

philippe 30/01/2008 13:20

Bonjour, voici un petit poème sur Nantes!UN ZEST DANS L’OUEST ! Je vous parle d’une ville, dont le nom est :Naoned, naoned, naoned, NAONED !Conçus, nés et vivants entourés de tes bras,Porteuse de chagrins, d’espoirs pour l’avenir,Nous tes enfants, de l’eau et de la terreBercés de tes vagues et de tes semencesQui naviguons et marchons sur tous tes cheminsSavons reconnaître et aimer ton odeur ; Je vous parle d’une ville, dont le nom est :Naoned, naoned, naoned, NAONED !Lorsque tu aides, recueilles et accueillesCes arrivants, grands voyageurs de l’infini,En ouvrant en grand les portes de ta citéPour qu’ils puissent se reposer, se restaurer,Ils découvrent ainsi ton tendre, doux parfumLes invitants à déposer, sac à terre ; Je vous parle d’une ville, dont le nom est :Naoned, naoned, naoned, NAONED !Embrums, frimats, floraisons forment l’opéraQui agrémente nos saisons d’un sourire,Marin, terrien, vois cette voie offerteQui viens te guider, pour trouver ta substance,Augmentant tes forces pour suivre ton destinPure harmonie, dans la ville de ton cœur ; Je vous parle d’une ville, dont le nom est :Naoned, naoned, naoned, NAONED !Tes enfants, en contes, histoires effeuillentAvec joie, tes aventures récits de vie,Où l’on trouve, la terre et l’eau mélangéeDans un accord apportant la prospérité,En faisant fleurir toutes fleurs dans ton jardinMêlant senteurs marines et les leurs dans l’air.  Henry CANAAN     

gazelle 30/01/2008 11:30

Très belle ambiance hivernale... C'est tout à fait ça.

lasidonie 29/01/2008 18:50

Un coup de froid teinté d'humour ...Je comprends que mon petit matin rose...qui n'est pas de Giens--avec les palmiers cela aurait pu l'être---mais de Djerba, sois apprécié ! C'est joli la brume, cela donne un aspect mystérieux à la nature mais, boudiou, de loin, en photos ici...Ceci dit Nantes, que je ne connais pas, parait une belle ville. Bonne soirée...prés d'un bon feu.Bises. Sido

Claudiogene 29/01/2008 07:00

Photos et textes... belle ambiance. Merci.

Archives

Articles récents

Hébergé par Overblog