Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
  le blog alain Barré

le blog alain Barré

Un peu de poésie dans ce monde de brutes, un peu de réalité dans la poésie !

Publié le par alain barré
Publié dans : #ppp (Petite Psychologie de Poche

Dans les sociétés primitives que l’on a pu étudier au siècle dernier (avant leur disparition ou leur transformation), on constate que l’allaitement provoque une inhibition de l’ovulation qui laisse aux femmes un répit de 3 ou 4 ans avant d’être de nouveau enceinte.  C’est, ou c’était le cas, par exemple, chez les Kung d’Afrique du Sud, les Aborigènes d’Australie, le Gainj de Nouvelle-Guinée, les Yanomanis d’Amazonie et les inuits Netsilik. Cette caractéristique est presque disparue dans nos sociétés modernes car, rares sont les femmes qui allaitent leur bébé toute la journée pendant 3 ans (à l’exclusion de toute autre nourriture), tout en ayant des activités physiques épuisantes et un régime alimentaire très frugal !_allaiter.jpg

Les anthropologues présument que chez nos lointains ancêtres, passée cette période de 4 années, la femme était de nouveau disponible pour un nouvel enfantement avec le même partenaire ou avec un nouveau prétendant.

Par ailleurs, d’autres études montrent que les bouleversements hormonaux qui accompagnent un amour débutant, durent environ 3 ans.

C’est comme si l’évolution n’avait qu’un seul but, privilégier l’enfant. Pour cela il faut provoquer une relation affective intense entre deux êtres (lune de miel = cocktail d’hormones dans notre cerveau) et s’assurer qu’elle durera au minimum le temps nécessaire pour que le petit commence à se débrouiller tout seul !

Qu’advient-il alors du couple ainsi formé ? Il a accompli sa tâche. Il peut perdurer encore mais d’autres formes de liens devront prendre le relais, ceux de l’attachement qui ressortent d’hormones et de relations bien différentes.

En somme, notre espèce n’a pas laissé au hasard le fait essentiel de la reproduction (sans cela nous ne serions pas là pour en parler), mais elle assure « un service minimum » ! Il faut maintenir les liens d’un couple parental au moins pendant 3 ou 4 ans, c’est fait…pour le reste débrouillez-vous !

Les diverses cultures ont alors inventé des solutions, les pires (souvent pour les femmes) et les meilleures…rien qui n’ait une valeur absolue en tout cas ! Les sociétés qui évoluent doivent remettre à jour les règles qui régissent les rapports Femmes/Hommes. Celles qui ne le font pas sont condamnées à disparaître. Nous sommes dans cette situation aujourd’hui…

Commenter cet article

lasidonie 21/01/2008 19:50

Nous sommes donc parvenus au "débrouillez vous" bien avant l'âge fatidique des 4 ans, si l'on en juge par les divorces dans cette période, assez nombreux dans ma sphère.Nous nous sommes éloignés des lois du règne animal et primitif, l'enfant a parfois très tôt , bébé, deux foyers, est-il pour autant plus malheureux que le petit aborigène ?...La cellule familiale éclatée se débrouille...Amicalement.Sido

Claudiogene 21/01/2008 11:47

Toujours passionnant. La phase du "Débrouillez-vous" n'est pas la moins intéressante.

Archives

Articles récents

Hébergé par Overblog