Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
  le blog alain Barré

le blog alain Barré

Un peu de poésie dans ce monde de brutes, un peu de réalité dans la poésie !

Publié le par alain barré
Publié dans : #Récits
Un ami, bien placé aux services de la poste, me communique cet extrait d'un courrier que le président aurait expédié à sa nouvelle petite amie. Je le publie sous toutes réserves. Demain, m'assuret-il, il pourra me communiquer la totalité du courrier...
"Je n’ai pas passé un jour sans t’aimer ; je n’ai pas passer une nuit sans te serrer entre mes bras ; je n’ai pas pris une tasse de thé sans maudire la gloire et l’ambition qui me tiennent éloigné de l’âme de ma vie. Au milieu des affaires, à la tête des troupes, en parcourant les camps, mon adorable *** est seule dans mon cœur, occupe mon esprit, absorbe ma pensée. Si je m’éloigne de toi avec la vitesse du torrent du Rhône, c’est pour te revoir plus vite. Si au milieu de la nuit, je me lève pour travailler encore, c’est que cela peut avancer de quelques jours l’arrivée de ma douce amie, et cependant, dans ta lettre du 23, du 26, tu me traites de vous. Vous toi-même. Ah ! Mauvaise ! comment as-tu pu écrire cette lettre ? Qu’elle est froide ! Et puis du 23 au 26 restent 4 jours ; qu’as-tu fait, puisque tu ne m'as pas écrit ?... Ah ! mon amie, ce vous et ces quatre jours me font regretter mon antique indifférence. Malheur à celui qui en serait la cause !..."

Il y aurait-il déjà de l'eau dans le gaz entre notre président et sa nouvelle petite amie ? Nous en saurons plus demain avec la suite et fin de ce courrier exceptionnel que l'on m'a communiqué !

Commenter cet article

Archives

Articles récents

Hébergé par Overblog