Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
  le blog alain Barré

le blog alain Barré

Un peu de poésie dans ce monde de brutes, un peu de réalité dans la poésie !

Publié le par alain BARRE
Publié dans : #Récits
la petite sirène

La petite sirène a la plus belle voix que l’on puisse entendre dans tous les océans,  mais elle ne rêve que d’un prince charmant qui ne règne pas au fond des eaux !..... Celui-ci saura-t-il la reconnaître quand la diabolique Ursula aux bras de pieuvre va user de tous ses artifices pour l’ensorceler ?...
(Lune au-dessus de la pêcherie à la sirène sur le sentier côtier de la Birochère, à 23H19)

 

la petite sirène

Voir les commentaires

Publié le par alain BARRE
Publié dans : #Ateliers d'artistes...
Visages du monde

Maison du chapitre à Ste Mariesur mer, Pornic.
5 de mes amis photographes, présentent une expo "VISAGES DU MONDE" jusqu'au dimanche 1er juillet, des photos de l'Inde, Maroc, Egypte, Sénégal, Afrique du Sud, Chine, Bénin, Madagascar...
En 63 photos et quelques pas seulement vous ferez un magnifique tour du monde !

 

Visages du monde

Voir les commentaires

Publié le par alain BARRE
Publié dans : #PORNIC
Tharon plage
Tharon plage
Tharon plage

Plage de Tharon (St-Michel-Chef-Chef, embouchure de la Loire). En cette fin de mois de juin ce n’est pas encore le rush … Quelques couples vieux et jeunes, quelques habitués et le club des longe-côte qui fait ses exercices avec entrain !
Les méduses sont aussi de la partie, peu nombreuses, mais d’une beauté fatale qu’il faut savoir éviter !
Rien à envier à la méditerranée, mer bleue, ciel bleue et verdure à peine touchée par la chaleur de ces derniers jours. Les villas somnolent entre les chênes verts du bois du Roy !... Tout le charme tranquille du pays de Retz.

Tharon plage
Tharon plage
Tharon plage
Tharon plage
Tharon plage
Tharon plage

Voir les commentaires

Publié le par alain BARRE
Publié dans : #Ateliers d'artistes...

Philippe Pierlot et Lucile Boulanger jouent tous deux d'un instrument ancien : la viole de gambe. Ils ont fait revivre, entre autres oeuvres, Monsieur de Sainte Colombe et Marin Marais, les deux « héros » du film « Tous les matins du monde » dans l'église ancienne du Clion (commune de Pornic). Cette église a été choisie car sa voûte en bois est particulièrement favorable aux instruments à cordes.

Voici quelques images et une vidéo de ce beau concert...

Concert Philippe Pierlot-Lucile Boulanger
Concert Philippe Pierlot-Lucile Boulanger
Concert Philippe Pierlot-Lucile Boulanger
Concert Philippe Pierlot-Lucile Boulanger
Concert Philippe Pierlot-Lucile Boulanger
Concert Philippe Pierlot-Lucile Boulanger
Concert Philippe Pierlot-Lucile Boulanger
Concert Philippe Pierlot-Lucile Boulanger
Concert Philippe Pierlot-Lucile Boulanger
Concert Philippe Pierlot-Lucile Boulanger
Concert Philippe Pierlot-Lucile Boulanger
Concert Philippe Pierlot-Lucile Boulanger
Concert Philippe Pierlot-Lucile Boulanger
Concert Philippe Pierlot-Lucile Boulanger

Voir les commentaires

Publié le par alain BARRE
Publié dans : #Chroniques Michel BORDAT
la chronique de Michel Bordat

 « Coucou ! Me revoilà ! Bonjour les amis, ça va faire plus de 7 mois que je vous avais abandonnés, bien malgré moi. Aux cours d’une visite médicale chez mon médecin traitant, j’avais signalé des traces de sang dans mes selles. Ce médecin m’a envoyé chez un spécialiste pour trouver l’origine de ces saignements. Contact a été pris pour une analyse  radio et les conclusions, pour moi, étaient épouvantables : j avais un cancer du rectum avec une tumeur très mal placée et en plus des problèmes de vessie (une sonde a été placée, douloureusement) ainsi que l’aorte abdominale qui présentait des gonflements très dangereux pour mon avenir.
De nombreux rendez-vous médicaux on été pris dont des traitements par la chimio et des rayons. Ceci au  sein de la clinique Mutualiste de l’Estuaire sous la responsabilité de l’oncologue Saliou Marie avec qui je me suis parfaitement bien entendu. Au cours de plusieurs séances de chimio, celle-ci m’a téléphoné en me demandant de cesser l’opération, de jeter les médicaments et  la solution bicarbonate de sodium à la poubelle. Il s’est  produit un très grave danger pour ma santé, et j’ai dû être hospitalisé en extrême urgence. En fait mon sang était empoisonné. Par contre, les séances de rayons se  sont poursuivies sur plus d’une trentaine d’actes et tout dernièrement, après une interruption de 2 mois une seconde série a suivi. Ceci n’était pas sans conséquence sur mon équilibre particulièrement avec des absences très forte et surtout une mémoire qui s’est dégradée très défavorablement tant et si bien que j’avais parfois oublié même les noms de mes enfants et petits-enfants. Pour moi c’était dramatique. 
Je suis resté enfermé plus de 4 mois dans la chambre de la clinique. Bien des fois j’ai pensé à vous tous. Mes 5 enfants et mes 11 petits-enfants  sont venus me rendre visite ainsi que quelques Pornicais et j’ai beaucoup apprécié leur gentillesse et toutes les gourmandises qu’ils m’ont offertes. Même Jean-Michel BRARD, le Maire, m’a entretenue au téléphone pendant presque une demi-heure, avec beaucoup de gentillesse, me donnant de très bonnes nouvelles sur Pornic. Ce  que j’ai beaucoup apprécié. 
Je dois reconnaitre que j’ai été bien choyé par le personnel de la clinique de l’Estuaire qui s’est bien occupé de moi, avec une extrême gentillesse. Les contacts étaient chaleureux et je me suis senti bien parmi les médecins, les infirmières et infirmiers (dont Marie-Christine et Fabien) et le kinésithérapeute Hugo avec qui je me suis lié d’amitié. Un seul reproche : la qualité de la nourriture. Franchement ce n’était pas bon. J’ai discuté avec  le spécialiste. En réalité j’avais réellement maigri, je ne pesais plus que 55 kg. Cela devenait critique. Je lui ai demandé d’élaborer tous les jours une soupe riche façon grand-mère et une salade verte. C’était un  bon point de départ, qu’il a accepté et les résultats ont été heureux.  
Après cent vingt jours d’hospitalisations j’étais rendu à ma famille sans que l’on ne m’ait donné  d’explications sur mon état. Il m’a fallu attendre d’être à Pornic et de rencontrer mon médecin. Il était heureux le lundi 18 juin 2018 de m’annoncer avec le sourire : « Mr Bordat, votre tumeur a disparu ; c’est le résultat des chimios et des rayons intensifs que vous avez suivis. » J’ai toujours des vertiges mais, comme me l’a indiqué mon médecin traitant : ils vont s’estomper et disparaître. Par ailleurs, je souffre de façon irréversible et très douloureuse d’une rupture complète et ancienne de coiffe au niveau de l’épaule droite.
Je suis très heureux de mon retour a Pornic et j’ai beaucoup d’idées pour alimenter ma chronique que plusieurs d’entre vous attentaient. Dans mon prochain message il sera question de Nelson Mandela, du concert donné à Wembley pour sa libération, l’extraordinaire chant final interprété  par Jessy Norman. Ce qui n’était pas prévu c’est que la grande cantatrice allait venir à Nantes  pour le grand concert du festival  de la Plaine sur Mer. Les responsables étaient  mes amis et je leur  avais fait  écouter la merveilleuse voix de jessy Norman.Ils m’ont fait le plus beau cadeau qui soit. Je vous le raconterai dans ma prochaine  chronique. 
Ce concert sera le deuxième élément de la reprise de ma chronique. Cent vingt thèmes seront abordés par la suite !
A bientôt. 

Voir les commentaires

Publié le par alain BARRE
Publié dans : #Récits
La molène ou bouillon blanc

La molène ou “bouillon blanc” est une plante formée d’une rosette de feuilles velues de couleur vert-amande d’où émerge une grande tige de 1 mètre à 1,50 mètre avec de nombreuses fleurs jaunes.
Elle se contente de terrains pauvres. On la trouve par exemple à Pornic sur le coteau qui borde le jardin de Retz (merci aux jardiniers de la ville de les avoir préservées).
Elle est bien connue depuis longtemps pour ses vertus expectorante, adoucissante et anti-inflammatoire, mais on sait moins que sa tige, une fois séchée et enduite de poix a été utilisée comme torche au Moyen-Age !

 

La molène ou bouillon blanc
La molène ou bouillon blanc
La molène ou bouillon blanc

Voir les commentaires

Publié le par alain BARRE
Publié dans : #Récits

L'aigrette garzette est commune dans la région du pays de Retz, en particulier dans la zone des marais, mais aussi dans les ports.

J'ai filmé celle-ci dans le port de Pornic. Elle a ses heures et ses habitudes. On la voit ici pêcher des petits poissons, mais à marée basse elle se contente également de petits crustacés et de vers marins.... C'est toujours un plaisir de la voir pêcher...

Voir les commentaires

Publié le par alain BARRE
Publié dans : #Récits

En réalité les tortues ne sont pas des dinosaures, mais des reptiles munis d'une carapace !....

Quand on les voit dévorer les fleurs de trèfles comme sur cette vidéo en gros plan, on est tout de même impressionné. Elle se précipite sur la tête de la fleur qu'elle essaie de couper. Malgré l'énergie qu'elle déploie, il arrive que la tige résiste, alors elle s'aide de sa patte pour plaquer la fleur. Si la réussite n'est pas au rendez-vous, elle passe à la suivante sans état d'âme.

la tortue que l'on voit ici a au moins 80 ans ! Elle est encore très vigoureuse et il est probable qu'elle dépassera les 100 ans ! 

Voir les commentaires

Publié le par alain BARRE
Publié dans : #PORNIC
l'arbre de Portmain

En ces jours les plus longs de l'année, il m'a paru intéressant d'aller voir ce que devenait le célèbre "arbre de Pormain" qui est, en réalité, un cyprès de Lambert ! 
Il fait bon à 6H12 du matin, heure officielle du lever du soleil, les lapins gambadent dans les champs alentour et se sauvent à peine lorsque j'approche...Ils ont créés des terriers mais aussi des tunnels dans les épais fourrés qui donnent un aspect de lande à cette partie de la côte...
Le ciel est un peu gris mais "l'aurore aux doigts de rose", comme le dit le poète Homère, apparaît. Dans sa lumière, l'arbre de Portmain est toujours aussi majestueux....

l'arbre de Portmain

Voir les commentaires

Publié le par alain BARRE
Publié dans : #PORNIC
Portmain
Portmain
Portmain
Portmain
Portmain

L’arbre de Portmain, c’est bien soir et matin !...

J’étais encore, hier soir, au pied du fameux cyprès de Lambert, couvert de cicatrices et qui a résisté à tant de tempêtes…

Le crépuscule dure longtemps en ces jours les plus longs de l’année, j’en ai profité pour prendre ce bel arbre tout ébouriffé sous toutes les coutures.

Il faisait trop beau pour reprendre l’auto et rentrer au dodo ! ...
Oh belle nuit, la plus longue de l’année, aussi belle que la plus courte, sans les sapins mais avec des cyprès ou des pins !....

 

Portmain
Portmain
Portmain
Portmain

Voir les commentaires

1 2 3 4 > >>

Archives

Articles récents

Hébergé par Overblog