Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
  le blog alain Barré

le blog alain Barré

Un peu de poésie dans ce monde de brutes, un peu de réalité dans la poésie !

Publié le par alain barré
Publié dans : #CHATEAUX de la LOIRE

Même sans être chasseur on peut imaginer ce que doit être un relai de chasse : une maison assez sommaire, une salle avec une cheminée et une grande table sur laquelle les chasseurs vont ripailler, entre hommes, après avoir sillonné la campagne pendant des heures, un fusil à la main !

François premier, ne l’entendait pas de cette oreille. En Italie, où il est entré en conquérant, il est lui-même conquis par les splendeurs de la Renaissance italienne ! A son retour, en 1515, il décide la construction d’un « relai de chasse » qui doit égaler en beauté les palais italiens ! Mission réussie : 156 m de long, 56 m de haut, 426 pièces et 282 cheminées !!!-chambord01.jpg

Pour admirer Chambord, rien de tel que de venir au petit matin, alors que les touristes ne sont pas encore arrivés… L’immense façade de tuffeau est éclairée par une lumière oblique….-chambord03.jpg

Quel que soit le point de vue sous lequel on le regarde, ce palais est incroyable. Il s’en dégage une impression de force et de finesse due, peut-être au mélange des styles. Un style défensif, hérité des forteresses du moyen-âge (un donjon entouré de 4 tours et une solide enceinte doublée de fossés emplis d’eau) et le style Renaissance avec surabondance de loggias (http://fr.wikipedia.org/wiki/Loggia ), pilastres (http://fr.wikipedia.org/wiki/Pilastre), terrasses, cheminées, moulures horizontales soulignant les étages… une merveille !...-chambord02.jpg

Il n’est pas indispensable de rentrer dans le château : le plus beau se trouve à l’extérieur !... -chambord05.jpg
Le parc est clos par un mur de 32 km ! Attention toutefois aux sangliers, cerfs et autres bestioles dans le parc…elles ont priorité ! On peut se promener le long des canaux, faire son jogging…ou marcher tout simplement en discutant comme deux vieux amis, n’est-ce pas Helmut et François ?....-chambord06.jpg

Voir les commentaires

Publié le par alain barré
Publié dans : #Récits

On a trop tendance, me semble-t-il, en France, à ménager l’obscurantisme de l’islam. Par crainte, peut-être, d’être traité d’islamophobe ?... On n’a pourtant pas craint, dans notre pays, de critiquer et de se moquer du catholicisme et de ses excès. L’attitude de l’Islam envers les femmes, aujourd'hui, mérite pourtant d’être critiquée et moquée avec la même verdeur. Mahomet, Bouddha, Jésus sont sûrement des précurseurs dans certains domaines mais aussi des hommes de leur temps y compris avec les préjugés de leur époque ! Quant à l’existence de dieu (qu’on le nomme Jéhovah, Allah, Jupiter, etc…), il ne s’agit que d’une croyance, un pari comme le disait le fervent philosophe et mathématicien catholique Blaise PASCAL et on ne peut l'imposer à quiconque !

Critiquer et se moquer des religions cela ne signifie pas qu’il faut prendre exemple sur la façon dont les religions se traitent les unes les autres, c'est-à-dire en exterminant l’infidèle parce qu’il ne pense pas comme vous ! C’est seulement une façon de rappeler aux religions ce qu’elles sont en réalité : des croyances, des actes de foi personnels que l’on ne peut imposer comme étant des nécessités ou des lois de la nature !

On se souvient de l’imbécile et criminelle fatwa lancée sur la radio iranienne par l’Ayatollah  Khomeini en 1989, dénonçant un roman de l’écrivain indien Salman Rushdie. Pour faire bonne mesure, le fantoche qui dirigeait alors l’Iran condamna à mort l’écrivain pour apostasie (renoncer publiquement à une religion ou une doctrine) appelant tous les musulmans à assassiner Rushdie et ses éditeurs. Voilà le visage hideux que l’imam Khomeiny a voulu donner à sa religion (Rushdie a survécu mais pas plusieurs de ses courageux éditeurs…)germinal.jpg

Sans aller jusqu'à ces extrémités, une anecdote donne une idée de ce qui se passait dans nos campagnes il y a une cinquantaine d’années. Ma sœur découvre un roman de Zola (peut-être « Germinal »). Elle le dévore avec passion, y retrouve des descriptions vraies et poignantes. Naïvement elle en parle à la religieuse qui tenait l’école. Celle-ci est épouvantée car Zola est un auteur mis à l’index par l’église ! Le dimanche suivant, ma sœur se présente pour communier. La religieuse se précipite et, ostensiblement, l’empêche de recevoir l’hostie car elle estime qu’elle est en état de péché depuis la lecture de ce livre !

Ma grand-mère est furieuse et interpelle ma sœur :

-          Mais qu’est-ce que t’as donc fait pour que la bonne sœur t’empêche de communier, devant tout le monde ?... 

-          Grand-mère, j’ai lu un roman de Zola !

-          C’est seulement parce que tu as lu un livre ! s’étonne ma grand-mère…

-          Oui…

-          C’est rien que ça ! Ben alors, c’est pas grave...

Heureusement, le bon sens existe encore mais il faut beaucoup d’humilité aux ayatollahs et autres bonnes sœurs pour y arriver. Quand on se croit représentant de dieu, hélas, il est aussi difficile d'atteindre l'humilité "que pour un chameau de passer par le trou d'une aiguille !..."

Voir les commentaires

Publié le par alain barré
Publié dans : #alain barré

 Gilbert CHAUVET, le père de la biologie intégrative est mort. gilbert-chauvet.jpg
C’était l’un des chercheurs les plus brillants en France. Après des études en mathématiques et en physique il s’est intéressé à la médecine avec l’objectif de découvrir les lois mathématiques qui organisent le vivant. Projet immense, démesuré qu’il a mené tout au long de sa vie marquant les étapes par des ouvrages qui ont fait date ! Le dernier : « Comprendre l'organisation du vivant et son évolution vers la conscience" (Vuibert, collection Automates Intelligents). Pour en savoir plus, lisez l’interview réalisée par Christophe jacquemin le 15 05 2006 : http://www.automatesintelligents.com/interviews/2006/mai/gchauvet.html

Il a essayé de résoudre le mystère suivant : Pourquoi les systèmes biologiques qui se complexifient gagnent-ils en stabilité alors que les systèmes physiques, placé dans la même situation, deviennent de plus en plus instables ?

Ses recherches l’ont ainsi amené à utiliser la logique mathématique pour prédire, organiser et induire les propriétés du vivant.

Voici comment il résumait en une formule l'état d'esprit de ses ambitieux travaux : « Je suis un mécréant pour qui Dieu c’est l’intelligibilité mathématique de la nature ». Cette approche rappelle celle d’Einstein, un autre « mécréant », qui a voulu découvrir les lois qui régissent l’univers ! Un autre point commun avec Einstein : les travaux de Gilbert Chauvet sont difficiles à comprendre car ils supposent des connaissances dans des domaines que peu de gens maîtrisent en même temps : physique, mathématiques et biologie. C'est  la raison pour laquelle il est  peu connu du grand public. 

Gilbert Chauvet est né dans les Deux-Sèvres. Il a fait ses études en Vendée, aux Herbiers et à la Roche-sur-Yon. Il a fait partie du comité scientifique de LOGICOM. Pour mieux comprendre ses travaux, rendez vous sur son site : « Pour une biologie intégrative » http://www.gilbert-chauvet.com/

Les littéraires, que le langage de la science rebute, peuvent consulter sur le site de Gilbert Chauvet les articles de la rubrique « vu dans la presse ». Le plus simple est celui qui est paru dans La nouvelle vie ouvrière  : "La mise en équation du vivant". http://www.admiroutes.asso.fr/gilbertchauvet/nvo.htm

Gilbert Chauvet est l’un des chercheurs les plus importants de notre époque et l'on entendra de plus en plus parler de lui. Son œuvre va lui survivre et continuer de grandir.

Voir les commentaires

Publié le par alain barré
Publié dans : #Autres VOYAGES

La basilique de Vézelay mélange la douceur du style roman et de ses arcs en plein cintre à l’élévation mystique des voûtes gothiques. La façade et l’entrée sont romanes, peu élevées et plutôt sombres. Au fur et à mesure que l’on avance dans la nef, la clarté vous envahit et l’on arrive au chœur gothique qui rayonne de lumière.-vezelay03.jpg

Les architectes ont voulu ainsi créer une sorte de chemin initiatique qui mène de l’ombre à la lumière… La symbolique est simple et efficace.

A l’entrée de la basilique le christ accueille le visiteur, les bras grands ouverts… Les formes des personnages sont étirées et éthérées. Le style de ces sculptures me rappelle celui de Moissac mais aussi de certains Bouddhas du parc de Sukhothai en Thaïlande. Elles datent de la même époque.-vezelay04.jpg

L’arrivé à Vézelay est remarquable également. La basilique est située sur une colline qui domine les vignes et les champs d’alentour.-vezelay01.jpg

Vézelay est inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco. C’est un lieu qui mérite que l’on s’y attarde plus longuement. J’y reviendrai. La Bourgogne recèle bien d’autres trésors…

 

Voir les commentaires

Publié le par alain barré
Publié dans : #Autres VOYAGES

Pour revenir à NANTES, à partir de Munich, 2 possibilités : passer par Karlsruhe ou, plus au sud, par Zürich. Je choisis Karlsruhe et je m’arrête d’abord à Strasbourg. La cathédrale rose et grise avec sa flèche unique est impressionnante. -alasace04.jpg
Elle est enserrée par les maisons et l’on a du mal à prendre du recul pour l’admirer. A ses pieds, les marchands du temple se sont installés : les cabanes en bois du marché de noël entre lesquelles une foule dense déambule.
-alasace07.jpg
Dans les petits villages touristiques des alentours, la même incroyable foule se presse autour des cabanes de ces fameux marchés ! On y vend des babioles qui présentent peu d’intérêt à vrai dire, mais l’ensemble est joli : le bois, les lumières, les odeurs et la mine plutôt réjouie des badauds !...L’affluence est telle que je ne peux trouver de place pour me garer à Kaysersberg ni à Ribeauvillé. Je laisse tomber… et je me dirige vers le château du Haut Koenigsbourg. -alasace08.jpg
Il est perché à 755 m au-dessus de la plaine. Il est très ancien mais ce qui en fait l’intérêt aujourd’hui, c’est la reconstruction, assez fidèle, entreprise sur l'ordre de l’empereur allemand Guillaume II en 1900. Le grès rose égaye le vert sombre des forêts !....Les vues sur les alentours et sur la plaine d'Alsace sont grandioses…-alasace10.jpg

De retour dans la plaine, on a également de beaux coups d'oeil… D’abord, sur les premières pentes occupées par les vignes (le célèbre vin d’Alsace), sur les forêts et, planté au sommet, sur le château !....
-alasace11.jpg

Voir les commentaires

<< < 1 2 3

Archives

Articles récents

Hébergé par Overblog