Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
  le blog alain Barré

Un peu de poésie dans ce monde de brutes, un peu de réalité dans la poésie !

fleurs de givre

fleurs de givre
fleurs de givre

Quand j’étais enfant nous dormions à 6 dans la même chambre, un lit pour mes deux sœurs, un pour mon frère et moi et un pour les parents. A l’époque, pas de psy pour nous dire tout le mal qu’ils aurait pensé de cette situation ! A vrai dire je trouvais cela particulièrement rassurant et nous ne faisions pas d’histoire pour aller nous coucher.
Parfois j’entendais la voix de ma deuxième sœur “maman, j’arrive pas à dormir !..” et ma mère répondait “c’est pas grave, compte les moutons”. Je me disais que cela devait être difficile car il n’y avait pas de moutons dans notre village. Invariablement ma sœur reprenait “maman, j’en ai compté jusqu’à cent et je ne dors toujours pas…”, “continue, il en reste encore !...”. Je ne savais jamais combien elle en comptait car j’étais endormi bien avant la fin…
La chambre n’était pas chauffée et quand il faisait grand froid, comme cette nuit, nous avions droit à une brique chaude. Elle était enveloppée dans un papier journal et déposée au fond du lit. Un gros édredon venait compléter le dispositif et cela nous suffisait.
Le lendemain matin, de grandes fleurs de givre ornaient la fenêtre dessinant des fougères fantastiques. J’avais alors un petit pincement au cœur et je me disais “chouette, il va peut-être y avoir de la neige ?...” et je grattais doucement, mais la neige était aussi rare qu’aujourd’hui !

fleurs de givre
fleurs de givre
fleurs de givre
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article