Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
  le blog alain Barré

le blog alain Barré

Un peu de poésie dans ce monde de brutes, un peu de réalité dans la poésie !

Publié le par alain BARRE
Publié dans : #PePoPo (Petite Politique de Poche)
Si vous ne vous intéressez pas à la politique, la politique s’intéresse à vous !

Après la déroute de la gauche, les élections européennes ont consacré la déroute de la droite. Il est temps d’en faire un bilan. La politique ne se joue plus seulement sur cette vieille ligne de démarcation entre gauche et droite héritée du passé, mais sur d’autres critères aussi important sinon plus :

- OUVERTURE/FERMETURE : certains à gauche comme à droite sont pour l’ouverture à l’Europe et à la mondialisation, aux accords commerciaux entre pays et aux grandes alliances. D’autres, à gauche comme à droite, sont pour le repli sur les frontières nationales, la préférence nationale pour les hommes et pour les produits
- PRODUCTION DE MASSE/PROTECTION DE L’ENVIRONNEMENT : certains à gauche comme à droite privilégient la production de masse à bas coûts et d’autres la qualité des produits et de l’environnement même si les coûts sont plus élevés et la production moindre.
- l’axe DROITE/GAUCHE est toujours présent mais il n’est plus aussi important : en général les partisans de la LIBERTÉ se retrouvent plutôt à droite (liberté d'entreprendre par exemple) et les partisans de l'ÉGALITÉ à gauche.

Chacun, selon son histoire, ses réflexions et sa personnalité se trouve quelque part sur ces 3 axes. Aucun n’est parfait et ne représente la vérité à lui tout seul. Tous présentent des qualités et des défauts majeurs si on les pousse dans leurs logiques extrêmes :
- la LIBERTÉ en EXCÈS mène à l’anarchie mais aussi au désordre financier et bancaire.
- l'ÉGALITÉ à l’extrême mène à la pauvreté du plus grand nombre (comme le montre une fois de plus l’affligeante aventure du Venezuela), à la création d’une classe privilégiée d’apparatchiks puis à la répression de ceux qui ne veulent pas rentrer dans le moule, aux dénonciations généralisées et aux goulags
- l'OUVERTURE à l’EXTREME mène à la dissolution de l’identité nationale et à la mainmise des multinationales
- la FERMETURE à l'EXTRÊME mène au nationalisme, au racisme, à l’appauvrissement général et à la dictature de gauche ou de droite
- la PRODUCTION de MASSE SANS LIMITE mène à la destruction des ressources et à la pollution généralisée
- LA PRÉSERVATION DE L’ENVIRONNEMENT à l'EXTRÊME mène aux restrictions et peut-être à des guerres pour les ressources. Certains pensent qu’il vaut mieux  protéger la nature que l’homme. C’est une erreur. L’homme fait partie de la nature, il faut donc le protéger ET protéger son milieu naturel !

Après plusieurs dizaines d’années de libéralisation du commerce et de mondialisation qui ont fait sortir un grand nombre de gens de la pauvreté, une phase de repli et de nationalisme s’est amorcée. L’histoire nous a habitué à ces grands mouvements de balancier. C’est à nous, mais encore plus aux jeunes générations de faire face au mieux à ces nouveaux défis. Un espoir : après la mondialisation du commerce s'ouvre une nouvelle phase, la mondialisation des idées !... 
 

Si vous ne vous intéressez pas à la politique, la politique s’intéresse à vous !

Commenter cet article

Archives

Articles récents

Hébergé par Overblog