Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
  le blog alain Barré

le blog alain Barré

Un peu de poésie dans ce monde de brutes, un peu de réalité dans la poésie !

Publié le par alain BARRE
Publié dans : #PePoPo (Petite Politique de Poche)

Nicolas Barré m'envoie plusieurs articles sur le problème de l'immigration.

 Quand on entend, au hasard des conversations, les avis de chacun sur le thème de l'immigration, on ressent une certaine froideur ou pire, du rejet. On parle de ces hommes, femmes, enfants comme s'ils étaient des paquets encombrants qui viennent troubler notre tranquillité. On oublie que la France s'est reconstruite après la seconde guerre mondiale en partie grâce à l'arrivée de plusieurs vagues d'immigration et que cela ne l'a pas empêché de garder sa cohésion et de maintenir son principe de laïcité.

Ces hommes et ces femmes ne fuient pas leurs pays pour nous envahir ou nous nuire, mais parce qu’ils n'ont pas le choix, leur survie en dépend. Les Syriens fuient la guerre, tandis que les Africains fuient la misère...

Face à ce problème qui prend de plus en plus d'ampleur, la france est en retard et évolue peu. Quelques propositions positives émergent dans d'autres pays. En Belgique et en Allemagne, on comprend mieux que les immigrés ont subit des traumatismes. On les accueille, on les nourrit et on les loge en attendant que leur demande soit traitée. En Belgique, un seul organisme s'occupe d'eux : la FEDASIL. Il permet de centraliser les personnes et leurs parcours et organise un accompagnement individualisé pour chacun. En France, chaque préfecture doit se débrouiller avec les immigrés qui sont sous sa juridiction et on ne les accueille pas correctement si bien qu'ils préfèrent souvent vivre sans papier plutôt que de prendre le risque d'une reconduite à la frontière, (après 5 ans passés sur le territoire ils peuvent obtenir une régularisation d'office).

Une première mesure s'impose  : centraliser l'accompagnement des immigrés dans un seul organisme.

La mesure préconisée par David Cameron, le premier ministre anglais est intéressante également : il accepte un quota d'immigrés sur son territoire à condition que son pays organise lui-même le rapatriement. Des camps seraient ouverts dans les pays frontaliers de la Syrie et l’Angleterre enverrait des avions pour les récupérer directement afin d’éviter les réseaux mafieux de passeurs.

(à suivre... La directive de Dublin)

Commenter cet article

Yvette 07/09/2015 13:21

Merci Alain, je viens de le passer sur mon blog. J'aimerais connaître l'opinion de mes visiteurs . Ceci dit, je ne critiquerai pas, chacun étant libre d'avoir ses idées, et heureusement!

Yvette 07/09/2015 10:02

Ah , je ne savais pas: très bonne initiative des anglais. C'est drôle parce que ce matin en me levant, je me disais , c'est vrai que j'ai de quoi loger en haut chez moi, seulement nous sommes âgés et mon mari avec sa maladie de parkinson, ça ne ferait qu'empirer ses problèmes neurologiques. Un rien le perturbe , alors là .... Et ma fille qui s'inquiète pour nous , ce serait la cata pour elle. Dur ! dur!
J'héberge tous les animaux qui passent devant ma porte et pas des humains? non, ce n'est pas concevable! Pas avec ma conception de la vie!
A réfléchir! et rapidement!!!!
Ton article est bien fait. As-tu beaucoup de visiteurs? Me permets-tu que je fasse un copier/ coller sur mon blog pour faire suivre. Tu es libre de refuser, bien entendu je mettrai l'origine de ma source . Bonne semaine Alain!

alain BARRE 07/09/2015 10:19

Ok, Yvette, pas de problème, tu peux copier ce texte !
ab

Archives

Articles récents

Hébergé par Overblog