Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
  le blog alain Barré

le blog alain Barré

Un peu de poésie dans ce monde de brutes, un peu de réalité dans la poésie !

Publié le par alain BARRE
Publié dans : #Lectures - cinéma - citations -...
portrait de Diderot peint par Louis-Michel van Loo en 1767 (musée du Louvre)

portrait de Diderot peint par Louis-Michel van Loo en 1767 (musée du Louvre)

Quand avez-vous acheté les vêtements que vous portez sur vous ? Aujourd'hui on achète deux fois plus de vêtements qu'il y a quelques dizaines d'années !...Est-ce à dire que c'est un gaspillage absolu ? Pas tout à fait car ils sont recyclés dans les pays en voie de développement. Ainsi on peut voir en Afrique des tee-shirt à l'effigie d'une équipe de foot du Pays de Retz !...
Le philosophe Denis Diderot (1713-1784) nous dit avec humour ce qu'il en pense. En son âge mûr, il reçoit en cadeau une belle robe de chambre et du mobilier tout neuf. On peut imaginer qu'il est content. Pas du tout! C'est l'occasion pour le philosophe d'une réflexion ironique et décalée sur la fatuité d'une vie dans le luxe. Diderot fait son HanShan et regrette sa vieille robe de chambre ! Diderot, un philosophe comme je les aime !....
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - 
"Pourquoi ne l'avoir pas gardée ? Elle était faite à moi ; j’étais fait à elle. Elle moulait tous les plis de mon corps sans le gêner ; j'étais pittoresque et beau. L'autre, raide, empesée, me mannequine. Il n'y avait aucun besoin auquel sa complaisance ne se prêtât ; car l'indigence est presque toujours officieuse. Un livre était-il couvert de poussière, un de ses pans s'offrait à l'essuyer. L'encre épaissie refusait-elle de couler de ma plume, elle présentait le flanc. On y voyait tracés en longues raies noires les fréquents services qu'elle m'avait rendus. Ces longues raies annonçaient le littérateur, l'écrivain, l'homme qui travaille. A présent, j'ai l'air d'un riche fainéant ; on ne sait qui je suis.
Sous son abri, je ne redoutais ni la maladresse d'un valet, ni la mienne, ni les éclats du feu, ni la chute de l'eau. J'étais le maître absolu de ma vieille robe de chambre ; je suis devenu l'esclave de la nouvelle....."
DIDEROT

On peut trouver ce texte gratuitement sur internet :

http://fr.feedbooks.com/book/5187/regrets-sur-ma-vieille-robe-de-chambre

Commenter cet article

ana 25/02/2017 20:23

Ca donne l`envie de lire la suite. Je vais le faire bientôt même si..... je dois avouer que, j`adore ma nouvelle robe de chambre, la vielle était trop lourde, ha ha! Merci pour ce texte charmante.

alain BARRE 26/02/2017 08:31

vous pouvez d'autres livres gratuits de Diderot en divers formats ebooks informatique sur le site : https://www.ebooksgratuits.com/ebooks.php?auteur=Diderot_Denis
alainB

alain BARRE 26/02/2017 08:13

De nombreux ouvrages de Diderot sont toujours intéressants à lire aujourd'hui. Vous en trouverez gratuits au format epub ou pdf sur le site http://www.vousnousils.fr/ebooks-gratuits/oeuvres-plus-grands-auteurs-telecharger-gratuitement-ebooks .
alainB

BN 20/07/2015 00:22

Souvenir c'est mieux....

BN 20/07/2015 00:21

Ah la "somptueuse écarlate" ! Merci Alain d'avoir ravivé ce y venir scolaire. J'ai relu ce texte avec beaucoup de plaisir.
À bientôt. Bise

alain BARRE 20/07/2015 06:50

Merci Béa. Moi, je n'avais pas lu ce texte à l'école. Avec jacques le fataliste, il m'a fait aimé Diderot !
ab

Aredius 17/07/2015 08:52

Toujours savoureux Diderot ! Merci pour ce texte. Je suis dans Jacques le fataliste et son maître.

alain BARRE 17/07/2015 08:58

Jacques le fataliste, un chef d'oeuvre ! Rousseau : le style mais dans idées souvent fumeuses; Diderot, le style et des idées toujours savoureuses !
ab

Archives

Articles récents

Hébergé par Overblog