Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
  le blog alain Barré

le blog alain Barré

Un peu de poésie dans ce monde de brutes, un peu de réalité dans la poésie !

Publié le par alain BARRE
Publié dans : #Récits

LE MONDE VA MAL, le monde va de plus en plus mal. La preuve, quand j’étais petit on  vivait dans une joyeuse intimité à 6 dans deux pièces. Quand il pleuvait, l’eau suintait sur un mur qui était enterré, mais par bonheur elle ne rendait pas le sol boueux car il était formé d’une magnifique dalle de ciment ! En hiver, quand il gelait dans la chambre sans chauffage, nous avions droit à un magnifique spectacle sur les vitres. Le gel dessinait des fleurs fantastiques et des feuilles d’acanthe et l’on pouvait gratter avec l’ongle pour ajouter ses propres dessins. Quand j’étais petit nous portions d'élégantes bottes à semelle de bois avec le dessus en carton bouilli. Après quelques coups de pied dans les cailloux et passage dans les flaques d’eau, elles reprenaient l’aspect informe des produits naturels dont elles provenaient. Nous étions des écologistes naturels....

Nous avions de la chance car notre enfance oisive durait beaucoup plus longtemps que celle de nos parents qui commençait à travailler à l’âge de 12 ans (et pour certains qui étaient “placés” dans une ferme dès l’âge de 8 ans). A notre époque on pouvait profiter de son enfance jusqu’à 14 ans et travailler avec entrain 6 jours par semaine. Les moins chanceux allaient dans un internat de lycée, grâce “aux bourses”. Ils bénéficiaient de tout le luxe moderne : un grand lavabo collectif en zinc avec une dizaine de robinets à eau froide de chaque côté et de grandes chambrées chauffée par la chaleur animale et parfumées par l’odeur des chaussettes !....

On ne peut que remercier dieu et la république pour avoir bénéficier de tels bienfaits et regretter que nos enfants et nos petits enfants ne puissent en jouir comme nous. Peut-être faudrait-il leur organiser des colonies de vacances spéciales pour qu’ils puissent en profiter eux aussi ?

Oui, vraiment, le monde va mal, de plus en plus mal….

Dans la série : LE MONDE VA MAL, de plus en plus mal

Commenter cet article

alain 27/07/2015 21:20

Grand-père, c'est vrai que quand t'étais petit il n'y avait pas de game-boy ? Comment tu faisais pour jouer alors ? (entendu il y a peu)

Aredius 26/07/2015 21:38

Sur les socques, sabots etc des années 40, 50

https://saintyrieixlaperche.wordpress.com/2013/11/21/les-socques-les-galoches-les-sandalettes-a-saint-yrieix-annees-40-50-60/

alain BARRE 26/07/2015 22:04

merci Aredius !
ab

Aredius 26/07/2015 21:35

Pour information :
Je suis né en 46 dans une commune du Limousin de 7000 habitants. Le député-maire (fils de député), médecin, n'avait pas chez lui des wc, seulement la "cabane au fond du jardin". Nous étions tous à la même enseigne. Mais dans la campagne, c'était ce qui est dit dans ce texte. Des amis pensionnaires au lycée m'ont dit qu'ils ramenaient chez eux, les oranges pour leurs parents.

Quelle différence avec aujourd'hui !

alain BARRE 26/07/2015 21:41

Merci pour ton témoignage Aredius ! Je me souviens de la ferme de mes cousins en Vendée, le sol était en terre battue....cela nous paraissait normal mais aujourd'hui on parlerait de taudis insalubre !

Yvette 26/07/2015 14:37

Je n'ai jamais porté de bottes tels que tu les décris parce que je vivais en Algérie et il n'y faisait pas froid, c'était plutôt des "savates". Mais les cartables en carton bouilli si! Et le beau givre les vitres j'ai connu quand on est arrivés en France j'avais 10 ans. Et je portais un pantalon 3 fois trop large pour moi , mais il était à mon frère, je portais une jupe par dessus. J'avais moins froid. J'ai vu la neige pour la première fois j'avais 10 ans, toutes les élèves étaient montées sur les tables, pour admirer, sauf moi. La directrice en avait parlé à ma mère, elle avait été étonnée de voir mon comportement. JE N'AI JAMAIS AIME LA NEIGE. Même sans savoir ce que c'était.
Paradoxalement c'est un tableau que j'avais peint sur la neige pour mon mari qui a obtenu le premier prix à un concours de peinture. Va comprendre.
Bonne journée bien arrosée Yvette

alain BARRE 26/07/2015 14:41

merci de ton témoignage Yvette !
bon dimanche
ab

DLB 26/07/2015 00:10

Excellente chronique. Description sobre mais très imagée des conditions de vies de certains enfants qui sont aujourd’hui octogénaires et dans laquelle je me retrouve bien. Elle me parle et c'est pourquoi elle me plait. Elle m'émeut aussi, elle me replonge dans le passé et me fait apprécier le présent avec un peu plus de bonheur.
DLB

alain BARRE 26/07/2015 06:34

Merci DLB ! Le changement a été, en effet, extrêmement rapide. Je retrouve des conditions de vie proche de celles que j'ai connues quand je vais en Asie. Le changement est rapide pour euc également !...
ab

Archives

Articles récents

Hébergé par Overblog