Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
  le blog alain Barré

le blog alain Barré

Un peu de poésie dans ce monde de brutes, un peu de réalité dans la poésie !

Publié le par alain BARRE
Publié dans : #RENOIR et RENOIR à Pornic

Vous ne le savez peut-être pas, mais RENOIR, le grand peintre Renoir est mort en 1870. Toutes les belles œuvres qui ornent nos musées et ceux du monde entier ne sont donc que des œuvres posthumes. Voici l’histoire…

L’affaire a commencé un peu avant 1870. Renoir peint dans la campagne, il est abordé par un inconnu en haillon qui lui réclame pain et protection. C’est un journaliste républicain poursuivi par la police de Napoléon III. Renoir le sauve le nourrit et le fait passer en Angleterre.

 

On a tué Renoir !...
On a tué Renoir !...
On a tué Renoir !...
On a tué Renoir !...
On a tué Renoir !...

La Commune de Paris survient (épisode révolutionnaire en 1870). Renoir continue à peindre, comme d’habitude, sur les bords de la Seine. Un garde national, un révolutionnaire inculte et borné, se dit qu’un type qui peint des choses incompréhensibles (pour lui) ne peut être qu’un espion ennemi ! La foule s’assemble, hurle, vocifère et propose de jeter Renoir à l’eau ! D’autres gardes arrivent et l’on emmène le peintre à la mairie du VI e arrondissement (aux mains des communards) pour le fusiller.

On a tué Renoir !...
On a tué Renoir !...
On a tué Renoir !...
On a tué Renoir !...

En route pour le peloton d’exécution, Renoir voit passer, parmi les officiels, le ventre ceint d’une écharpe tricolore, le journaliste dont il a sauvé la vie quelques années auparavant. Il réussit à attirer son attention. Celui-ci (Raoul Rigaud) se précipite dans les bras de Renoir. L’un des plus grands peintres que la France ait connu est sauvé. Il pourra continuer à peindre jusqu’en 1919, date de sa mort.

 

 

On a tué Renoir !...

Commentaire, somme toute, plutôt charitable et magnanime de Renoir : « la foule c’est bête, ça n’a pas de cervelle une foule !... »

(Cette anecdote est racontée par jean Renoir dans Pierre-Auguste Renoir, mon père)

 

On a tué Renoir !...
Commenter cet article

Denis 28/11/2018 06:46

Effectivement les femmes de Renoir sont belles, rondes, maternelles, les hanches bien prises, les seins bien en place… Aussi, sont-elles jeunes, à peine l'âge d'être maman… et le goût des hommes pour les femmes ronde, et l'idée que s'en font les femmes ont changés. Et puis qui ose encore tartiner son bon pain de bon beurre, boire du bon lait de vache au matin et à quatre heures ?
Heureusement, la femme que l'on aime, hier et aujourd'hui, reste évidemment le plus belle. En clair, c'est l'amour qui les rend belles… Je ne sais pas si il en est de même pour les hommes ? La question reste ouverte !

alain BARRE 28/11/2018 07:52

oui, Denis, "c'est l'amour qui les rend belles... !"

Yvette 25/11/2014 11:39

Je n'avais jamais entendu parler de cela. Une histoire terrible qui finit bien heureusement pour ses fans!
Bonne journée Alain Yvette

patmc 25/11/2014 09:30

Comme quoi... La bonté a du bon , être "gentil" peut suver la vie......Merci Alain. Marie-Claude.

Aredius44 25/11/2014 09:27

Merci, j'ignorai cette histoire qu'on ne nous raconte pas dans notre école républicaine.

Archives

Articles récents

Hébergé par Overblog