Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
  le blog alain Barré

le blog alain Barré

Un peu de poésie dans ce monde de brutes, un peu de réalité dans la poésie !

Publié le par alain BARRE
Publié dans : #PORNIC

Récit de Fernand De Mun, maire de Pornic sur la journée du 26 août : rassemblement de la population sur la place du môle (extrait de PORNIC, l’occupation, l’après-guerre, éd du Pays de Retz, Courrier de Paimboeuf)

photo alain Barré

photo alain Barré

À 13 heures, sous un soleil de plomb et une chaleur accablante, la population commence à se diriger vers le quai Leray. De toutes parts, hommes, femmes, enfants de tous âges, vieillards et infirmes déferlent sur cette place qui est bientôt noire de monde.

Les femmes et les enfants sont placés d’un côté, les hommes de l’autre.

À chaque extrémité de la place, des canons, des mitrailleuses sont braqués sur cette foule. Devant elle, des soldats, armés de fusils mitrailleurs, sont prêts à faire feu.

Devant ce déploiement de forces, il plane un malaise général, l’émotion et l’angoisse se lisent sur tous les visages.

Brusquement, une violente explosion se fait entendre : c’est la maison de Pollono père que les allemands font sauter.

La foule est terrifiée ; des femmes et des enfants se trouvent mal. L’une d’elles succombera à cette émotion…. »

photos alain Barré
photos alain Barré
photos alain Barré
photos alain Barré

photos alain Barré

Commenter cet article

Riegert 02/09/2014 02:54

mon père était parmi les otages et cette commémoration me touche beaucoup. Hélas habitant Vannes je n'ai pas été prévenue à temps et n'ai pu me déplacer . Merci en tous cas d'avoir organisé cette commémoration
cde Villiers Kennedy (née RIEGERT

alain BARRE 02/09/2014 06:55

Cher monsieur,
Je vous remercie de votre intervention. En effet votre père avait été ajouté par le commandant de la place de Pornic, le capitaine Meyer, sur la liste des otages. C''était pour lui, une manière de punir un alsacien hostile à l'Allemagne nazi. Hommage soit rendu à vos parents.
alain BARRE

Louis-Paul 30/08/2014 12:09

Je lis tes billets et regarde tes photos avec grand intérêt mais aussi beaucoup d'émotion.
Je suis en effet retourné cet été à Penthièvre ou mon grand-père et les autres résistants (dont beaucoup de Locminé) ont été torturé, fusillé, emmuré. Mon père lui a bien failli être pris en otage.

Amicalement. LP

alain BARRE 30/08/2014 12:22

Merci Louis-Paul. Ici aussi beaucoup d'émotion pour ce moment bien connu des anciens mais ignoré des nouveaux arrivants !
ab

Archives

Articles récents

Hébergé par Overblog