Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
  le blog alain Barré

le blog alain Barré

Un peu de poésie dans ce monde de brutes, un peu de réalité dans la poésie !

Publié le par alain BARRE
Publié dans : #PORNIC

Mercredi 23 août : 3 polonais de l'armée allemande cherchent à déserter. Ils s'adressent à 3 résistants pornicais, BROUSSARD, LOISON et POLLONO qui s'engagent à leur apporter une aide en échanges d'armes.

Pornic, 70 ans déjà !
Pornic, 70 ans déjà !

Jeudi 24 août : En réalité il s'agit d'un piège. L'un des 3 polonais dénonce ses camarades. Le commandant de la place de Pornic, le capitaine Meyer, fait arrêter les deux amis de Maurice Pollono, puis cherche à l'interpeler à son domicile. Il réussit à s'enfuir. Les allemands qui soupçonnent son rôle dans la résistance, sont furieux. Ils vont tout faire pour le retrouver.

Vendredi 25 août :  Deux autres fils de Pollono père sont faits prisonniers. Le capitaine Meyer menace : "...Si votre fils Maurice n'est pas là demain matin avant 5 heures, vos deux fils seront fusillés sur le môle" (c'est à dire, une exécution publique pour faire un exemple effrayant pour la population)

Dans la nuit du 25 au 26 août : Des soldats investissent la maison de Maurice. Un lieutenant se blesse lui-même pendant l'opération. Il accuse Maurice (qui est, en réalitén en fuite) d'en être l'auteur. Par mesure de représailles, il met le feu à sa maison et interdit aux pompiers d'intervenir. 

M. Pollono père et la femme de Maurice sont, eux-aussi, incarcérés..... A partir de ce moment, les évènements vont se précipiter... (à suivre...)

Pornic, 70 ans déjà !

Commenter cet article

Archives

Articles récents

Hébergé par Overblog