Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
  le blog alain Barré

le blog alain Barré

Un peu de poésie dans ce monde de brutes, un peu de réalité dans la poésie !

Publié le par alain BARRE
Publié dans : #Récits
La dive bouteille des coteaux du Layon
La dive bouteille des coteaux du Layon

 Il faisait très chaud, lourd et humide ce jour-là, l'orage menaçait. Je suis rentré dès les premières gouttes avant qu'il n’éclate, abandonnant avec regret sur la table de jardin une bouteille de coteau du Layon à peine commencée avec des amis… A mon retour la bouteille avait disparue. A sa place il y avait  une drôle de tablette avec un texte et des images qui tournaient au-dessus en 3 D comme on en voit dans les films de science fiction  ... j’ai vite compris qu’elle ne sortait pas des usines d’Apple ou de Samsung mais qu’elle avait été sans aucun doute abandonnée là par un être venu de l’espace; Il avait été dérangé par l’éclair qui avait frappé à proximité et était parti précipitamment en abandonnant sa tablette. 
Voilà ce que j'ai eu le temps de lire avant que le texte palisse, tremblotte et disparaisse définitivement... 
“...Les humains sont une des espèces les plus curieuses de toute la galaxie. Ils marchent sur quatre pattes quand ils sont jeunes, sur trois quand ils sont vieux et le reste du temps sur deux...Enfin quand je dis sur deux, ils sont très souvent enfermés dans de curieux tas de ferrailles pétaradants, avec des poignées sur les côtés qui ressemblent à nos anciennes poubelles. Ils y sont particulièrement attachés sans se douter qu’elles dégagent des milliards de particules nocives et une odeur insupportable que leur mauvaise vue et leur médiocre odorat n’arrive pas à déceler !
Ils sont la plupart du temps bassement terre à terre et leurs pieds reposent habituellement sur le sol sans pouvoir le quitter. Il arrive pourtant à certains de plâner surtout quand ils font partie des haute sphères, leur problème, est alors inverse et ils ont du mal à revenir sur terre !...
D’une manière générale les humains se ressemblent comme deux gouttes d’H2O mais ils ne le savent pas ! d’où leurs querelles incessantes. Ils se querellent souvent pour des motifs qui nous semblent d’une puérilité accablante et quand tout va bien, qu’ils n’ont pas de sujets de discorde, ils se querellent tout de même pour savoir pourquoi ça va bien ! C’est vrai, chez eux, il y a trop d’inégalités. Certains voudraient résoudre ce problème en coupant les têtes qui dépassent sans se rendre compte que ce n’est pas en supprimant les riches que l’on supprime la pauvreté !....
Le vrai problème avec les humains est qu’ils ne savent pas qu’ils appartiennent à une même famille et portent les mêmes gènes, d’où les controverses et chicanes incessantes. Remarquons toutefois qu’en famille on se querelle souvent aussi…
Il faut cependant leur reconnaître une grande qualité. Ils savent faire de grandes fêtes ! Cela leur permet, dans un certain sens de se réconcilier. Ils organisent des repas (variantes familles et amis) des meetings (variante politique) des manifestations (variante syndicale), des bals (variante rencontre amoureuse), en somme toutes sortes de réunions qui sont bonnes pour discuter, s’engueuler et boire un coup…
Leurs mots-clés sont liberté, égalité, fraternité. Mais le problème des mots-clés est qu’il ne faut pas perdre la clé  et quand on l’a perdu, il ne faut pas se contenter de la chercher seulement là où il y a de la lumière, ce qu’ils font en général en faisant appel à de nombreux experts et contre experts qui se querellent encore plus fort parce qu’ils ne trouvent rien !
Cela n’empêche pas les humains d’être une espèce plutôt attachante et intéressante à fréquenter, surtout quand il y a sur leur table un délicieux nectar qu’ils conservent précieusement dans des flacons en verre joliment décorées et provenant de châteaux tous plus prestigieux les uns que les autres. Je dois d’ailleurs avouer que malgré toute notre technologie avancée, je n’ai pas pu en analyser la composition chimique tant la complexité des arômes due à variété des terroirs est grande !...
.
Voilà ce que j’ai pu déchiffrer avant que la tablette se volatilise et que la bouteille de coteau du Layon, mystérieusement disparue réapparaisse sur la table de nouveau pleine !...Damned ! mille sabord et tonnerre de Pornic ! à votre santé !...

 

La dive bouteille des coteaux du Layon
La dive bouteille des coteaux du Layon

Commenter cet article

Archives

Articles récents

Hébergé par Overblog